"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 février 2017

Comment les doux vont hériter du Royaume des Cieux (saint Nicolas)

Les exemples de doux supportant les attaques, tels que nous les trouvons chez les saints Pères, sont tout simplement magnifiques. Un jour, approchant de sa cellule pour y rentrer, Macaire le Grand vit un voleur occupé à lui prendre ses biens et les charger sur un âne. Macaire ne lui dit rien, mais au contraire commença à l'aider à bien fixer le chargement sur l'âne, se disant en lui-même "car nous n'avons rien amené dans le monde" (1 Timothée 6,7). Un autre Ancien, alors que des voleurs étaient occupés à tout piller dans sa cellule, regarda à l'entour, et remarqua qu'ils n'avaient pas emmené une bourse avec de l'argent, qui était cachée quelque part. Aussitôt prennant cette bourse, il interpella les voleurs et la leur donna aussi. Et ce 3ème Ancien, rencontrant des bandits occupé à vider sa cellule, il leur cria "Vite, vite, dépêchez-vous avant que les frères ne viennent, qui m'empêcheraient d'accomplir les commandements du Christ!"
"A quiconque te demande, donne, et à qui t'enlève ton bien ne le réclame pas" (Saint Luc 6,30).
(Prologue d'Ochrid, 19 janvier, par saint Nicolas Velimirovic)

Aucun commentaire: