"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 septembre 2015

Nous soignons notre corps malade? N'oublions pas l'âme, autant atteinte! (hm. Julian Lazar)

Lorsque quelque chose commence à nous faire mal, nous courons voir le médecin et prenons soin de notre corps. Qu'en est-il des maladies de l'âme? Pourquoi donc n'en prenons-nous pas du tout soin? Il se peut que votre âme soit blessée et vous ne savez même pas de quoi elle est affligée. Lorsque vous souffrez corporellement, vous allez voir le médecin pour un traitement curatif. De la même manière, lorsque votre âme souffre, vous devriez chercher soulagement et guérison auprès d'un père spirituel.
Hiéromoine du grand schème Julian (Lazar)








When something begins to hurt us, we run to the doctor and take care of our bodies. What about disease of the soul? Why do we not take care of it at all? It may happen that your soul is wounded and you do not know what it suffers from. When your body hurts, you go to the doctor for a cure. In the just the same way, when your soul hurts you should seek solace and healing from a spiritual father.
Hieroschemamonk Julian (Lazar)

Aucun commentaire: