"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 juin 2016

Questions-réponses sur le concile de Crête de la Pentecôte 2016 (p. Peter Heers)

Sur cette page en anglais, le protopresbytre Peter Heers explique les tenants et aboutissants dudit Concile, les raisons objectives des divers retraits de participation d'Églises locales (moins de 15% de l'Église y est représentée), etc. P. Heers est docteur en théologie dogmatique de l'université de Thessaloniki, recteur de l'église du saint prophète Elie à Petrokerasa (nord de Thessaloniki), nommé en 2014 père spirituel pour le diocèse de Ierissou et la Sainte Montagne.

https://orthodoxethos.com/post/questions-and-answers-on-the-pan-orthodox-council-full-presentation



"Que nul ne domine dans notre Foi : ni empereur, ni hiérarque, ni faux concile, ni personne d'autre, mais seulement le Dieu Un, Qui nous l'a transmise à la fois de Lui-même et à travers Ses disciples."
Saint Marc d'Ephèse (1392-1444), Lettre à l'higoumène du monastère de Vatopedi, Mont Athos





''Let no one dominate in our faith: neither emperor, nor hierarch, nor false council, nor anyone else, but only the one God, Who both Himself and through His Disciples has handed it down to us."
St. Mark of Ephesus (1392-1444), Epistle to the abbot of Vatopedi Monastery, Mt. Athos




« Les moines du mont Athos n’ont aucune position doctrinale particulière, et professent simplement la foi de l’Église orthodoxe : « L’Église est une. Cette Église une et vraie, qui garde la continuité de la vie ecclésiale, c’est-à-dire l’unité de la Tradition, est l’Orthodoxie. Admettre que cette Église une et vraie, à l’état pur, n’existe pas sur terre et qu’elle est partiellement contenue dans les différentes ‘branches’, ce serait (...) ne pas avoir foi en l’Église et en son Chef.» (Déclaration du Père Placide Deseille)


La doctrine orthodoxe de l'indivisibilite de l'Eglise
"Dans Son être divino-humain, l'Eglise est une et unique, tout comme le Dieu-Homme, le Christ, est Un et Unique. C'est pour cette raison que la division, la scission de l'Eglise est une chose ontol
ogiquement, essentiellement impossible. Il n'y a jamais eu de division de l'Eglise, et il ne saurait y en avoir, mais il y a eu et il y aura des chutes hors de l'Eglise, comme des sarments stériles tombant desséchés du Cep divino-humain éternellement vivant qu'est le Seigneur Jésus-Christ (cf. Jean 13,16). De la seule et unique Eglise indivisible, à différentes époques des hérétiques et des schismatiques se sont détachés et ont déchu de son corps divino-humain. C'est ainsi que se sont d'abord détachés les gnostiques, puis les ariens, puis les pneumatomaques, puis les monophysites, puis les iconoclastes, puis les catholiques-romains, puis les protestants, puis les uniates, puis... ainsi de suite tous les autres membres des légions hérétiques et schismatiques."
Saint Justin de Celije in ''Philosophie Orthodoxe de la Vérité'' volume 4, page 181 (Ed. L'Age d'Homme, 1997)
 

Aucun commentaire: