"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 novembre 2015

Lutter pour la paix en déracinant le mal en nous (saint Jean Cassien)

Dès lors, il nous incombe de lutter, ou plutôt de corriger nos fautes et d'améliorer notre comportement. Sans aucun doute, une fois que ceux-ci auront été redressés, nous nous entendrons très bien même avec des bêtes sauvages et des fauves, sans parler des êtres humains. Ceci est conformément à ce qui est dit dans le livre du bienheureux Job : "les bêtes sauvages seront en paix avec toi." [Job 5:23] Nous ne craindrons pas des offenses, pas plus que des pierres d'achoppement externes ne pourront non plus avoir un effet sur nous, si leurs racines n'ont pas été laissées en nous et plantées en nous. Car "grande est la paix de ceux qui aiment Ta Loi : pour eux, plus d’obstacle !" (pax multa diligentibus legem tuam et non est illis scandalum - Ps 119,165)
Saint Jean Cassien








And so it is incumbent upon us to strive, rather, to correct our faults and to improve our behavior. Without a doubt, once these have been set straight, we shall get along very well even with wild animals and beasts, to say nothing of human beings. This is in accordance with what is said in the book of blessed Job: "Wild beasts will be at peace with you." [Job 5:23] We shall not fear offenses coming from without, nor shall any stumbling blocks from outside be able to have an effect on us, if their roots have not been let in and planted within us. For "there is much peace for those who love your name, and for them there is no stumbling block." [Psalm 119:165]'
St. John Cassian

20 novembre 2015

Le roi-martyr saint Edmond, un des rares souverains ouvertement morts pour sa Foi


Saint Edmond le roi-martyr
(Edmund)
-------------------------------------------------
Né en 841; mort à Hoxne, Suffolk, Angleterre, en 869 ou 870. Est aussi fêté le 2 Novembre.

Le jour de la Noël 855, le jeune Edmund, âgé de 14 ans, fut acclamé roi de Norfolk par les dirigeants et le clergé de ce pays. Les années qui suivirent, les personnages principaux du pays l'acceptèrent aussi comme leur roi.

15 ans durant, Edmund régna sur les Est Angles, d'une manière qui démontrait dignité et justice de Chrétien. Lui-même semble avoir modelé sa piété sur celle du saint roi David de l'Ancien Testament, étant devenu en particulier fort versé dans la récitation des Psaumes dans les Offices publics.

A partir de 866, son royaume fut de plus en plus menacé par les invasions des Danois. Durant 4 ans, les Est Angles s'efforçèrent de maintenir une paix assez relative, souvent brisée par les Danois. Puis les envahisseurs brûlèrent Thetford. L'armée du roi Edmund attaqua les Danois, mais elle fut vaincue par ces pirates. Edmund fut fait prisonnier et servit de cible pour les archers Danois.

Dans un récit plus tardif, la "Chronique Anglo-Saxonne", réputée être le récit d'un témoin occulaire, Abbo de Fleury compare saint Edmund avec saint Sebastien, et lui aussi devint un saint invoqué contre la peste. Edmund fut capturé à Hoxne. Il refusa de partager son royaume Chrétien avec les envahisseurs païens, suite à quoi il fut attaché à un arbre et percé de flèches, jusqu'à ce que son corps soit "comme un chardon couvert de picots"; puis ils lui tranchèrent la tête. Il mourut avec le Nom de Jésus sur ses lèvres.

Le récit continue en rapportant que les Danois "tuèrent le roi et envahirent tout le pays.. ils détruisirent toutes les églises qu'ils rencontrèrent, et en atteignant Peterborough, ils tuèrent l'abbé et les moines et brûlèrent et détruisirent tout ce qu'ils y trouvèrent".

Saint Edmund demeure le seul souverain Anglais à être mort pour sa Foi Orthodoxe de même que la défense de son trône. Edmund fut vite vénéré comme martyr, et sa vénération se répandit largement à travers le Moyen-Age.

On dépeint généralement le roi Saint Edmund en roi barbu tenant son emblème - une flèche. Parfois on le représente attaché à un arbre et abattu, ou avec sa tête entre les pattes d'un loup - rappel qu'un loup hurlant indiqua l'emplacement du chef royal décapité.

Il est vénéré à Bury-Saint-Edmunds, où son corps fut enchâssé et une grande abbaye bâtie en 1020. On n'y possède plus que 3 dents. Son corps est dans le chateau d'Arundel Castle et sa tête à Toulouse.

On commémore aussi ce jour Saint Humbert des Est Angles, évêque et Martyr. Saint Humbert couronna roi Saint Edmund, le jour de la Noël en 855. Comme son seigneur séculier, Saint Humbert fut martyrisé par les envahisseurs Danois.


Par les prières du saint martyr Edmund et de tous les saints de Grande-Bretagne, Christ notre Dieu, fais-nous Miséricorde et sauve nous!



Tropaire de saint Edmond le roi-martyr, ton 4
Dans ses souffrances le roi-martyr Edmond échangea
une couronne terrestre contre une céleste,
et s'étant réjouit dans Ta puissance, Ô Christ notre Dieu,
il vainquit ses bourreaux et écrasa les vanités des démons.
Que tous les peuples de cette terre se réjouissent à présent avec lui
afin que par ses prières nos âmes soient sauvées.





Sermon pour la fête de saint Edmund (en anglais)
http://www.orthodoxengland.org.uk/sermsted.htm

Office pour la fête de saint Edmund (en anglais)
http://www.orthodoxengland.org.uk/sersted.htm


Troparion of saint Edmund the king-martyr, tone 4
In his sufferings the martyr King Edmund exchanged an earthly crown for a heavenly one, and, making glad in thy strength, O Christ our God, he overcame his tormentors and laid low the vanities of the demons. Now let all the peoples of this land make glad with him that through his praises our souls may be saved. 

 


19 novembre 2015

Priez le néo-hiéromartyr Daniel Sysoev! (abbatissa Proskodia)

Les soeurs d'un des plus grands et célèbres couvents de Grèce considèrent que nous devrions demander les prières de feu le P. Daniel Sysoyev comme étant celles d'un saint. "Il est temps non plus de prier pour père Daniel, mais de le prier," dit mère Prosdokia, du Couvent de l'Annonciation à Ormylia, dans la péninsule de Chalcidique.

Elle a aussi fait part de sa surprise de savoir que la vénération de père Daniel n'était pas encore répandue en Russie. Selon mère Prosdokia, nombre de Chrétiens Orthodoxes de Grèce vénèrent le père Daniel comme ils le font pour ces nombreux martyrs des Turcs, martyrisés pour avoir confessé leur Foi Orthodoxe en Grèce. Selon elle, la tombe du père Daniel pourrait devenir une destination favorite pour les pèlerins Grecs visitant la Russie. Au cours des récentes années, la tombe de saint Seraphim de Sarov à Diveyevo était devenue la plus populaire parmi les pèlerins Grecs.

P. Daniel Sysoyev était un missionnaire bien connu pour son oeuvre parmi les musulmans, il soutenait des débats publics contre des représentants musulmans, et il préchait parmi les travailleurs musulmans dans les chantiers à Moscou et dans les marchés publics. Le 6/19 novembre 2009, père Daniel fut abattu dans son église paroissiale Saint Thomas à Moscou. Peu après, le 1er décembre, un homme du Kirgistan qui était soupçonné du meurtre a été abattu alors qu'il résistait à son arrestation.

source :
http://www.orthodoxengland.org.uk/sysoyev.htm


"Selon quelle fréquence devrais-je communier?" Un livret du père Daniel Sysoev (en anglais)

18 novembre 2015

Les chercheurs de vérité et Dieu (p. John)

Si vous cherchez la vérité, peu importe le chemin sur lequel vous vous trouvez, tôt ou tard, vous arriverez à Dieu.

P. John







If you seek the truth, whatever road you travel, sooner or later you
come to God.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

Le silence en Dieu (p. John)

Il n'y a rien qui soit aussi bénéfique pour l'âme que de se retirer dans le silence en Dieu.

P. John






Nothing benefits the soul more than a withdrawal into the stillness of God.

Fr. John
Archangel Michael Orthodox Church

17 novembre 2015

La vraie douceur se comprend spirituellement (saint Ephrem)

Bienheureux celui qui aime la douceur en la comprenant spirituellement, et qui ne trébuche pas à cause du mauvais Serpent, car il a son espoir dans le Seigneur bon et plein de compassion.
Saint Ephrem le Syrien







Blessed the one who loves gentleness with spiritual understanding and is not tripped up by the wicked Serpent, for he has as his hope the good and compassionate Lord.
St. Ephrem of Syria

16 novembre 2015

Saint Gobrien, abbé-évêque dans le pays de Vannes (6ème siècle)

Nous fêtons aussi aujourd'hui un saint dit "de Bretagne", saint Gobrien. Wo-Brian en gaélique puisqu'il est venu de la verte Irlande, au 6ième siècle, alors que la conquête celtique enserrait la ville gallo-romaine de Vannes (Gwened) et la disputait aux Francs. Les lieux où se dressaient des églises et chapelles consacrées à Gobrien, montrent qu'il est vraisemblablement venu via la Grande-Bretagne avec un groupe d'émigrés. Il a évangélisé la côte de la Domnonée, le pays de Dol, s'est enfoncé dans le Poutécroêt pour y mener la vie ascétique, a tenté des prédications aux contées gallo-franques de Rennes et de Nantes, mais dans la partie active de son existence a subi des échecs à Vannes. Ce double amour de solitude et d'action, et le double titre d'évêque et d'abbé, caractérisent l'Église Orthodoxe dans sa composante bretonne à cette période.  

photo : fontaine Saint Gobrien, à Saint-Servant.
source Wikipedia

15 novembre 2015

Ne pas voir le bien chez autrui, maladie de notre siècle (saint Joseph l'hésychaste)

Qui a vaincu le malin? Celui qui connaît ses propres faiblesses, passions et manquements. Celui qui a peur de se connaître lui-même reste loin de la connaissance, et il n'aime rien d'autre que de voir les fautes chez les autres, et les juger. Il ne voit pas les qualités chez les autres, rien que les manquements. Et il ne voit pas ses propres manquements, que ses qualités. Ceci est la véritable maladie qui nous afflige, nous les gens de ce millénaire : nous ne parvenons pas à reconnaître les qualités d'autrui.
Quelqu'un peut en manquer de beaucoup, mais nombre de personnes prises ensemble ont alors tout. Ce que l'une manque, l'autre l'a. Si nous le reconnaissions, alors nous ferions un grand acte d'humilité, car Dieu, Qui a donné tant de choses aux hommes de diverses manières et voulu cette inégalité dans toutes Ses créatures, est alors honoré et glorifié. Et non pas comme le disent les incroyants, qui s'efforcent d'apporter de l'égalité en bouleversant la divine Création. Dieu a tout créé avec sagesse.

Saint Joseph l'Hésychaste





Who has conquered the devil? He who knows his own weaknesses, passions, and shortcomings. Whoever is afraid of knowing himself remains far from knowledge, and he doesn’t love anything else except seeing faults in others and judging them. He doesn’t see gifts in other people, but only shortcomings. And he doesn’t see his own shortcomings, but only his gifts. This is truly the sickness that plagues us men of the eighth millennium: we fail to recognize other’s gifts. One person may lack many things, but many people together have everything. What one person lacks, another person has. If we acknowledged this, we would have a great deal of humility, because God, Who adorned men in many ways and showed inequality in all His creations, is honored and glorified; not as the unbelievers say, who toil trying to bring equality by overturning the divine creation. God made all things in wisdom.
Elder Joseph the Hesychast