"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 février 2016

Saint Colomban de Gand / Gent, ermite et reclus.


Fêté les 2 et 15 février. Originaire d'Irlande, qu'il quitta soit pour éviter d'être lui aussi victime des incessantes attaques des Vikings, soit dans le cadre de la spiritualité du "martyre vert", à savoir l'exil volontaire loin d'Irlande. Il s'installa dans la ville de Gand (Gent, Flandre orientale), et vécu comme reclus dans une petite annexe construite contre l'église et future cathédrale Saint-Bavon, dans le cimetière. Il y mena une vie ascétique très austère et mouru en odeur de sainteté.
Le 15 février est son "dies natalis", jour de son décès en 959. Et le 2 février, le jour où il se fit emmurer définitivement dans sa cellule.
Son corps reposerait dans la cathédrale et selon certains auteurs, il serait un des saint patrons de la Belgique.

(Mary Ryan d'Arcy, "The saints of Ireland" Minnesota, Irish American Cultural Institue, 1985. ISBN 0-85342-733-X)

Aucun commentaire: