"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

11 février 2016

Sainte Gobnait de Ballyvourney, Vierge, patronne des apiculteurs (6ième siècle)

Une des saintes les plus populaires du Munster, Gobnait (Gobnet, Gobnata) naquit dans le Conté de Clare, mais dû fuir des ennemis et se réfugia sur l'ile d'Aran, où se trouve une église à Inisheer, Kilgobnet, c'est-à-dire l'église de Gobnait.
Après un certain temps, un Ange lui apparu et lui expliqua que ce n'était pas là "l'endroit de sa résurrection" mais qu'elle devait voyager jusqu'à ce qu'elle rencontre 9 cerfs blancs, et que tel serait le signe du lieu où elle devrait s'arrêter, s'installer et fonder un monastère.

Elle se mit en route pour trouver le lieu où Dieu l'attendait, fondant des églises en cours de route, entre autres Dunguin dans le Conté de Kerry et Dungarven dans le Conté de Waterford. Arrivée dans le Conté de Cork, elle rencontra 3 cervidés blancs près de Cloudrohid; puis à Ballymakeera, elle en vit 6 et continua jusqu'à Ballyvourney; là elle en rencontra 9 occupés à paître près d'un bois. Elle y fonda son monastère.

C'est Saint Abban de Kilabban, Conté de Meath, Irlande, qui aurait oeuvré avec elle à la fondation du couvent à Ballyvourney, Conté de Cork, sur une terre donnée par la famille O'Herlihy, et placée sainte Gobnait à sa tête comme abbesse.

Sainte Gobnait avait un don particulier pour s'occuper des malades et sauva les gens victimes de la peste à Ballyvourney. Elle est considérée comme la patronne des abeilles! et des apiculteurs. Gobnata signifie "abeille à miel", l'équivalent en hébreux de "Déborah". Le miel est bien entendu un aliment très important pour divers remèdes. Mais la réputation de Gobnait vient aussi de ce qu'un jour, elle envoya un essaim d'abeilles pourchasser un voleur de bétail, jusqu'à ce que ce dernier ramène le troupeau volé. Elle semblait très douée pour traiter avec les brigands. On a retrouvé dans un mur de l'église en ruine de Ballyvourney une pierre ronde, on rapporte qu'elle aurait servit de "boomerang" pour empêcher la construction d'un fortin par un brigand, de l'autre côté de la vallée, en face du monastère. A chaque fois qu'il recommençait sa construction, elle jettait la pierre contre ses murs et les faisait tomber, autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce qu'il abandonne par dépit.

Un champs près du village est appelé "champ de la peste", rappelant l'endroit qu'elle a marqué comme sol consacré, au delà duquel la peste ne pouvait pas frapper. Le "Tomhas Ghobnata", ce qui signifie en Gaélique "la mesure de Gobnait", est une longueur de laine mesurée sur sa statue, et est toujours recherchée pour des guérisons. Et dans l'église il y a une très vieille statue en bois datant du 13ième siècle, qui a été beaucoup portée, qui est présentée lors de sa fête. A Killeen il y a la "pierre de Gobnait", un vieux pilier de croix sur lequel on aperçoit un petit visage tenant une crosse sur le côté.

Il existe encore une source qui porte son nom à Ballyvourney. Comme avec beaucoup de saints Irlandais, il y a des histoires d'interactions merveilleuses avec la nature.

Sa tombe dans le cimetière à Ballyvourney est décorée avec des béquilles et d'autres preuves de guérisons obtenues par l'intercession de Gobnait. Parmi les miracles attribués à son intercession il y a bien sûr cet éloignement de la peste en ayant marqué le sol de la de la paroisse comme sol sacré. Une autre tradition relate qu'elle a mis en déroute des ennemis en lâchant ses abeilles sur eux. Sa ruche est demeurée une précieuse relique pour les O'Herlihys.

La pierre ronde associée à son nom est toujours conservée. Dans l'art, sainte Gobnata est représentée comme apicultrice.




Tropaire de sainte Gobnet ton 3
Vraie fille spirituelle d'Abban, l'inspiré de Dieu /
Tu en as dignement beaucoup dirigé dans les vertus monastiques, très sainte Gobnet./
C'est pourquoi nous t'implorons d'intercéder pour nous/
afin que nous puissions être correctement dirigés/
et recevions la grande Miséricorde du Christ notre Dieu.



Kondakion de sainte Gobnet ton 5
Louange et honneur te sont dûs /
O médecin des corps et des âmes,/
très pieuse Gobnet./
Bénie du don de guérison,/
tu apporta à beaucoup la plénitude et la paix du Christ,/
prie maintenant pour nous qui avons l'âme tourmentée/
afin qu'elle puisse connaître la joie de la divine guérison.



Aucun commentaire: