"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

02 avril 2016

Danemark: découverte archéologique & christianisme

Un amateur équipé de son détecteur de métaux découvre un crucifix qui pourrait changer l'histoire du Christianisme au Danemark.
Un ancien crucifix retrouvé dans un état remarquable de conservation.

http://www.independent.co.uk/news/world/europe/amateur-metal-detector-finds-crucifix-which-may-change-historical-record-a6936301.html
Vendredi 18 mars 2016




Dennis Fabricius Holm profitait d'une après-midi de congé lorsqu'il a trouvé un crucifix de Birka dans un champs près de la ville d'Aunslev, Østfyn.

"Je termine tôt le vendredi, alors j'ai profité de ces quelques heures pour aller promener avec mon détecteur de métal, et tout d'un coup j'ai détecté quelque chose," dit M. Holm à DK.

"Après avoir dégagé la boue et vu le bijou, je n'ai plus su penser à quoi que ce soit d'autre."

Ayant posté l'information de sa découverte sur un média social, ses correspondants l'ont encouragé à l'apporter à un musée.






Malene Refshauge Beck, curatrice et archéologue au Musée d'Østfyns en dit : "C'est une découverte absolument sensationnelle, car cela date de la première moitié des années 900" (10ème siècle).

"On a trouvé quasiment pareille figure en Suède, et c'est daté justement de la même période.

Cependant, ce spécimen-ci est en particulièrement bon état, et un des artefacts Chrétiens les mieux préservés du Danemark.


Pesant à peine 13,2 grammes et mesurant 4cm de long, l'objet est fait de fils d'or finement articulés et de minuscules perlettes.

Il est lisse sur le verso, mais a un petit oeilleton au sommet pour une chaîne.

Il a probablement dû être porté par une femme Viking.

La datation du crucifix, estimée entre 900 et 950, est importante, car cela indiquerait que les Danois ont embrassé le Christianisme plus tôt que ce qu'on ne croyait.

Jusqu'à nos jours, les Pierres de Jelling - 2 grandes pierres couvertes de runes érigées en 965 dans le Jutland - étaient considérées comme les plus anciennes représentations de Jésus en Croix au Danemark.



Une des pierres "runiques" à Jelling, Jutland. On peut y voir un personnage avec les bras étendus comme sur un crucifix.

Ces pierres dans la ville de Jelling y commémorent la conversion d'Harald Dents-Bleues et des Danois au Christianisme.

Des missionnaires Chrétiens avaient été envoyés dans le pays quelque 200 ans auparavant, mais n'avaient pas réussi à convertir les Vikings.


Cependant, les pressions des partenaires commerciaux Chrétiens pour la conversion, et en particulier, l'influence de la Germanie au sud, expliquent que la plupart des Danois étaient devenus Chrétiens vers la fin de la période Viking en 1050.

"Ce bijou peut dès lors aider à faire reculer l'époque où l'on considère que les Danois étaient devenus Chrétiens", dit mme Beck.

"Tout simplement, car on peut dire que la personne qui osait porter ceci ici avait sans aucun doute embrassé la foi Chrétienne."

L'impact d'une telle découverte pour l'histoire du pays doit encore être mesuré.

"C'est un sujet qui va sûrement apparaître dans les livres d'histoire à venir," dit mme Beck.

"Au cours des récentes années, on a trouvé de plus en plus de signes montrant que le Christianisme était de diffusion bien plus ancienne qu'on ne le croyait - et voici une preuve remarquable."

Et l'archéologue amateur?

"J'ai pas su dormir!" dit m. Holm à TV2 / Fyn.

"Tout était si pressant. Je n'aurais jamais crû avoir un tel impact sur l'histoire du Danemark. C'est difficile à comprendre."

1 commentaire:

Dejan a dit…

Surprenant enthousiasme. Ce bijou ne prouve qu’une chose c’est qu’ « UN » objet chrétien a été perdu en ce lieu avant 950. Rien d’autre !
« …. cela indiquerait que les Danois ont embrassé le Christianisme plus tôt que ce qu'on ne croyait » mais pas du tout ! Ça prouve au mieux que dans cette population au moins une personne était « peut-être » chrétienne et non pas « les Danois ». Pourquoi évincer d’office toutes les autres possibilités qui sont bien plus probables (un voyageur, un bijou reproduisant un symbole exotique), pour croire ce qui nous arrange ? On pourrait entrer en matière, si on découvrait ces artéfacts par dizaines mais une pièce unique ne prouve rien.
Ces raccourcis sont tellement représentatif de la pensée médiatique de notre époque ! Tels ces articles que affirment qu’il y a eu de la vie sur certaines planètes sous prétexte qu’une vague photo prise depuis un satellite y a repéré un formation géologique laissant croire qu’il y aurait eu de l’eau à un moment donné…..