"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 septembre 2017

le péché d'autrui


Ne jugez pas autrui rien que parce qu'il sombre dans le péché différement de vous...

1 commentaire:

Philippe Crévieaux a dit…

Mais non : on ne juge pas pour ne pas condamner. En revanche, on doit juger pour discerner, choisir, examiner, avancer, ne pas se tromper. Les Ecritures abondent dans ce sens. Autre raison fondamentale pour ne pas juger, c'est que juger quelqu'un, c'est quasi automatiquement le cataloguer, le confiner, le condamner. Or, Dieu seul sait tout pour pouvoir exercer ET en parfaite équité (Justice!) ET dans son infinie miséricorde. Et comme aucun de nous Dieu...