"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 septembre 2015

Une fois illuminée par la vérité (saint Grégoire)

De même que la nuit, tout en effet, bien qu'il soit lumineux par nature, partage la couleur noire du régime des ténèbres, mais une fois que la lumière revient, il reste plus aucune trace des ténèbres dans ces choses qui avaient été obscurcies par la nuit : ainsi donc en est-il lorsque l'âme a été transportée et l'erreur à la vérité, car alors la forme sombre de sa vie s'est transformée en radieuse beauté.
Saint Grégoire de Nysse, Commentaire sur le Cantique des cantiques






For just as at night everything, bright though it be by nature, shares the black look of the prevailing darkness, but once the light comes, there remains no trace of darkness in things that had before been obscured by the night: just so when the soul has been transposed from error to truth, the dark form of her life is transformed into radiant beauty.
St Gregory of Nyssa, Commentary on Song of Songs

Aucun commentaire: