"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 janvier 2017

Discorde, débats stériles et appels à la raison

"La stupidité est un ennemi du bien plus dangereux que la malfaisance. On peut protester contre le mal; il peut être dénoncé et, le cas échéant, être empêché par l'usage de la force. Le Mal porte toujours en lui le germe de sa propre subversion en ce qu'il laisse au coeur des êtres humains au moins un sentiment de malaise. Contre la stupidité nous sommes sans défense. Ni les protestations ni l'usage de la force peuvent y faire quelque chose; tout appel à la raison tombe dans l'oreille d'un sourd; les faits qui contredisent son jugement préconçu n'ont tout simplement pas besoin d'être crus - dans de tels moments la personne stupide devient même ingérable - et quand les faits sont irréfutables, ils sont juste repoussés comme sans importance, purement fortuits. En tout cela, la personne stupide, par contraste avec la malveillante, est tout à fait contente d'elle-même et, s'iritant facilement, devient dangereuse en allant jusqu'à attaquer. Pour cette raison, une plus grande prudence est recommandée lorsqu’on a affaire à une personne stupide, plus qu'avec une malveillante. Plus jamais n'essaiera-t'on de persuader une personne stupide par la raison, car c’est absurde et dangereux."
pasteur Dietrich Bonhoeffer, Lettres & Écrits de prison, 43
(exécuté le 9 avril 1945 au camp de concentration de Flossenbürg, comme résistant au régime nazi)

Aucun commentaire: