"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 novembre 2015

Priez le néo-hiéromartyr Daniel Sysoev! (abbatissa Proskodia)

Les soeurs d'un des plus grands et célèbres couvents de Grèce considèrent que nous devrions demander les prières de feu le P. Daniel Sysoyev comme étant celles d'un saint. "Il est temps non plus de prier pour père Daniel, mais de le prier," dit mère Prosdokia, du Couvent de l'Annonciation à Ormylia, dans la péninsule de Chalcidique.

Elle a aussi fait part de sa surprise de savoir que la vénération de père Daniel n'était pas encore répandue en Russie. Selon mère Prosdokia, nombre de Chrétiens Orthodoxes de Grèce vénèrent le père Daniel comme ils le font pour ces nombreux martyrs des Turcs, martyrisés pour avoir confessé leur Foi Orthodoxe en Grèce. Selon elle, la tombe du père Daniel pourrait devenir une destination favorite pour les pèlerins Grecs visitant la Russie. Au cours des récentes années, la tombe de saint Seraphim de Sarov à Diveyevo était devenue la plus populaire parmi les pèlerins Grecs.

P. Daniel Sysoyev était un missionnaire bien connu pour son oeuvre parmi les musulmans, il soutenait des débats publics contre des représentants musulmans, et il préchait parmi les travailleurs musulmans dans les chantiers à Moscou et dans les marchés publics. Le 6/19 novembre 2009, père Daniel fut abattu dans son église paroissiale Saint Thomas à Moscou. Peu après, le 1er décembre, un homme du Kirgistan qui était soupçonné du meurtre a été abattu alors qu'il résistait à son arrestation.

source :
http://www.orthodoxengland.org.uk/sysoyev.htm


"Selon quelle fréquence devrais-je communier?" Un livret du père Daniel Sysoev (en anglais)

1 commentaire:

Anonyme a dit…

si le clergé est très frileux dès qu'on parle d'autre chose que de "club culturel" où il se sent à l'aise pour ses préchis-préchas, le bon peuple lui, ne s'y trompe pas :


https://www.facebook.com/jesse.dominick1/videos/10109761796478494/?hc_location=ufi
Il vénère le saint homme de Dieu, le Martyr, le Confesseur de la Foi!
Peut-être que ses méthodes étaient pas toujours appropriées, mais quand la hiérarchie se tait au lieu de faire son travail, que doivent faire les "éveillés", s'endormir à leur tour? Eux aussi cesser d'être "le sel de la terre"?

Ora pro nobis, martyr Daniel!