"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 septembre 2015

Conversion et repentir transforment un bandit en exemple (saint Macaire et saint Moïse / apophtegmes)

Un jour, qu’il s’était rendit avec les anciens auprès de saint Macaire, celui-ci dit:  "Je vois que l’un d’entre vous obtiendra la couronne du martyr."  Moïse lui répondit alors : "C’est sans doute moi car il est écrit: 'tous  ceux  qui  prennent  l'épée  périront  par  l'épée'.
Quelque  temps  après  leur  retour  au  désert,  les  barbares  attaquèrent  le  monastère.  Il dit  alors aux  moines  qui  étaient  avec  lui:  "Que celui qui veut s’échapper le fasse."  Ils  lui  dirent alors: "Et toi, père, pourquoi ne t’échappes-tu pas?"  Il  leur  répondit:  "J’attends ce jour depuis longtemps."
Les barbares envahirent le monastère et le tuèrent ainsi que sept moines qui étaient restés avec lui. Mais l’un de ces moines s’était caché derrière une paillasse. Il vit l’ange du Seigneur qui l’attendait, une couronne à la main. Il se dépêcha de sortir et les barbares le tuèrent lui aussi.
Méditez,  frères,  à  propos  de  la  puissance  du  repentir  et  de  la  contrition  et  comment l’esclave païen, assassin, adultère et voleur devint un père, un maître qui enseignait et
consolait ses frères, un prêtre. Il établit des règles pour le monachisme et son nom et évoqué sur les Autels.
Les reliques de ce saint se trouvent actuellement au monastère Copte Orthodoxe de la Vierge Marie à el-Baramousse, en Égypte.





--------------


on trouve aussi en ligne le paterikon en traduction non-orthodoxe du 19ème s, numérisation google









One day, he went with some elders to St. Macarius the Great, who said to them, "I see among you one to whom belong the crown of martyrdom." St. Moses answered him, "Probably it is me, for it is written: 'For all they that take with the sword, shall perish with the sword.'" (Matt. 26:52). After they returned to the monastery, it did not take long until the Berbers attacked the monastery. He told the brethren, "Whoever wants to escape, let him escape." They asked him, "And you O father, why do you not also escape?" He replied that he had waited for this day for long time. The Berbers entered the monastery and killed him with seven other brothers. One of the brethren was hiding, and saw the angel of the Lord, with a crown in his hand standing by and waiting for him. He went out from his hiding place to the Berbers and he was also martyred.
His body is now located at Virgin Mary's Coptic Orthodox Monastery of El-Baramous in Egypt.

sr

Aucun commentaire: