"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

18 septembre 2016

Comment aider quelqu'un en ayant un regard positif (metr. Antoine)

A moins de poser un regard sur la personne et d'y voir la beauté intérieure, nous ne pourrons en rien l'aider. Ca ne sert à rien pour la personne si nous y discernons ce qui est mal, ce qui est laid, ce qui est difforme. Le Christ regardait vers tous ceux qu'Il rencontrait, que ce soit la prostituée ou le bandit, et y voyait la beauté cachée. Peut-être que l'apparence était tordue, voire endommagée, mais il y avait cependant la beauté, et ce qu'Il faisait, c'était éveiller cette beauté.
Métropolite Antoine (Bloom) de Sourozh





Unless we look at a person and see the beauty there is in this person, we can contribute nothing to him. One does not help a person by discerning what is wrong, what is ugly, what is distorted. Christ looked at everyone he met, at the prostitute, at the thief, and saw the beauty hidden there. Perhaps it was distorted, perhaps damaged, but it was beauty none the less, and what he did was to call out this beauty.
Metropolitan Anthony Bloom of Sourozh

Aucun commentaire: