"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

10 septembre 2016

La porte du coeur et le repentir (Apoc 3)

Dans un monde avachi par le matérialisme, qui entend encore?


 
Apoc. 3,19b-22 : Allons! Un peu d’ardeur, et repens-toi!  Voici, Je me tiens à la porte et Je frappe; si quelqu’un entend Ma voix et ouvre la porte, J’entrerai chez lui pour souper, Moi près de lui et lui près de Moi.  Le vainqueur, Je lui donnerai de siéger avec Moi sur Mon Trône, comme Moi-même, après Ma victoire, J’ai siégé avec Mon Père sur Son Trône.  Celui qui a des oreilles, qu’il entende ce que l’Esprit dit aux Églises.

Aucun commentaire: