"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

30 mars 2017

La liberté de l'homme face au bien et au mal (patriarche Kyrill)

Mes pensées concernant la liberté de l'homme sont celles-ci : en soi, la liberté est un grand don de Dieu; en soi, la liberté est la capacité à choisir. Dieu ne nous a pas programmés pour faire le bien (soit dit en passant, cela détruit souvent la foi chez les gens qui disent : " Pourquoi Dieu ne punit-Il pas les pécheurs? Où est Dieu, quand des guerres et des crimes sont en train de se produire?") Dieu ne nous a pas programmés pour faire le bien de la même façon que nous programmons l'alarme sur un réveil pour sonner à une heure précise. Il aurait pu le faire; Il aurait pu créer une communauté formidable de gens heureux et saints. Mais ces gens n'auraient pas été saints et heureux de leur propre choix, mais par le programme qui leur aurait été intégré. L'image de Dieu ne serait pas en eux; elles auraient été créées autrement [puisque Dieu a le libre-arbitre absolu, ndt]. Mais Dieu a voulu nous créer selon Son image, pour nous insuffler le souffle de Sa vie. Ce qui a conduit au fait que l'homme a la capacité de choisir."
Sa sainteté le patriarche Kirill de Moscou





"My thoughts regarding human freedom come down to the following: in and of itself, freedom is a great gift of God; in and of itself, freedom is the ability to choose. God did not program us for good (by the way, that often destroys faith in people who say: ‘Why does God not punish sinners? Where is God, when such things as wars and crimes are happening?'). God did not program us for good in the same way that we set an alarm clock for a given time. He could have done this; He could have created an amazing community of happy and holy people. But then these people would not have been holy and happy by their own choice, but by the program embedded in them. The image of God would not be in them; they would have been created otherwise [since God has free will - Ed.]. But God desired to create us according to His image, to imbed in us the breath of His life. This led to the fact that man has the ability to choose."
His Holiness Patriarch Kirill of Moscow

29 mars 2017

Comment voir ce monde déchu d'une manière positive (Thaddée de Vitovnitsa)

Dieu est parfait, Il est irréprochable. Dès lors, lorsque l'amour divin se manifeste en nous dans la plénitude de la Grâce, nous rayonnons cet amour --- non seulement sur la terre, mais dans tout l'univers aussi. Donc Dieu est en nous, et Il est partout présent. C'est l'amour de Dieu qui se manifeste en nous. Lorsque cela se passe, on ne voit aucune différence entre les gens : tout le monde est bon, tout le monde est notre frère, et nous nous considérons comme le pire des hommes --- des serviteurs de toutes les créatures.
Staretz Thaddée de Vitovnitsa






God is perfect, He is faultless. And so, when Divine love becomes manifest in us in the fullness of Grace, we radiate this love --- not only on the earth, but throughout the entire universe as well. So God is in us, and He is present everywhere. It is God’s all-encompassing love that manifests itself in us. When this happens, we see no difference between people: everyone is good, everyone is our brother, and we consider ourselves to be the worst of men --- servants of every created thing.
Elder Thaddeus of Serbia

28 mars 2017

Pauvreté intérieure et pauvreté matérielle (Antoine de Sourozh)

"Être pauvre financièrement, c'est bien plus facile que d'être pauvre intérieurement, de ne pas avoir d'attachements. C'est quelque chose de très difficile à apprendre et qui arrive progressivement, année après année. Vous apprenez à vraiment apprécier les choses, à regarder les gens et à voir la beauté radieuse qu'ils possèdent - sans le désir de les posséder. Cueillir une fleur, c'est en prendre possession, et ça veut aussi dire la tuer. Chercher à préserver plutôt que de détruire tout ce qui est beau, c'est sûrement un aspect primordial de l'Évangile. Il en offre un témoin vivant dans les Béatitudes, en commençant par la première : " Bienheureux les pauvres en esprit."
Métropolite Antoine (Bloom) de Sourozh






"To be poor financially is in a way much easier than to be poor inwardly, to have no attachments. This is very difficult to learn and something which happens gradually, from year to year. You really learn to value things, to look at people and see the radiant beauty which they possess — without the desire to possess them. To pluck a flower means to take possession of it, and it also means to kill it. Seeking to preserve rather than destroy all that is beautiful is surely a primary aspect of becoming the Gospel. It is giving a living witness to the Beatitudes, starting with the first: “Blessed are the poor in spirit."
Metropolitan Anthony Bloom

27 mars 2017

La prière sans icônes (Sergei Fudel)


"Il est difficile de prier sans icônes. Une icône concentre notre attention priante, comme une loupe concentre la lumière du soleil en un point de luminosité et de chaleur intense. Les Pères de l'Église enseignent que les icônes proclament la réalité de l'humanité du Christ. Rejeter les icônes signifie renoncer à la réalité de l'Incarnation - c'est-à-dire la nature humaine de Jésus, Dieu et homme." 






"It is difficult to pray without icons. An icon focuses our prayerful attention, as a magnifying glass focuses diffused sunlight into a spot of intense brightness and heat. Church Fathers teach that icons proclaim the reality of Christ's humanity. Rejecting icons means renouncing the reality of the incarnation - i.e. the human nature of Jesus, God and Man." (Sergei Fudel, Light in the Darkness)

Fr. John

26 mars 2017

Participer à la Nature divine (st Cyril)


Son Corps et Son Sang se diffusent à travers nos membres, de sorte que selon ce qu'en dit saint Pierre, nous devenons participants à la Nature divine.
Saint Cyril de Jérusalem