"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

07 novembre 2015

Rappel à Dieu de l'higoumène Paul (Pellemans) ce 07.11.2015

C'est une perte humaine pour l'Église de Belgique, mais aussi une naissance au Ciel qui apportera de l'aide en plus à nombre d'entre nous qui avons connu et apprécié père Paul durant sa vie terrestre. Mémoire éternelle

 

Voici un beau résumé de sa vie par cette lettre reçue de Suisse à l'archevêché russe-orthodoxe, à Bruxelles :

Cher Monseigneur, bénissez !

Cher Pères,
Chers Frères et Soeurs,
Chers Amis,

Nous venons d'apprendre la naissance au Ciel de l'higoumène Paul (Pellemans), clerc du diocèse de Belgique du Patriarcat de Moscou, samedi 7 novembre, jour de la commémoration des défunts (Samedi de Dimitri). C'est en toute vraisemblance un infarctus qui l'a emporté vers 1 heure du matin. Les obsèques auront lieu samedi 14 novembre à 10h à la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas de Bruxelles (rue des Chevaliers 29).

Père Paul était fils spirituel de notre fondateur, l'archevêque Serafim (Rodionoff) de Zurich. Il venait quasiment chaque année au monastère. Ensemble, nous partagions cet héritage spirituel où l'amour, la miséricorde et le pardon de Dieu, fruits de la vie dans le Saint-Esprit, tenait une place essentielle. Père Paul avait été ordonné par Mgr Serafim en 1982. Il était présent au monastère lors des obsèques de l'archevêque Serafim et fut témoin du parfum de myrrhe qui embauma l'église et sa tombe plusieurs jours durant.

Attaché de longues années à la cathédrale Saint-Nicolas de Bruxelles, il y était apprécié des fidèles et de l'archevêque Basile (Krivocheïne). Il fit aussi plusieurs remplacements à notre paroisse de Zurich, dans les années 80. Plus tard il fonda la paroisse de Tous-les-Saints-de-la-terre-russe à Lasne-Sauvagement, puis à Ottignies, dont il devint le premier recteur. C'est à lui aussi que l'on doit la fondation de la chapelle orthodoxe russe de l'université de Louvain-la-Neuve. Feu le métropolite Vladimir (Sabodan) de Kiev, alors exarque à Paris, l'avait envoyé quelques temps à l'académie de théologie de Saint-Pétersbourg, ce qui l'avait profondément touché.

Professeur d'économie à l'université de Louvain-la-Neuve, il considérait souvent son cours comme une seconde paroisse. Sans qu'il fasse étalage de son sacerdoce, il amenait avec subtilité ses étudiants à considérer l'essentiel, à partir d'une branche peu encline à cela. Ainsi donc, il a fait preuve d'un véritable esprit missionnaire. Bien des occidentaux lui sont redevables de leur conversion à l'Orthodoxie.

Durant sa vie, Père Paul a beaucoup souffert moralement. Mais cet expérience intérieure lui donnait une capacité d'écoute et de compassion peu commune et en faisait un confesseur apprécié.

En 2013, deux accidents vasculaires cérébraux et un infarctus l'ont cloué sur une chaise roulante et avaient "mangé" certaines de ses facultés. Il avait depuis lors une mémoire "à trous".

Nous avions senti en communauté l'appel pressant à lui rendre visite. Je l'ai donc rencontré il y a trois semaines. Il était lucide et nous avons parlé ensemble une bonne heure. Il était paisible, m'a dit ne pas s'ennuyer, ni éprouver le sentiment de solitude. Il me disait qu'il occupait ses journées à la prière.

Toutes nos condoléances vont à sa famille, en particulier à sa sœur Thérèse, à ses anciens paroissiens, ses confrères, et à Mgr l'archevêque Simon de Bruxelles et de Belgique.

Nous recommandons son âme à vos prières. Le quarantième jour sera le mercredi 16 décembre. Que le Seigneur lui soit miséricordieux. Qu'Il lui accorde la rémission de tous ses péchés, lui ouvre toutes grandes les portes du paradis, le repos et une mémoire éternelle. Вечная память!

+ Archimandrite Martin et la communauté monastique de la Très Sainte et Divine Trinité de Dompierre (Suisse)



1 commentaire:

Philippe Crévieaux a dit…

Nous étions de juridictions opposées, mais il a toujours écouté. Il a contribué à la conversion d'une personne qui m'est chère, et qui a rejoint notre juridiction anti-sergianiste et anti-oecuméniste.

Mémoire éternelle.