"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

08 février 2016

Saint Cuthman de Steyning, Ermite

Dans le bas-Sussex, pas loin de Brighton, se trouve le village de Steyning avec l'église fondé par Saint Cuthman. Parmi les anciens saints Anglo-Saxons on retrouve ce Cuthman, natif du Devon ou des Cornouailles - d'après son nom, quelques documents anciens semblent indiquer qu'il serait probablement né à Chidham près de Bosham, vers 681.

Fils de berger, il habitait à l'origine dans l'ouest du pays, et passa de longues heures à veiller sur le troupeau de son père. Une légende dit qu'il avait une pierre préférée sur laquelle il s'asseyait et qu'un jour il traça un cercle avec la pointe de son bâton autour du roc et ordonna à ses bêtes, au Nom du Christ, de ne pas en sortir pendant qu'il allait chercher à manger. Le troupeau obéit à ses instructions et ne partit point, et les gens du coin commencèrent à considérer Cuthman et sa pierre avec vénération.
A la mort de son père, sa mère resta seule et pauvre. Cuthman se montra un bon fils et travailla dur pour leur gagne-pain commun, mais lorsqu'elle tomba malade il ne put la laisser seule et ils devinrent dépourvus.

Cuthman décida de se déplacer vers l'Est à la recherche de nouveaux pâturages, et comme sa mère était percluse d'âge, il fini par construire une brouette en bois  à 2 roues, dans laquelle il plaça sa mère et leurs rares biens, et avec ses 2 poignées soutenues par une corde passée autour de son cou, parti mendier de porte à porte. Mais le rêve de sa vie était de construire une église, et bien qu'il n'avait pas la moindre idée de comment faire, il résolu de quitter les Cornouailles et ses landes désertes et battues par les vents et de voyager vers l'Est.

Il voyagea de cette façon de nombreux jours durant jusqu'à ce qu'un jour, comme il passait par un champ de maïs à Steyning dans l'Ouest du Sussex, la corde cassa, ce qui fit rire les ouvriers agricoles oeuvrant au champ. Cuthman substitua à la corde une branche d'aulne et cela tenu pour quelques jours, mais quand cela recassa, il estima que Dieu lui signifiait qu'il devait s'installer à cet endroit. Il pria au bord de la route: "O Père Tout-Puissant, qui a mis un terme à mon voyage, Tu sais que je suis pauvre et ouvrier depuis ma jeunesse, et je ne peux rien faire sans Ton secours." Il construisit près de la rivière Adur, dans un endroit isolé et calme des Downs, une cabane pour sa mère et commença à poser les fondations d'une église.


Les gens du coin étaient aimables avec lui; l'ayant observé creusant à la main les fondations, coupant le bois et construisant les murs, ils lui offrirent 2 boeufs pour l'aider. L'endroit est décrit comme "un endroit de retiré et calme, au dessous de la colline ronde où 2 ruisseaux se rencontrent". C'était un domaine boisé. Cependant, un jour les boeufs s'éloignèrent et furent volés par 2 jeunes qui refusèrent de les rendre. Alors Cuthman se fâcha. "Je n'ai pas besoin d'eux pour faire mon propre travail mais pour oeuvrer pour Dieu." Et... il attela les 2 jeunes à sa charrette pour la tirer. "Ca doit être déplacé, et c'est vous qui le ferez," leur dit-il.

En une autre occasion, Cuthman trouva qu'un des piliers pliait sous le poids du toit, et la structure entière était sur le point de s'effondrer. A ce moment un homme d'un "d'un aspect grave et beau" apparu, et l'aida à le redresser. Il demanda à l'homme qui il était, et il répondit : "je suis Jésus pour qui Tu construis cette maison", et aussitôt Il disparu.

Dans le porche de l'église actuelle il y a une ancienne pierre avec ce qu'on pense être des gravures pré-Chrétiennes sur un côté sur une longueur de 6 pieds. Autrefois on pensait qu'il devait s'agir de la pierre tombale de Saint Cuthman, mais maintenant c'est considéré comme l'origine du nom du lieu. En saxon "Stenninga s" signifie "les Gens de la Pierre", et ceci est peut-être la pierre "sacrée" qui se trouvant au centre d'un bosquet païen converti, conformément à la politique de Saint Grégoire, en sanctuaire Chrétien par Saint Cuthman. La pierre a été utilisée comme seuil jusqu'en 1938, quand les sépultures ont été découvertes.

Ainsi Cuthman construisit cette église et prêcha et encouragea les gens. Il mourut là où il avait oeuvré, et fut enterré à côté de la rivière Adur, alors appelée le Bramber, qui était navigable jusqu'aussi loin que Steyning, et l'endroit était devenu connu comme le "port de Saint Cuthman". Les rois Saxons avaient ici une propriété, et Ethelwulf, père du Roi Alfred, y est enterré dans l'église.

Le nom de Cuthman se retrouve dans plusieurs des plus anciens calendriers médiévaux et dans le vieux Missel qui était utilisé par les Anglo- Saxons avant la conquête des Normands (conservé au monastère de Jumièges, il contient une Liturgie dédiée pour sa fête), un martyrologe allemand indique clairement un culte d'avant la conquête, et l'église à Steyning semble lui avoir été dédiée par le passé.

Au 11ième siècle, saint Edouard le Confesseur (13 octobre) a donné cette église et ce manoir à l'abbaye de Fécamp en Normandie, qui se fit transférer les reliques de saint Cuthman. Le non-paiement des revenus de Steyning fut un des prétextes de Guillaume le Conquérant pour lancer son invasion de la Grande-Bretagne par ses Normands et en faire une "guerre sainte". Au 12ième siècle les moines de Fécamp ont reconstruit l'église de pierre actuelle pour remplacer celle en bois de Saint Cuthman.
La mémoire de ce saint autrefois oublié a été ranimée par Christopher Fry dans sa pièce d'un-acte "Le garçon avec une Charrette" (1939).

Dans l'art, saint Cuthman est toujours représenté parmi les moutons parce qu'il était berger à Steyning. Jusque dans les années 60', sa fête s'est maintenue dans la plupart des monastères bénédictins catholiques-romains de Normandie.








http://www.conservancy.co.uk/environment/documents/arch_EarlyMedieval.pdf
"On trouve son histoire en latin, la Vita Sancti Cuthmanni, qui subsiste dans 4 manuscrits : un à la Forschungsbibliothek de Gotha, un second à la Bibliothèque Municipale de Rouen, et 2 autres ne sont connus que par l'édition des Bollandistes Acta Sanctorum: Feb II (Antwerpen 1658). L'histoire ne rapporte pas le lieu de naissance de Saint Cuthman, mais on l'a identifiée avec Chidham dans un memorandum de la fin du 15ième siècle, où une note rédigée sur la feuille de garde indique : 'Chydham a myll from Bosham, ther was Send Cudman borne. He is shryned at Vescom in Normandy' (Blair 1997).
Soit "Chydham un hammeau de Bosham, là naquit saint Cuthman. Il est enterré à Fécamp en Normandie."
[..]
Cuthman fut vénéré comme saint dès avant la Conquête Normande, et son église à Steyning existait déjà en 857, l'année où le roi Ethelwulf y fut enterré. Steyning fut un important centre religieux, et la tombe de saint Cuthman devint un lieu de pèlerinage aux 10ième et 11ième siècles.
Il y avait une confrérie saint Cuthman à Chidham en 1522/3, et en 1541 il y eu des plaintes à cause de la perte des grands dons qui y étaient fait auparavant à son image. (Blair 1997). Il y a aussi des similitudes évidentes reliant Cuthman et Chidham. Une charte de Chidham, aussi dite "glebe terrier" (enregistrement du terrain assigné à une église paroissiale) de 1635 reprend un acre (superficie anglaise) de terre 'se trouvant dans un champs appelé habituellement le champ de saint Cuthman, près du Vallon de Saint Cuthman' que l'on identifie avec l'acutelle Cullimer's Field et Cullimer's Pond sur la carte 'Chidham Tithe map and Apportionment' de 1846. Un examen des enregistrements de la paroisse (Anon ?1960s) semble aussi suggérer que le nom 'Cullimer's Field' dans la partie sud de la péninsule de Chidham est une corruption du nom 'Cullinans Field', lui-même une corruption de 'Cuthmans Field.' Blair dit 'qu'il est hautement probable qu'ici [Chidham] se trouve le lieu supposé par les sources de la Vita.'
Cependant, Blair fait remarquer que les noms de champs sont problématiques et laissent des questions sans réponse. 'Cullman' ressemble plutôt à l'antique nom Irlandais 'Colmán' qu'à 'Cuthman.' Le texte de l'histoire de Cuthman a aussi un caractère fortement Celtique et particulièrement Irlandais, avec ses inclusions de détails topographiques et son souci des miracles de la nature. Blair propose plusieurs explications : que 'Cullman' serait simplement une déformation tardive du nom Cuthman; que c'est une étymologie populaire de Cullimer(e) conditionnée par la connaissance du saint local; ou que cela se réfèrerait à un vrai saint Colman de Bosham, dont la légende aurait été intermèlée à l'histoire de saint Cuthman, peut-être en important des éléments Irlandais dans l'histoire. Le caractère Irlandais suggère aussi la possibilité d'un lien entre Cuthman et le monastère Irlandais du 7ième siècle à Bosham".



Pa pierre de l'église de Steyning, anciennement église Saint-Cuthman, datant de l'époque saxonne :




et l'église en question :
http://homepages.ihug.co.nz/~gr8banks/steyning_st_andrew.htm


On parle de lui sur Orthodox England, du père Philip :
http://orthodoxengland.org.uk/oe10000.htm



Article en anglais sur le site officiel de l'Eglise Orthodoxe de Russie:
http://www.pravoslavie.ru/english/68721.htm




Aucun commentaire: