"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

05 novembre 2017

Baptême par immersion? Aussi dans l'Occident chrétien orthodoxe, au 1er millénaire

Canon local de l'église anglo-saxonne du 9ème siècle sur la triple immersion:

"Que les presbytres sachent aussi que lorsqu'ils administrent le Baptême, ils ne doivent pas verser l'eau bénite sur la tête des bébés, mais qu'ils soient toujours immergés dans les fonts baptismaux, comme le Fils de Dieu Lui-même l'a fait pour tous les croyants lorsqu'Il a été par trois fois immergé dans le Jourdain."
11ème canon du 2ème Concile de Calcuith, Angleterre, anno 816





Local Canon of the 9th Century Anglo-Saxon Church on Triple Immersion:

"Let presbyters also know that when they administer Baptism they ought not to pour the consecrated water upon the infants' heads, but let them always be immersed in the font; as the Son of God Himself afforded an example unto all believers when he was three times immersed in the river Jordan." 11th Canon of the Second Council of Calcuith, England, AD 816

1 commentaire:

Albocicade a dit…

Ah, le fameux concile de Calcuth... celui-là même de qui se réclament (pourtant à tort) tatoueurs et tatoués...