"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 avril 2015

25.4.15: pèlerinage orthodoxe à sainte Begge, collégiale d'Andenne

de Jean Hamblenne
31 mars 2015 20:49
modification au calendrier

Chers amis de la chapelle,

J'attire votre attention sur une petite modification apportée au calendrier de la chapelle.

Le samedi 25 avril, contrairement à ce qui était annoncé, il n'y aura pas de liturgie à Louvain-la-Neuve.

Vous êtes invités à participer au quatrième pélerinage orthodoxe , organisé conjointement avec la paroisse Saint Job d'Uccle, qui nous mènera à Andenne, sur les traces de Sainte Begge.
Rendez-vous à 11 h 00 devant la collégiale d'Andenne, 12 place du chapitre.

Bien cordialement,

sous-diacre Jean





http://www.egliserussememorial.be/Egliserusse/news.php?lng=fr&pg=398
Le samedi 25 avril 2015

la paroisse Saint Job d'Uccle vous invite à participer
au quatrième pèlerinage orthodoxe,
qui nous mènera à Andenne, sur les traces de Sainte Begge.

Un car partira de devant l’église  Saint-Job, 19 av. De Fré  à 10 heures précises.
Rendez-vous à 11 h 00 devant la collégiale d'Andenne, 12 place du Chapitre.
(pour ceux qui viendraient en train, la gare de Seilles est à 1 km de la collégiale) 

Au programme :

  • accueil par le vicaire de la collégiale
  • court exposé sur la vie de sainte Begge par le sous-diacre Jean Hamblenne,
  • avec traduction russe
  • Moleben
  • Vénération des reliques de sainte Begge
  • Procession à la fontaine
  • Pique-nique (emporter ses provisions) et promenade…
Retour à Bruxelles vers 16 heures

Participation aux frais 5 € pour les adultes, gratuit pour les enfants jusque 7 ans.
Inscriptions auprès de Matouchka Maria à l’église ou par téléphone au 02-372.22.46



23 avril 2015

Saint Georges le grand martyr, un saint pour notre époque troublée

Quelques anciens articles du blog Saint Materne (trop de travaux pour en traduire de nouveaux, désolé)


http://stmaterne.blogspot.be/2008/04/saint-georges-le-victorieux-rendre.html

http://stmaterne.blogspot.be/2013/04/miracle-de-saint-georges-mytilene.html

http://stmaterne.blogspot.be/2006/11/saint-georges-protge-antwerpen-anvers.html





Néo-Martyrs d'Ethiopie

par leurs saintes prières, Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu, aie pitié de nous, qui Te sommes si infidèles, qui sommes si tièdes dans la Foi...




Rare fresque du tsar-martyr saint Nicolas II restaurée en Serbie après 70 ans de cachette!

source information

source article
(merci à mon ami Claude pour le lien de l'article)



Fresque du saint tsar-martyr Nicolas II dans l'église de saint Sava, au monastère de Zicha, Kraljevo, Serbie

Le monastère de Zicha à Kraljevo, Serbie, 192km au sud de Belgrade, a entamé une restauration d'urgence pour préserver les fresques de l'église Saint Sava, endomagées au cours d'un tremblement de terre qui a frappé la région en 2010. Parmi les fresques, on en trouve une du tsar Nicolas II.

L'église de Saint Sava n'avait jamais été ouverte au public. Pendant des décennies, nombre de fidèles se demandaient si l'église pourrait cacher quelques secrets connus du clergé seul. En quelque sorte, ils avaient raison. En 1945, le Service de Sécurité de l'État a ordonné que la fresque du tsar Nicolas II et d'autres saints russes soient camouflées, de crainte qu'elles ne soient détruites par les autorités communistes.

"Les moniales ont très habilement camouflé les fresques en les recouvrant de papier d'emballage, qu'elles ont ensuite peint en bleu pour simuler des murs nus. Les fresques sont restées cachées durant des décenies jusqu'il y a 3 ans d'ici, lorsqu'elles furent redécouvertes," explique Dusan Jovanovic, du Service de Protection des Monuments culturels à Kraljevo.

Seule une certaine moniale Dorothea, une des plus vieilles du monastère, est un témoin vivant de la période post-guerre, et témoin du camouflage des fresques. "Ces fresques ne pouvaient pas être vues. Il était même impossible de parler de leur existence. Elles furent recouvertes avec ce papier d'emballage et oubliées comme si elles n'existaient pas," explique la moniale Dorothea.

L'église avait été construite en 1935 sur ordre de l'évêque saint Nicolas Velimirovic. Les fresques ont été peintes par le baron Nikolai Meyendorff, alors que l'iconostase était l'oeuvre de l'artiste russe Ivan Melnikov.

La préservation de l'église va se dérouler en 3 phrases. Le Ministère de la Culture a donné les fonds pour la première phase du travail. La restauration du sol et de la cave de l'église est à présent achevée, et les restaurateurs oeuvrent à présent à la protection des fresques, une surface de plus de 300m2. Le restaurateur d'art Bojan Nikolic dit qu'une réparation d'urgence est requise pour les fresques, qui ont été endommagées par des fuites, et puis par le tremblement de terre de 2010. Les fresques seront protégées contre de nouvelles détérioration, et une commission spéciale va décider comment restaurer les fragments manquants sur nombre de fresques.

Après 7 décenies, la fresque du tsar Nicolas II va à nouveau briller, pleine de splendeur et de gloire. L'église sera ouverte aux fidèles, et son image, de même que celle des autres saints Orthodoxes vont de nouveau être vues par le public, y compris par de nombreux Russes qui se sont récemment installés à Kraljevo.

22 avril 2015

Transformer la dépression en joie (saint Porphyrios le Nouveau)

De nos jours, les gens ressentent souvent de la tristesse, du désespoir, de la léthargie, de la paresse, de l'apathie, et toutes sortes de choses d'influence satanique. Ils sont "à plat", mécontents et mélancoliques. Ils négligent leurs familles, dépensent des fortunes en psychanalistes et prennent des anti-dépresseurs. Nombre de nos saints ont transformé la dépression en joie grâce à leur amour pour le Christ. C'est-à-dire qu'ils ont pris cette puissance de l'âme que le démon voulait écraser, et l'ont donnée à Dieu, et ainsi ils l'ont transformée en joie et exultation..
Quelque chose qui peut aider une personne déprimée, c'est le travail, avoir un centre d'intérêt dans la vie. Jardiner, s'occuper de plantes, de fleurs, d'arbres, aller à la campagne, marcher au grand air - toutes ces choses arrachent la personne à l'état d'inactivité et éveillent d'autres intérêts. Cela agit comme autant de médicaments. S'occuper avec des arts, de la musique, etc, c'est très bénéfique. Cependant, ce que je place par dessus tout dans le niveau d'importance, c'est l'intérêt pour l'Église, la lecture de la Sainte Écriture, et participer aux Offices. Au fur et à mesure que vous étudiez les paroles de Dieu, vous guérissez sans même vous en rendre compte.
Saint Porphyrios le Nouveau +






Nowadays people often feel sadness, despair, lethargy, laziness, apathy, and all things satanic. They are downcast, discontent and melancholy. They disregard their families, spend vast sums on psychoanalysts and take anti-depressants. ...Many of our saints transformed depression into joy with their love for Christ. That is, they took this power of the soul which the devil wished to crush and gave it to God and they transformed it into joy and exultation. ...Something which can help a person who is depressed is work, interest in life. The garden, plants, flowers, trees, the countryside, a walk in the open air — all these things tear a person away from a state of inactivity and awake other interests. They act like medicines. To occupy oneself with the arts, with music and so on, is very beneficial. The thing that I place top of the list, however, is interest in the Church, in reading Holy Scripture and attending services. As you study the words of God you are cured without being aware of it.
+ St. Porphyrios the New +

La vraie sagesse et les torts d'autrui (saint Marc l'Ascète)

La sagesse, ce n'est pas seulement percevoir les conséquences naturelles des choses, mais aussi d'accepter tous les torts que l'on nous fait comme étant dûs à notre propre faute. Ceux qui ne dépassent pas la première sorte de sagesse deviennent orgueilleux, alors que ceux qui parviennent à la seconde, eux deviennent humbles.
Saint Marc l'Ascète






Wisdom is not only to perceive the natural consequence of things, but also to accept as our due the malice of those who wrong us. People who go no further than the first kind of wisdom become proud, whereas those who attain the second become humble.
St. Mark the Ascetic

21 avril 2015

Les Commmandements et le Royaume (saint Théophane le Reclus)

De même qu'il est impossible de marcher sans avoir de pieds, ou de voler sans avoir d'ailes, il est aussi impossible d'atteindre le Royaume des Cieux sans mettre les Commandements en pratique.
Saint Théophane le Reclus

20 avril 2015

Père Silouan Osseel (RIP 19.04.2015)


En ce Dimanche de Thomas, le Seigneur a rappelé un des meilleurs d'entre nous, Son fidèle serviteur l'archiprêtre Silouan Osseel. Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment nous qui devions prier pour lui, ce serait plutôt l'inverse...
C'était une vraie grâce de pouvoir le rencontrer à chaque fête à la paroisse orthodoxe de Leuven. Habitant Gent (B), il était jusqu'il y a peu encore le recteur de la paroisse saint Nektarios à Eindhoven (NL), sa santé l'ayant forcé à se mettre en retrait. Mémoire éternelle.

Requiescat in pace, pater!




Archiprêtres Serge Model et Silouan Osseel, Leuven, 9 novembre 2013. Posté avec autorisation.

In paradisum deducant te Angeli; in tuo adventu suscipiant te martyres, et perducant te in civitatem sanctam Ierusalem. Chorus angelorum te suscipiat, et cum Lazaro quondam paupere æternam habeas requiem.



L'archiprêtre Silouane Osseel est né au Ciel ce dimanche. Mémoire éternelle. Voici le lien vers sa lettre d'adieu.
Протоиерей Силуан Оссел отошёл сегодня ко Господу. Вечная память светлому человеку. Ниже ссылка на его прощальное письмо.
Aartspriester Silouan Osseel is vaandag overleden. Euwige gedachtenis. Hier onder is de link naar zijn afschijdsbrief.
http://www.griekeneindhoven.nl/index.php/columns-nieuws/kerknieuws/346-afscheidsbrief-aartspriester-silouan




19 avril 2015


Il eut en effet été heureux pour l'homme de ne pas chuter loin de Dieu Qui l'a créé. Cependant, il sera encore plus heureux à persévérer dans le Dieu Qui l'a re-créé. C'était un très grand honneur que le Christ aie prit cette forme; et pourtant, l'homme gagnerait à avoir la Nature qui est celle du Christ. Car cette Nature nous a attiré à Lui-même (qui condescend à toute mesure de bonté, cependant sans jamais quitter l'impassibilité), elle ne perdra jamais ce qui en nous Lui appartient, ni ce qui est de nous en Lui, qui a voulu ainsi qu'il y ai une Personne de divinité et d'humanité en Lui-même, afin que dans cet agencement en Lui qui apporte à la fois l'infirmité et la puissance, Son Corps ne deviendrait pas impassible à cause de Sa divinité, ni bien sûr Sa divinité souffrir à cause de Son Corps.

Saint Léon le Grand, discours sur la Résurrection du Sauveur





Happy indeed would man be had he not fallen from what God made him; yet happier should he persevere in what God has re-made him. It was a great honor that Christ should take this form; yet more that man should have the nature that is in Christ. For that Nature has taken us to Itself (which condescends to whatever measure of kindness It wills, yet not to the point of change) which would neither lose what was His in ours, nor what was ours in His; which so made One Person of divinity and humanity in Himself, that in the ordering within Him of both infirmity and power His Body did not become impassible because of His divinity, nor could His divinity come to suffer through His Body."
St. Leo the Great, "On the Resurrection of the Lord"