"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

09 juillet 2017

Le modernisme qui sape l'Église de l'intérieur? Rien de neuf! (saint Basile)

déjà à l'époque...

"Les dogmes des pères sont méprisés. Les traditions apostoliques sont comptées pour nulles. Les découvertes d'innovateurs ont de l'emprise dans les Églises. Les hommes ont appris à être spéculateurs au lieu de théologiens. La sagesse du monde a la place d'honneur, ayant dépossédé la glorification dans la Croix. Les pasteurs sont chassés, des loups cruels sont introduits à leur place et pillent le troupeau de Christ. Les maisons de prière sont privées de prédicateurs; les déserts sont pleins d'endeuillés : les vieux s'affligent, comparant ce qui est avec ce qui était; le plus malheureux étant pour ces jeunes, ignorant de quoi ils sont privés.
Ce qui a été dit est suffisant pour enflammer la compassion de ceux qui ont été enseignés dans l'amour de Christ, et pourtant, quand on voit ce qui se passe, c'est loin d'arriver à les toucher."

Saint Basile le Grand  
(qui avait lancé un célèbre appel aux Églises des Gaules et d'Italie pour l'aider à débarasser l'Orient de ses hérésies, démontrant où était surtout l'Orthodoxie à l'époque..)






"The dogmas of the fathers are despised; apostolical traditions are set at nought; the discoveries of innovators hold sway in the Churches. Men have learned to be speculatists instead of theologians. The wisdom of the world has the place of honour, having dispossed the glorying in the Cross. The pastors are driven away, grievous wolves are brought in instead, and plunder the flock of Christ. Houses of prayer are destitute of preachers; the deserts are full of mourners: the aged sorrow, comparing what is with what was; more pitiable the young, as not knowing what they are deprived of.
What has been said is sufficient to kindle the sympathy of those who are taught in the love of Christ, yet, compared with the facts, it is far from reaching their gravity."
Saint Basil the Great

Aucun commentaire: