"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

01 septembre 2017

l'illusion du passé nous voile l'avenir (saint Nicolas Velimirovic / prières sur le lac)

Existe-t'il des jours passés, ô homme, que tu aimerais revivre? Ils t'attirent tous comme la soie, et à présent il sont derrière toi comme une toile d'araignée. Ils t'ont salué comme le miel, mais tu les as salués comme de la puanteur. Tous étaient totalement remplis d'illusion et du péché.
Vois comment au clair de lune, les plans d'eau ressemblent à des miroirs. Et comme tous les jours qui ont été éclairés de ta légèreté d'être, ressemblent à des miroirs. Mais alors que tu avançais d'un jour vers l'autre, les faux miroirs ont craqué comme la fine glace, et tu as dû progresser à travers l'eau et la boue.
 
Un jour qui a un matin et un soir comme portes cochères peut-il être un jour?

Seigneur lumineux, mon âme est accablée d'illusions et aspire après un seul jour - pour ce jour sans portes, ce jour d'où mon âme est partie et a sombré dans les ombres mouvantes - pour Ton jour, que j'appelais mon jour, quand j'étais un avec Toi.

Y a-t-il un bonheur passé, ô homme, auquel tu voudrais retourner?

De deux parties de la même douceur, la seconde est la plus banale. Tu détournerais ta tête d'ennui face au bonheur d'hier, si elle était présentée à la table d'aujourd'hui.

Ces moments de bonheur ne te sont donnés que pour te faire désirer le bonheur au sein du Seigneur éternel; et des temps de malheur te sont donnés, pour t'éveiller du rêve bercé d'illusions.

Seigneur, Seigneur, Seigneur, mon seul bonheur, est-ce que tu offriras un abri à ton pèlerin blessé?

Seigneur, ma jeunesse sans âge, mes yeux se baigneront en Toi et brilleront plus que le soleil.

Tu recueilles soigneusement les larmes des justes, et avec eux Tu rajeunis les mondes.

Prières sur le Lac - III - par saint Nicolas (Velimirovic)



Are there days gone by, O man, to which you would wish to return? They all attracted you like silk, and now remain behind you like a cobweb. Like honey they greeted you, like stench you bade them farewell. All were totally filled with illusion and sin.

 See how all the pools of water in the moonlight resemble mirrors; and how all the days that were lit up with your levity resemble mirrors. But as you stepped from one day to the next, the false mirrors cracked like thin ice, and you waded through the water and mud.

 Can a day that has a morning and an evening as doorways be a day?

 O luminous Lord, my soul is burdened with illusions and longs for one day—for the day without doorways, the day from which my soul has departed and sunk into the shifting shadows—for Your day, which I used to call my day, when I was one with You.

 Is there any happiness gone by, O man, to which you would wish to return?

 Of two morsels of the same sweetness the second is the more trite. You would turn your head away in boredom from yesterday's happiness, if it were set out on today's table.

 Moments of happiness are given to you only in order to leave you longing for tme happiness in the bosom of the everhappy Lord; and ages of unhappiness are given to you, to waken you out of the drowsy dream of illusions.

 O Lord, Lord, my only happiness, will You provide shelter for Your injured pilgrim?

 O Lord, my ageless youth, my eyes shall bathe in You and shine more radiantly than the sun.

 You carefully collect the tears of the righteous, and with them You rejuvenate worlds.

Prayers on the Lake - III - st Nicholas (Velimirovic)

Aucun commentaire: