"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 septembre 2017

le chemin vers Dieu (saint Isaac)


Le chemin vers Dieu est une croix au quotidien. Personne n'est jamais facilement allé au Ciel. Nous savons où mène la voie facile.
Saint Isaac le Syrien

1 commentaire:

Philippe Crévieaux a dit…

Décidément, on ne s'entendra jamais sur ces abominables modernismes dont les usagers semblent ignorer la contribution à la destruction de la pensée et de la langue, l'une n'allant pas sans l'autre. Ainsi "au quotidien".

Pourquoi ne pas lui préférer "jour après jour", "quotidiennement", "quotidien(ne)", "chaque jour", "tous les jours", ce qui aurait donné : "Le chemin vers Dieu est une croix à porter jour après jour" ou "Le chemin vers Dieu est une croix à porter tous les jours", "Le chemin vers Dieu est une croix quotidienne" etc.

On ne peut prétendre défendre le dépôt apostolique sans innovation ni altération sans comprendre que la langue qui le transmet doit elle aussi être préservée de toute amputation ou tordage, à ne pas confondre avec l'évolution de la langue qui n'a rien à voir avec sa manipulation par snobisme, commodité, conformisme, paresse ou volonté d'être dans le temps : si c'est au monde à s'adapter à l'Eglise et non l'inverse, c'est aux analphabètes de se soumettre aux règles et à la beauté de la langue.