"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 novembre 2015

Le roi-martyr saint Edmond, un des rares souverains ouvertement morts pour sa Foi


Saint Edmond le roi-martyr
(Edmund)
-------------------------------------------------
Né en 841; mort à Hoxne, Suffolk, Angleterre, en 869 ou 870. Est aussi fêté le 2 Novembre.

Le jour de la Noël 855, le jeune Edmund, âgé de 14 ans, fut acclamé roi de Norfolk par les dirigeants et le clergé de ce pays. Les années qui suivirent, les personnages principaux du pays l'acceptèrent aussi comme leur roi.

15 ans durant, Edmund régna sur les Est Angles, d'une manière qui démontrait dignité et justice de Chrétien. Lui-même semble avoir modelé sa piété sur celle du saint roi David de l'Ancien Testament, étant devenu en particulier fort versé dans la récitation des Psaumes dans les Offices publics.

A partir de 866, son royaume fut de plus en plus menacé par les invasions des Danois. Durant 4 ans, les Est Angles s'efforçèrent de maintenir une paix assez relative, souvent brisée par les Danois. Puis les envahisseurs brûlèrent Thetford. L'armée du roi Edmund attaqua les Danois, mais elle fut vaincue par ces pirates. Edmund fut fait prisonnier et servit de cible pour les archers Danois.

Dans un récit plus tardif, la "Chronique Anglo-Saxonne", réputée être le récit d'un témoin occulaire, Abbo de Fleury compare saint Edmund avec saint Sebastien, et lui aussi devint un saint invoqué contre la peste. Edmund fut capturé à Hoxne. Il refusa de partager son royaume Chrétien avec les envahisseurs païens, suite à quoi il fut attaché à un arbre et percé de flèches, jusqu'à ce que son corps soit "comme un chardon couvert de picots"; puis ils lui tranchèrent la tête. Il mourut avec le Nom de Jésus sur ses lèvres.

Le récit continue en rapportant que les Danois "tuèrent le roi et envahirent tout le pays.. ils détruisirent toutes les églises qu'ils rencontrèrent, et en atteignant Peterborough, ils tuèrent l'abbé et les moines et brûlèrent et détruisirent tout ce qu'ils y trouvèrent".

Saint Edmund demeure le seul souverain Anglais à être mort pour sa Foi Orthodoxe de même que la défense de son trône. Edmund fut vite vénéré comme martyr, et sa vénération se répandit largement à travers le Moyen-Age.

On dépeint généralement le roi Saint Edmund en roi barbu tenant son emblème - une flèche. Parfois on le représente attaché à un arbre et abattu, ou avec sa tête entre les pattes d'un loup - rappel qu'un loup hurlant indiqua l'emplacement du chef royal décapité.

Il est vénéré à Bury-Saint-Edmunds, où son corps fut enchâssé et une grande abbaye bâtie en 1020. On n'y possède plus que 3 dents. Son corps est dans le chateau d'Arundel Castle et sa tête à Toulouse.

On commémore aussi ce jour Saint Humbert des Est Angles, évêque et Martyr. Saint Humbert couronna roi Saint Edmund, le jour de la Noël en 855. Comme son seigneur séculier, Saint Humbert fut martyrisé par les envahisseurs Danois.


Par les prières du saint martyr Edmund et de tous les saints de Grande-Bretagne, Christ notre Dieu, fais-nous Miséricorde et sauve nous!



Tropaire de saint Edmond le roi-martyr, ton 4
Dans ses souffrances le roi-martyr Edmond échangea
une couronne terrestre contre une céleste,
et s'étant réjouit dans Ta puissance, Ô Christ notre Dieu,
il vainquit ses bourreaux et écrasa les vanités des démons.
Que tous les peuples de cette terre se réjouissent à présent avec lui
afin que par ses prières nos âmes soient sauvées.





Sermon pour la fête de saint Edmund (en anglais)
http://www.orthodoxengland.org.uk/sermsted.htm

Office pour la fête de saint Edmund (en anglais)
http://www.orthodoxengland.org.uk/sersted.htm


Troparion of saint Edmund the king-martyr, tone 4
In his sufferings the martyr King Edmund exchanged an earthly crown for a heavenly one, and, making glad in thy strength, O Christ our God, he overcame his tormentors and laid low the vanities of the demons. Now let all the peoples of this land make glad with him that through his praises our souls may be saved. 

 


Aucun commentaire: