"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 mai 2016

L'union entre l'âme et Dieu est indescriptible (archimandrite Basile)

Les Pères utilisent le vocabulaire du mariage pour parler de la relation entre l'âme et Dieu, quand l'homme vit encore dans la chair, afin de décrire la libération complète de la passion qu'il a atteinte. Ils utilisent ce vocabulaire du mariage pour la relation entre l'homme et Dieu dans le Royaume des Cieux, où il n'y a plus de possibilité de mariage physique. En d'autres termes, ils font référence à la plus forte et plus englobante communion et union sur terre - celle de l'épouse et de son époux - afin de parler des qualités ineffables et indescriptibles de ce mélange parfait du mariage divin qui est accomplit entre l'âme et le Verbe.
Archimandrite Basile d'Iviron, Le coup de foudre du Feu Éternel






The Fathers use the language of marriage to speak about the relationship between the soul and God, while man lives in the flesh, in order to describe the complete freedom from passion that he has attained. They use the language of marriage for the relationship between man and God in the Kingdom of Heaven, where there is no possibility of physical marriage. In other words, they refer to the strongest and most all-embracing communion and union on earth - that of the bride and bridegroom - in order to speak about the ineffable and indescribable qualities of the total mingling of the divine marriage that is accomplished between the soul and the Word.
Archimandrite Vasileios, The Thunderbolt of Ever-Living Fire

Aucun commentaire: