"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

31 janvier 2016

Saint Adamnan de Coldingham, ascète et confesseur (+ vers 689)

Adamnan, Écossais d'origine, était jeune encore quand il se rendit coupable d'une faute grave, et, par une grâce spéciale, en ressentit une profonde douleur à la pensée du Jugement divin qu'il devrait subir. Il se confessa donc auprès d'un prêtre pour en obtenir le pardon. Il déclara être prêt à subir toutes les pénitences qu'on lui imposerait. En sage directeur, le prêtre lui dit "Contentez-vous d'un jeûne de 3 jours, après quoi je vous dirai ce que vous devez faire et pour combien de temps." Adamnan commença donc sa pénitence. Mais, avant que les 3 jours fussent expirés, il apprit que le prêtre était retourné en Irlande et venait de mourir. Il considéra cet événement comme un signe que Dieu voulait lui faire continuer sa pénitence toute sa vie. Il alla donc se présenter à l'abbaye double de Coldingham, y devint moine et se condamna aux pratiques de pénitence les plus austères. Bède, qui raconte le fait, ajoute que cette pénitence dura longtemps.

Un jour, Adamnan était sorti avec un autre moine. Comme ils rentraient et qu'ils étaient encore à quelque distance du monastère, Adamnan se mit à verser des larmes. Son compagnon lui en demanda la raison. "C'est que, dit-il, le temps approche où tous ces édifices que vous voyez seront consumés par le feu." Le propos ayant été rapporté à l'abbesse Ebba, celle-ci fit venir Adamnan. "Que signifie, lui dit-elle, une pareille prédiction?"
- "C'est que, répondit Adamnan, pendant que je priais la nuit, une personne s'est montrée à moi et m'a déclaré qu'un incendie détruirait le monastère, en punition du relâchement qui s'est introduit parmi les religieuses."
- "Et pourquoi ne m'avez-vous pas avertie plus tôt?"
- "J'ai pour vous un très grand respect et ne voulais pas vous causer cet excès de trouble; d'ailleurs, une consolation vous est ménagée, le chàtiment n'arrivera pas durant votre vie."
Ebba avertit ses moniales, qui, pour un moment, redoublèrent de ferveur et d'austérité. Cela ne dura guère. Le châtiment arriva et le monastère de Coldingham fut incendié en 686. Adamnan vécut 3 ans encore.




Tropaire de saint Adamnan de Coldingham, ton 2
Tu as mené une vie peu édifiante,*
Tu te convertis après un pèlerinage,*
Alors tu devins moine à Coldingham,*
Et tu servis le monastère de sainte Ebbe.*
Menant une vie de grande ascèse et prière.*
Saint Adamnan, prie Dieu pour qu'Il sauve nos âmes!

 

source tropaire
http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.be/2013/02/racines-orthodoxes-31-janvier13-fevrier.html

Aucun commentaire: