"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

16 septembre 2017

La haine, c'est d'abord un problème en soi-même (p. Stephen)

Si vous détestez quelqu'un, vous n'avez pas besoin de le lui dire. Cette haine nous concerne nous-mêmes, avant tout, et pas notre prochain.
Je ne veux pas dire qu'il n' y ai rien dans l'autre qui ne soit l'objet de cette haine, mais la haine a son existence propre. C'est la preuve que quelque chose ne va pas en nous. À moins et jusqu'à ce qu'on s'occupe de ce "quelque chose" - nous n'avons vraiment aucun moyen de connaître ce qui est vrai au dehors de nous-mêmes.
D'abord, réfléchissez à l'énergie qui y est associée. L'énergie est générée de l'intérieur de nous-mêmes - et non de l'extérieur. Je pense que l'impulsion primaire, ce sont les blessures profondes de la honte, non reconnue, non soignée, même pas consciemment. C'est la forme la plus profonde de la douleur. La haine (et la plupart des colères, anxiétés et dépressions) est en grande partie le résultat de la honte. C'est le "bruit" qu'elle génère. La haine, etc., ne sont pas des réactions rationnelles - elles sont beaucoup plus profondes - tout à fait inarticulées et pré-verbales.
Je ne pense pas qu'on puisse faire grand-chose contre la haine des autres. La plupart du temps, travailler sur des limites - au sein desquelles nous pouvons nous protéger, si c'est possible.
Père Stephen Freeman (OCA)




If you hate someone, you do not actually need to tell them that. Hatred is not about them, it's about our own selves.
 I do not mean to imply that there's nothing there in the other that is the object of hate - but hate is it's own thing. It's evidence of something within our own selves. Unless and until that "something" is dealt with - we really have no way of knowing what is true outside of ourselves.
 First - think of the energy associated with it. The energy is being generated from within our own selves - not from the outside. I think the primary drive are deep wounds of shame, unacknowledged, untended, even unknown consciously. It is the deepest form of pain. Hate (and most anger, anxiety and depression) are largely the result of shame. They are the "noise" that it generates. Hate, etc., are not rational reactions - they are much, much deeper - quite inarticulate and pre-verbal.
 I don't think there is much we can do about other people's hate. Mostly, work on boundaries - in which we can protect ourselves if possible.

Fr. Stephen Freeman

Saint Anna Orthodox Church,
Oak Ridge, TN, United States
https://www.stanneorthodoxchurch.com

15 septembre 2017

L'Église, fidèle au Christ depuis 2000 ans

L'Église Orthodoxe est évangélique, mais pas Protestante. Elle est orthodoxe, mais pas Juive. Elle est catholique, mais pas Romaine. Elle n'est pas confessionnelle - elle est d'avant les Confessions. Elle a cru, enseigné, préservé, défendu et est morte pour la Foi des Apôtres depuis le Jour de la Pentecôte il y a 2000 ans.
Steve Robinson & Bill Gould




The Orthodox Church is evangelical, but not Protestant. It is orthodox, but not Jewish. It is catholic, but not Roman. It isn’t non-denominational – it is pre-denominational. It has believed, taught, preserved, defended and died for the Faith of the Apostles since the Day of Pentecost 2000 years ago.
Steve Robinson and Bill Gould

14 septembre 2017

Toute une paroisse protégée de l'ouragan Irma par saint Dimitri de Thessaloniki (sep 2017)

La paroisse du père Johanes Jacobse a reçu une grâce du Ciel pendant l'ouragan Irma. Située au milieu de ce qui est devenu la zone imprévue de passage d'Irma, quand bien même les dégâts généraux sont importants - il a aussi publié 10 photos personelles du lendemain de l'ouragan -, non seulement l'église a été épargnée, mais aussi les maisons de tous les paroissiens. Et personne de sa paroisse n'a été blessé ou tué. Et l'église a reçu un surplus de grâce : une icône de saint Dimitri de Thessaloniki, avec relique, a tout embaumé d'odeur du myron, exsudant à travers le plastique.
On priait pour cette paroisse jusqu'en Grèce. Petite église de mission fondée par ce prêtre né aux Pays-Bas, ayant fait ses études à Thessaloniki et au séminaire Saint Vladimir aux USA, et prêtre du patriarcat grec-orthodoxe d'Antioche en Floride, bien connu des auditeurs de Ancien Faith Radio.

Gloire à Dieu.

"J'ai examiné l'église. Seulement un peu d'infiltration d'eau. J'avais enlevé tous les objets de l'Autel avant qu'Irma ne surgisse en ville, afin de les protéger au cas où une fenêtre se briserait.

Après avoir vérifié l'église aujourd'hui, je suis entré dans mon bureau (dans l'obscurité, pas de courant électrique) et alors que j'ouvrais la porte, un arôme très fort de myrrhe a rempli le bureau, et par "fort" je veux dire qu'il était "palpable".

J'ai localisé la source, ça provenait de cette icône qui avait un peu de myrrhe des reliques de Saint Dimitri de Thessalonique. Elle a exsudé à travers le plastique.

Les Orthodoxes en comprendront le sens. C'est un signe de la protection de Saint Dimitri pour notre paroisse. J'ai placé l'icône sur notre Autel encore vide.

Dieu est glorifié par Ses Saints.

J'écris ceci dans le noir. Pas de courant.

Saint Païssios et Saint Panteleimon, voire même Saint Dimitri (étant donné la myrrhe - voir ci-dessus) sont intervenus. Des prières ont été élevées en Grèce et dans cette région, simultanément des centaines (milliers?) de personnes, tant de prières pour demander l'intervention divine. Quelques actions accomplies du côté de la Floride ont achevé le tout. C'est à ce moment-là que j'ai su qu'Irma se dégraderait rapidement et que j'ai annoncé qu'il pourrait le faire. Lorsque Joe Bastardi a dit que le front sud [
de l'ouragan] s'affaiblissait et qu'il n'avait pas prévu cela, j'avais ma confirmation. J'ai envoyé un texto à des amis de la région de Tampa pour leur dire de ne pas s'inquiéter. Au moment où Irma les atteindrait, ça ne serait plus qu'un ouragan de classe 1 ou une tempête tropicale.

P. Johanes"

la paroisse :
http://stpeterorthodoxchurch.com

source info & photos :







13 septembre 2017

Ce monde tourne fou (p. Païssios)

Ce que je vois autour de moi pourrait me rendre fou, si je ne savais pas que peu importe ce qui se passe, Dieu aura le dernier mot.
Saint Païssios l'Athonite

10 septembre 2017

Sans la grâce de Dieu, pas d'illumination intérieure (staretz Joseph)

Si la grâce de Dieu n'éclaire pas l'homme, quand bien même vous lui diriez beaucoup de bonnes paroles, elles ne lui apporteront aucun bénéfice. La personne vous écoute un moment, mais peu après, elle retourne à ce qui la tient captive. Cependant, si la grâce agit immédiatement, en même temps que vos paroles, alors un changement surgit à ce moment-là, correspondant à la prédisposition de la personne. Et dès ce moment-là, sa vie est transformée. Ceci a arrive à ceux qui n'ont pas endurci leur oreille et leur conscience.
Ancien Joseph l'Hésychaste, "Vases précieux du Saint Esprit"