"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 avril 2017

Je crois en l'Église Une... (A.S. Khomiakov 7/12)

VI - Confession, Prière et Oeuvres

Parce que l'Église est dirigée par l'Esprit Saint, Esprit de vie et de vérité, chacune de ses actions réunit tous les dons de l'Esprit : foi, espérance et amour. Car dans l'Écriture, il n'y a pas que la foi qui est manifestée, mais aussi l'espérance de l'Église et l'amour de Dieu; et dans les oeuvres agréables à Dieu ne se manifeste pas uniquement l'amour, mais aussi la foi et l'espérance et la grâce; et dans la Tradition vivante de l'Église qui attend de Dieu son couronnement et son achèvement en Christ, ce n'est pas seulement l'espérance qui est manifestée, mais aussi  la foi et l'amour. Les dons de l'Esprit Saint sont unis inséparablement en une unité sainte et vivante; mais de même que les oeuvres agréables à Dieu appartiennent plus particulièrement à l'amour [charité], et la prière agréable à Dieu appartient davantage à l'espérance, ainsi une confession [Credo] agréable à Dieu appartient plus particulièrement à la foi, et le Credo de l'Église est dès lors appelé à juste titre la Confession ou le Symbole de la Foi.

Dès lors, il doit être compris que Credos, prières et oeuvres ne sont rien en eux-mêmes, mais ne sont qu'une manifestation externe de l'esprit intérieur. C'est pourquoi encore celui qui plaît à Dieu, ce n'est ni celui qui prie, ni celui qui fait les oeuvres, ni celui qui confesse le Credo que confesse l'Église, mais bien celui qui agit, qui confesse, qui prie selon l'Esprit du Christ qui vit en lui. Les hommes n'ont pas tous la même foi, la même espérance ou la même charité; car l'homme peut aimer ce qui est de la chair, fixer son espérance dans le monde, et confesser sa croyance dans un mensonge; il peut aussi aimer et espérer et croire mais pas pleinement, seulement partiellement; et l'Église appelle foi sa foi, et espérance son espérance, et charité sa charité, car il les appelle ainsi, et elle ne discutera pas avec lui sur les mots; mais ce qu'elle-même appelle foi, espérance et charité, ce sont les dons du Saint Esprit, et elle sait qu'ils sont vrais et parfaits.

"L'Église est Une"
par Alexei Stepanovich Khomiakov (1804-1860)

Aucun commentaire: