"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 mars 2017

Lutter contre les pensées induites (Apophtegmes)

Un frère demanda à l'un des Pères, "que dois-je faire? Mes pensées sont toujours orientées vers le désir charnel, sans me laisser une heure de répit, et mon âme est tourmentée par ça.
Il lui dit : "chaque fois que les démons te suggèrent ces pensées, ne discute pas avec eux. Car l'activité des démons, c'est toujours de suggérer, et les suggestions ne sont pas des péchés, car elles ne peuvent pas contraindre. Mais cela dépend de toi de les accueillir ou de ne pas les accueillir. Sais-tu ce que les Madianites ont fait? Ils parés leurs filles et les ont présentées aux Israélites. Ils n'ont contraint personne, mais ceux qui ont consenti, ont péché avec elles, tandis que les autres ont été furieux et les ont mis à mort. C'est la même chose avec les pensées.
Le frère répondit à l'ancien, "que dois-je faire, alors, car je suis faible et la passion me vainct??"
Il lui dit, "surveille tes pensées, et à chaque fois qu'ils commencent à te dire quelque chose, ne réponds pas, mais lève-toi et prie, agenouille-toi, dis, 'Fils de Dieu, aie pitié de moi'."

Alors le frère lui répond, "Abba, vois donc, je médite mais il n'y a nulle componction dans mon cœur parce que je ne comprends pas le sens des mots."
L'autre lui dit "Contente-toi de méditer. En effet, j'ai appris que Abba Poemen et de nombreux autres Pères ont prononcé le dicton suivant : 'le magicien ne comprend pas le sens des mots qu'il prononce, mais l'animal sauvage qui l'entend, lui il comprend, se soumet et s'incline. Ainsi en est-il également avec nous, même si nous ne comprenons pas le sens des mots qu'on prononce, quand les démons les entendent, ils prennent peur et s'en vont.

Sentences des Pères du Désert






A brother asked one of the Fathers, What shall I do? My thoughts are always turned to lust without allowing me an hour’s respite, and my soul is tormented by it. He said to him, Every time the demons suggest these thoughts to you, do not argue with them. For the activity of demons always is to suggest, and suggestions are not sins, for they cannot compel; but it rests with you to welcome them, or not to welcome them. Do you know what the Midianites did? They adorned their daughters and presented them to the Israelites. They did not compel anyone, but those who consented, sinned with them, while the others were enraged and put them to death. It is the same with thoughts.

The brother answered the old man, What shall I do, then, for I am weak and passion overcomes me?? He said to him, Watch your thoughts, and every time they begin to say something to you, do not answer them but rise and pray; kneel down, saying, Son of God, have mercy on me.

Then the brother said to him, Look, Abba, I meditate, and there is no compunction in my heart because I do not understand the meaning of the words. The other said to him, Be content to meditate. Indeed, I have learned that Abba Poemen and many other Fathers uttered the following saying, The magician does not understand the meaning of the words which he pronounces, but the wild animal who hears it understands, submits, and bows to it. So it is with us also; even if we do not understand the meaning of the words we are saying, when the demons hear them, they take fright and go away.

The Sayings of the Desert Fathers

Aucun commentaire: