"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 juin 2016

Sainte Sophie de Thrace, patronne des orphelins

Elle naquit à Aenus, dans le Rhodope, sur le bord de la Mer Égée. Mère de six enfants occupée par les soucis de ce monde et les responsabilités, elle appliquait toujours les commandements de Dieu et menait une vie vertueuse. À la suite de la mort de ses enfants, elle devint une mère pour les orphelins et aida les veuves. Elle vendit sa propriété et donna l'argent aux pauvres. Elle mena une vie austère, mangeant pain et eau. Les Psaumes du roi et prophète David étaient toujours sur ses lèvres et, les larmes coulaient sans cesse de ses yeux. Elle préférait manquer du nécessaire pour vivre plutôt que de laisser un pauvre quitter sa maison les mains vides.
Pour son humilité et son amour des pauvres, elle bénéficia le miracle suivant. Dans sa maison, il y avait une barrique de vin qu'elle réservait pour les pauvres. Elle remarqua que peu importe la quantité qu'elle en soutirait, la barrique restait pleine. Cependant, aussitôt qu'elle s'en ouvrit à quelqu'un à propos de ce miracle, louant Dieu, la barrique se vida. Sainte Sophie fut effondrée, croyant que le vin s'était épuisé à cause de son indignité. Dès lors, elle accrut ses efforts d'austérité jusqu'à ce que sa santé en souffre. Sentant que la fin de sa vie était proche, elle reçut la tonsure monastique. Sainte Sophia décéda à l'âge de 53 ans.
Sainte Sophie de Thrace est commémorée le 4 juin.

plus en ligne en anglais :
http://oca.org/saints/lives/2015/06/04/103803-venerable-sophia-of-ainos

03 juin 2016

Aide-moi à me convertir, ô Seigneur (saint Ephrem)

En Ta miséricorde, Seigneur, verse sur le misérable que je suis au moins une petite goutte de grâce, afin de me faire comprendre, et que je sois converti, de sorte que je puisse au moins faire de petits efforts pour me corriger. Car si Ta grâce n'illumine pas mon âme, je ne serai pas capable de voir la paresse et la négligence que les passions ont produites en moi par mon apathie et mon imprudence.
Saint Ephrem le Syrien





O Lord, according to thy mercy, pour out upon me, who am miserable, at least one small drop of grace to make me understand and be converted, that I might make at least some small effort to correct myself. For if thy grace does not illumine my soul, I will not be able to see the carelessness and negligence that the passions have produced in me through my apathy and recklessness.
+ St. Ephraim the Syrian

02 juin 2016

L'amour sincère (st. Cosmas)

La marque de l'amour sincère, c'est de pardonner les torts qu'on nous fait. C'est d'un tel amour que le Seigneur a aimé le monde. Nous ne parvenons pas à pardonner à quelqu'un de tout notre coeur quelqu'un qui nous offense à moins d'avoir la vraie connaissance. Car cette connaissance nous montre que nous méritons tout ce que nous subissons.
Saint Cosmas d'Étolie +1779






The sign of sincere love is to forgive wrongs done to us. It was with such love that the Lord loved the world.
We cannot with all our heart forgive someone who does us wrong unless we possess real knowledge. For this knowledge shows us that we deserve all we experience.

Saint Kosmas Aitolos +1779

01 juin 2016

Ne voir que le bien chez autrui (p. Tryphon, Eorhf)

Saint Païssios de la sainte Montagne disait qu'il y avait 2 sortes de gens. Ceux du type "abeille", et ceux du type "mouche". Les abeilles sont attirées par les fleurs et les bonnes odeurs, tandis que les mouches ne sont attirées que par la saleté et la puanteur. Demandez à une abeille où trouver de la puanteur, elle vous demandera "c'est quoi, la puanteur?" Demandez à une mouche où se trouve le bon parfun, et elle vous demandera "c'est quoi, le bon parfum?" L'abeille ne connaît que la douceur et le bien, tandis que la mouche ne connais que la puanteur et la saleté.

Examinant notre vie, nous devons décider si nous serons une abeille ou une mouche. Jugeons-nous notre prochain, et donc cherchons-nous la puanteur et la saleté, ou ne voyons-nous que le bien chez autrui, et la puanteur en nous-mêmes?

Dans l'amour du Christ,
Higoumène Tryphon

Photos: Bénédiction des ruchers, à la fin de l'atelier de permaculture





31 mai 2016

La vraie douceur (saint Jean)


La douceur, c'est prier calmement et sincèrement pour son prochain, lorsque ledit prochain est la cause de bien de nos tracas.
saint Jean Climaque

30 mai 2016

La prière est une grâce (p. Amphilochios)

"La prière est grâce. Dieu la donne lorqu'il existe zèle et humilité.. Que le Christ ne soit pas absent dans nos coeurs"
geron Amphilochios de Patmos +1970






Prayer is grace. God gives it when there exists zeal and humility… Let Christ not be missing from your heart.
Elder Amphilochios of Patmos +1970

Quoted from fr. Eusebios Christofi, Nea Skiti, Mount Athos

29 mai 2016

Qu'est-ce que l'amour? (p. Joachim Parr)


Vous me demandez "qu'est-ce que l'amour?"
Il y a une chose à son égard dont vous pouvez être certains : l'amour, ce n'est pas quelque chose avec lequel les gens vous soutiennent.
L'amour est toujours quelque chose que vous avez à donner aux autres.
Archimandrite du grand scheme Joachim Parr