"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

12 juin 2016

Grand Concile pan-orthodoxe en Crête en 2016?

Il y a 4 mois, j'ai posté ici 3 réflexions de prêtres bien plus sages et érudits que moi à propos dudit Concile, dont de toute évidence pas grand chose de saint n'est présent dans sa préparation, à voir tout ce que les divers Saints-Synodes des Églises locales "balancent" à présent. Antioche et la Bulgarie s'en sont officiellement retirés, et d'autres appellent à le postposer et tout retravailler ou bien n'y participeront pas. Seuls ceux qui sont proches (voire nommés) par le Phanar s'y tiennent (Roumanie & Albanie). Et pour le restant - qui ont _tous_ approuvé les documents préparatoires jusqu'il y a peu, et font à présent marche-arrière depuis que le peuple chrétien gronde et les Saints-Synodes respectifs relaient ces justes craintes voire colères -, bref pour le restant, ça s'emballe et ça s'enflamme tous azimuths. Même sur le site officiel du Concile, où on y INSULTE et INJURIE ceux qui sont opposés à des principes non-orthodoxes que certains veulent y promouvoir comme nouvelles normes pour le plérôme de l'Église. On se croirait dans une cour de récréation ou un ring de catch : des évêques qui en viennent à publier des injures contre d'autres évêques et contre le peuple chrétien, parce qu'on n'accepte pas leurs étranges opinions, c'est sidérant. D'autant que lesdites opinions vont directement à l'encontre de la Foi, et même de ce que le patriarche-invitant, Bartholomeos, avait exprimé sur le Mont Athos. Incompréhensible. Comme si le monde avait besoin de ça, en plus de tout ce qui va mal, cette menace directe contre l'unité de l'Église. Visiblement, l'Esprit-Saint n'a pas (encore?) été invité à ce Concile.
Et l'agenda exposé par certains des principaux responsables de l'organisation dudit Concile dans des revues catholiques-romaines (Catholic Reporter et Crux), à savoir d'en faire un "Vatican II orthodoxe", avec une ecclésiologie façon "Lumen Gentium" et son "subsistit in", ne donne rien à présager de bon - mes amis "catholiques-romains de tradition" savent bien où ça mène, quand on fait du relativisme un dogme... 


Bref à part prier pour que Dieu en vienne à l'aide de Son Église, que faire?

Et pendant ce temps, un peu partout, des demandes sont lancées pour qu'untel ou untel définisse publiquement sa position - y compris dans le "bas clergé". Que dire de plus, sinon qu'en ce qui concerne votre serviteur, il s'en tiendra à ce que les saints Pères et Mères de l'Église ont toujours cru et enseigné, partout et en tout temps (teneamus quod ubique, quod semper, quod ab omnibus creditum est), et ne peut que me soumettre en mon âme et conscience aux recommandations de sagesse et de prudence reçues. Et rien d'autre que ça:

"Dès lors, dans la mesure où c'est ce qui vous a été commandé par les saints Apôtres – vous tenir droits, fermement attachés aux traditions que vous avez reçues, tant écrites que verbalement, afin que vous ne soyez pas privés de votre fermeté si vous veniez à être égarés par les délires des impies. Puisse Dieu, Qui est Tout-puissant, leur donner aussi de comprendre leur délire, et nous ayant délivrés d'eux comme de la mauvaise ivraie, puisse-t'Il nous rassembler dans Ses greniers comme le blé pur et bon, en Jésus-Christ notre Seigneur, à Qui appartiennent toute gloire, honneur et adoration, avec Son Père Qui est sans commencement, et Son Tout-Saint et Bon et Vivificateur Esprit, maintenant et aux siècles des siècles. Amen."
Saint Marc (Evgenikos), évêque d'Éphèse : Conclusion de la "Lettre Encyclique aux Chrétiens Orthodoxes habitants partout sur terre et dans les îles", 1440-1441


(re)Voir aussi, pour plus complet sur saint Marc d'Éphèse:
"QI, humour, pensées orthodoxes, Florence et l'Égypte"





"In so far as this is what has been commanded you by the Holy Apostles,-stand aright, hold firmly to the traditions which you have received, both written and by word of mouth, that you be not deprived of your firmness if you become led away by the delusions of the lawless. May God, Who is All-powerful, make them also to know their delusion; and having delivered us from them as from evil tares, may He gather us into His granaries like pure and useful wheat, in Jesus Christ our Lord, to Whom belongs all glory, honour, and worship, with His Father Who is without beginning, and His All-holy and Good and Life- giving Spirit, now and ever and unto the ages of ages. Amen."
St. Mark (Evgenikos) of Ephesus, Encyclical: To the Orthodox Christians Everywhere Inhabiting the Earth and Islands, 1440-1441
(Encyclical letter on the false union of Florence)



et pendant ce temps-là, "ils" ont refait de Agia Sofia une mosquée.. mais nos hiérarques ont plus important à discuter que la proclamation de l'Évangile à toute la Création...


 

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous êtes bien naïf, Lecteur Jean-Michel. Depuis Florence-Ferrare, et à la notoire et sainte exception de saint Marc d'Ephèse, quasiment tous les patriarches et la plupart des hiérarques ont accepté de signer tout et n'importe quoi avec le vatican. La politique ecclésiale prime sur l'évangélisation. Qu'espérez-vous alors de ce concile?

Anonyme a dit…

Dans un long article daté du mois de juin 2016 et intitulé « Peu avant le Saint et Grand Concile », le métropolite de Nafpaktos Hiérothée (Église orthodoxe de Grèce) a souligné que ledit Concile n’est absolument pas le premier Concile qui aura lieu dans l’Église orthodoxe depuis le VIIème Concile œcuménique, voire après 1054, comme cela est souvent évoqué dans la presse. Le métropolite mentionne que contrairement à cette « fable », l’Église orthodoxe n’est pas demeurée dans une sorte de « sommeil spirituel ». Et de citer les conciles qui se sont tenus sous St Photius le Grand (879-880), les conciles hésychastes (1341-1368), le concile de 1484 qui a invalidé le concile unioniste de Ferrare-Florence, le concile de 1590, qui se caractérisait comme « Concile œcuménique » et sa suite en 1593, qui a reconnu l’autocéphalie de l’Église de Russie, le concile de 1756 au sujet du mode de réception des convertis à l’orthodoxie, la décision synodale des patriarches orientaux de 1848 au sujet du Filioque et de la primauté romaine, et le concile de 1872 au sujet du phylétisme. Le métropolite Hiérothée cite encore des décisions patriarcales importantes au cours des siècles. Après cette mise au point et un long développement sur les confessions hétérodoxes, ainsi que sur le lien entre l’Église, la foi orthodoxe et l’eucharistie, le métropolite a donné des précisions sur les modifications et ajouts proposés par la récente Assemblée des évêques de l’Église orthodoxe de Grèce. Nous reproduisons ci-après ce passage du texte du métropolite Hiérothée :
http://orthodoxie.com/modifications-et-ajouts-aux-textes-preconciliaires-proposes-par-la-hierarchie-de-leglise-orthodoxe-de-grece/

Anonyme a dit…

Déclaration de l’Eglise orthodoxe russe qui demande le report du Concile panorthodoxe et annonce sa non-participation au concile prévu en Crète

on 13 June 2016
http://orthodoxie.com/declaration-de-leglise-orthodoxe-russe-qui-demande-le-report-du-concile-panorthodoxe-et-annonce-sa-non-participation-a-la-rencontre-prevue-en-crete/