"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 janvier 2016

Théophanie ou Épiphanie - quelques réflexions (p. George Dragas)

La Théophanie est une des grandes fêtes du Seigneur dans l'année ecclésiastique. On l'appelle aussi l'Épiphanie et le Jour des Lumières, et elle est célébrée le 6 janvier. Les noms de cette Fête dévoilent la compréhension qu'en avait l'antique Église. Cette compréhension est reliée à la révélation de Dieu, à savoir la manifestation du Dieu Un en la Trinité à travers l'Incarnation du Fils de Dieu, notre Seigneur Jésus-Christ. Dès lors, la Théophanie reprend la nativité du Christ et les événements qui y sont reliés (e.a. la visitation des Mages), et aussi le début de la manifestation publique du Fils de Dieu, cette économie de l'Incarnation qui est reliée au Baptême du Christ dans le Jourdain par Jean le Baptiste.

Au 4ème siècle, la fête de Noël fut séparée de la Théophanie et constitua une Fête disctincte, qui fut célébrée le 25 décembre. Cette distinction a été adoptée dans l'Église en Occident, qui à l'époque était une avec l'Église en Orient. Depuis lors, lors la Théophanie était spécifiquement reliée au Baptême du Christ, à savoir le commencement du ministère publique du Christ par lequel Il devint le Sauveur et le Rédempteur du monde. La question qui survient ici, c'est pourquoi donc le Christ fut baptisé? Pourquoi donc cela a-t'il eu lieu, et quelle en est la profonde signification?

Le Baptême du Christ et le Sacrement du Baptême

a) Le témoignage de Jean l'Évangéliste. Dans l'Évangile de saint Jean, nous trouvons les premiers éléments à propos de la relation entre le Baptême du Christ et le Sacrement de Baptême. Saint Jean le Précurseur parle d'un Baptême dans l'eau qu'il administrait selon un appel divin, et expliquait que le Christ qui allait venir le transformerait en Baptême dans l'Esprit, de sorte qu'à travers cela, les humains puissent entrer dans le Royaume de Dieu : "Et Jean rendit témoignage en disant: "J’ai vu l’Esprit descendre, tel une colombe venant du ciel, et demeurer sur Lui.  Et moi, je ne Le [c-à-d le Christ] connaissais pas, mais Celui qui m’a envoyé baptiser dans l’eau, Celui-là m’avait dit: "Celui sur Qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est Lui qui baptise dans l’Esprit Saint."  Et moi, j’ai vu et je témoigne que Celui-ci est l’Élu de Dieu." (Jn 1,32-34). C'est exactement ce qui sera confirmé par le Seigneur Lui-même lorsqu'Il dira à Nicodème "En vérité, en vérité, Je te le dis, à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu" (Jn 3,5). Ces paroles du Seigneur constituent l'institution du saint Sacrement du Baptême, par lequel les êtres humains deviennent Chrétiens. La descente du Saint Esprit au Baptême du Christ, révéla le sacrement du Christ, que le Christ institua, opérant à travers le Saint Esprit. C'est le Baptême que le Seigneur administra à Ses saints disciples comme un élément de base de leur ministère dans le monde.

b) Le témoignage des Évangélistes Mathieu et Marc. Dans ces 2 évangiles synoptiques, Mathieu et Marc, il y a une déclaration explicite sur la nécessité du Sacrement de Baptême comme moyen de participation des êtres humains au Salut que le Christ offre. On la trouve dans le commandement du Seigneur Ressuscité adressé à Ses disciples, les envoyant prêcher l'Évangile et baptiser le monde entier. En d'autres termes, Il leur demandait d'initier les êtres humains à une nouvelle et salvifique relation avec le Dieu Un en la Trinité, Qui fut définitivement révélé dans Son Baptême dans le Jourdain par Jean le Baptiste au Nom du Père et du Fils et du Saint Esprit. "Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit" (Mt 28,18-20). Marc l'Évangeliste le dit d'une manière plus brève. "Allez dans le monde entier, proclamez l’Évangile à toute la création.  Celui qui croira et sera baptisé, sera sauvé" (Mc 16,15-16).

Dès lors, il est clair que le Sacrement du Baptême que le Christ a institué en accomplissant et transformant le Baptême de Jean le Baptiste, est le commencement de notre reconnexion avec notre Créateur, Qui est le maître et accomplisseur de notre Salut. Pour comprendre la profonde signification de ce Salut, nous devons examiner avec soin les détails des récits évangéliques rapportant le Baptême du Seigneur dans le Jourdain.
Archiprêtre George Dion Dragas, Phd, DD, DTh






Theophany or Epiphany - Here are some thoughts by Fr. George Dragas.

"Theophany (or Epiphany) and Christmas. Theophany is one of the great Feasts of the Lord of the ecclesiastical year. It is also called Epiphany and the Day of Lights and is celebrated on the 6th of January. The names of this Feast indicate the understanding of the ancient Church concerning this Feast. This understanding is connected with the revelation of God, that is, the manifestation of the One God in Trinity through the Incarnation of the Son of God, our Lord Jesus Christ. Consequently, Theophany comprises the birth of Christ and the related events (e.g. the visitation of the Magi) and also the beginning of the public manifestation of the incarnate economy of the Son of God which is connected with the Baptism of Christ in the Jordan by John the Baptizer.

In the 4th century AD, Christmas was separated from Theophany and constituted a separate Feast, which was celebrated on the 25th of December. This separation had been adopted in the Western Church, which was at that time united with the Eastern Churches. Since then Theophany was specifically connected with the Baptism of Christ, i.e. with the commencement of the public ministry of Christ through which he became the Savior and Redeemer of the world. The question that arises here is why was Christ baptized? Why did this take place and what is its deeper meaning?"
The Baptism of Christ and the Sacrament of Baptism

a) The Witness of John the Evangelist. In the Gospel of St. John we find the first hints regarding the relation between the Baptism of Christ and the Sacrament of Baptism. St. John the Forerunner speaks about the Baptism in water which he administered according to the divine calling and explains that the coming Christ would transform it into baptism in the Spirit so that through it human beings would enter into the kingdom of God: “John bore witness and said that he saw the Spirit descending like a Dove from heaven and resting upon Christ. He also said the he did not know him [i.e. Christ – until that point], but He who sent him to baptize had said that on whom he would see the Spirit descending and resting upon him, he would be the One who will baptize in the Holy Spirit. John also said that he saw this and bore witness to it, namely, that he is [the Christ] the Son of God” (1:32-34). Exactly the same was confirmed by the Lord himself when he said to Nicodemus: “Amen, amen I say to you, unless one is born of water and Spirit, one cannot enter the kingdom of God” (3:5). These words of the Lord constitute the institution of the holy sacrament of Baptism, through which human beings become Christians. The descent of the Holy Spirit, then, at the Baptism of Christ, revealed the sacrament of Christ which Christ instituted and operates through the Holy Spirit. It is the Baptism which the Lord delivered to his holy disciples as a basic element of their ministry in the world.

b) The Witness of the Evangelists Matthew and Mark. In the two synoptic Evangelists, Matthew and Mark, there is an explicit statement about the necessity of the sacrament of Baptism as a means of participation of human beings in the salvation which Christ offers. This appears in the command of the Risen Lord to his Disciples to preach the Gospel and baptize human beings throughout the world. In other words, he asked them to initiate human beings into their new and saving relation with the one God in Trinity which was definitively revealed at his Baptism in the Jordan by John the Baptizer in the name of the Father and the Son and the Holy Spirit. “Go, then, and make disciples of all nations, baptizing them in the name of the Father and the Son and the Holy Spirit, teaching them to observe all those things which I commanded to you” (28:18-20). Mark the Evangelist states the same in a briefer way. “Go to the whole world and preach the Gospel to the entire creation. Whoever believes you and is baptized will be saved” (16:15-16).

It is clear, then, that the sacrament of Baptism which Christ instituted by fulfilling and transforming the Baptism of John the Baptizer is the commencement of our reconnection with our creator, who is the leader and perfecter of our salvation. To understand the deeper meaning of this salvation we must pay attention to the details that the Gospel narratives supply concerning the Baptism of the Lord in the Jordan.

Fr. George Dragas

Aucun commentaire: