"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

09 février 2016

Saint Shio (Syméon) Mgvime, Géorgie (6ième s.)

http://www.stjohndc.org/stjohndc/English/Saints/9705c.htm
Saint Shio naquit à Antioche en Syrie. Ses parents étaient Chrétiens, et élevèrent leur fils, leur seul héritier. Le jeune homme reçut une bonne éducation, apprit les Écritures Saintes, et déjà en son jeune temps il fut gratifié de la capacité à interpréter la Parole de Dieu.

Ayant entendu parler du saint ascète Jean, Shio quitta secrètement le domicile parental et partit rejoindre le saint. Le vénérable Jean renvoya le jeune à ses parents, après avoir prédit que ses parents feraient profession monastique. La prophétie fut rapidement accomplie : Shio distribua son héritage et reçut la tonsure de saint Jean.

20 ans plus tard, Shio, parmi 12 autres disciples choisis par saint Jean, partit pour l'Ibérie (Géorgie) afin d'y prêcher la Parole de Dieu. Avec la bénédiction d'Eulabius, le Catholicos de Géorgie, et son maître, saint Shio s'installa dans une caverne à l'ouest de la ville de Mtskheta, où il entama une lutte ascétique fort sévère, durant laquelle il sera gratifié de nombre de merveilleuses visions. La vie solitaire de l'ascète fut découverte, et bientôt le lieu du combat du saint se transforma en monastère, dans lequel une église fut fondée par ce vénérable, dédiée à la Très Sainte Trinité. Par la suite, d'autres églises furent érigées : en l'honneur de la Mère de Dieu et de Jean le Précurseur. Toutes les églises furent consacrées par le Catholicos Macaire. Le nombre des frères grandit, alors le vénérable béni la fondation du monastère de Mgvime en leur faveur, pendant que lui-même continua sa lutte pour le Salut en reclus. Saint Shio s'endormit le 9 mai, après avoir Communié aux Saints Mystères le jour d'avant, et ayant donné aux frères ses salvifiques instructions finales.

Les reliques de cet ami de Dieu furent enterrées dans le monastère qu'il avait fondé.

Saint Shio est connu pour être l'auteur de 160 instructions pour les frères.

Et voici le monastère :
en anglais : http://www.oca.org/pages/events/2004/04.April/0416TbilisiGEORGIA/0419TbilisiGEORGIA-MonasteryVisits/

en français : http://www.encyclopedie-universelle.com/abbaye-origines-asie-georgie.html



Aucun commentaire: