"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

08 avril 2016

Quand tout devient prière, la paix survient en soi (staretz Basile d'Iviron)

Il y a un temps où le moine est aux offices ecclésiaux, et il y a un temps où il est dans sa propre cellule, où il dit sa prière personnelle - la Prière de Jésus - et il étudie. Et il y a un temps pour son travail physique, pour le service - que ça soit de l'artisanat ou n'importe quel autre service qu'il offre au monastère. Lorsqu'il acquiert de la maturité spirituelle, alors il reconnaît sa propre faiblesse et l'ineffable amour de Dieu, il en devient apaisé, et tout va de soi. Tout devient prière. Et dès lors, il ne prie plus seulement lorsqu'il est à l'église, mais sa vie toute entière devient une prière.
Archimandrite Basile d'Iviron, "Le coup de foudre du Feu éternel"




There is a time when the monk is in the church services, and then there is a time when he is in his own cell, when he is saying his personal prayer the Jesus Prayer, and studying. And there is the time of his physical labor, his service - either a handicraft or whatever service he is offering to the monastery. When he spiritual matures, when he recognizes his own powerlessness and the ineffable love of God, he becomes calm and everything proceeds on its own. Everything becomes prayer, And so he is not praying only when he is in Church, but his entire life becomes a prayer.
Archimandrite Vasileios of Iveron, The Thunderbolt of Ever-Living Fire

Aucun commentaire: