"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 novembre 2018

Le paradis pour le croyant moderne (higoumène Valerian Golovchenko)

Voilà ce qu'est le "paradis"...
Un moine racontait :

"J'ai vu en rêve que j'étais mort ! Je voyais à côté de moi quelqu'un de radieux. Il se tenait tout près, mais je ne pouvais pas voir son visage. C'était mon Ange Gardien, pensai-je. Et ainsi, il me conduisit à une pièce, en apparence comme une sorte d'entrepôt. J'ai été très surpris par ce que j'ai vu sur les étagères. De grandes bouteilles d'eau et des paquets de bougies. Paniers de pommes et gâteaux de Pâques. Et ensuite des enregistreurs, des télévisions, des  installations stéréos !

- J'ai demandé à mon compagnon "Qu'est-ce que c'est ? Où en sommes-nous ? "

- "Et c'est le paradis," dit-il.

- J'en doutais - "Ah oui, quel est ce "paradis" ? C'est une blague ou quoi ?"

"C'est le paradis de la piété moderne - la foi des consommateurs" - telle est la réponse que j'ai entendue. Et la voix sévère de mon compagnon de continuer :

- Ils écoutent les hymnes de l'église sur des disques et des cassettes, mais ils ne prient pas ! Ils regardent les Offices à la télé, mais ils ne mettent pas un pied  à l'église! Ils vont chercher de l'eau bénite avec des bidons, font bénir des pommes et des œufs, mais ils ne se confessent jamais et ne communient jamais ! Cette attitude de consommateur, c'est la manière dont ils se comportent envers leur foi, et c'est avec ça qu'ils espèrent se justifier au Jugement dernier. Ces objets de piété méritent le paradis !

- Et leurs maîtres ?

"Et leurs maîtres ..." et l'Ange pleura amèrement.

Notes sur les travaux de l'âme, Higoumène Valerian (Golovchenko)
Orthodox Parables and Stories





Such is “paradise” ...
One monk told:

“I somehow saw in a dream that I was dead! I see next to me someone bright. He stands nearby, but I can't see the face . This is my Guardian Angel, I thought. And so, he leads me to some room, in appearance, as if a warehouse. I was very surprised by the things that I saw on the shelves. Large bottles of water and packs of candles. Baskets with apples and Easter cakes. And next them tape recorders, televisions, stereos!

- What is it? Where are we? - I asked my companion.

“And this is paradise,” he said.

- Yes, what is this "paradise"? Is this a joke of some kind! - I doubted.

“This is the“ paradise of modern piety ”—consumer faith — was heard in response. And the stern voice of my companion continued:

- They listen to church hymns on disks and tapes, but they do not pray! Watching the service on TV, and in the church they do not put a foot! They pick up holy water with cans, bless apples and eggs, but they never confess and take communion! This consumer attitude is how they are towards their faith and hope to justify themselves at the Last Judgment. These piety objects deserve paradise!

- And their masters?

“And their masters ...” and the Angel wept bitterly.

Notes on the fields of the soul. Igumen Valerian (Golovchenko)

20 novembre 2018

Pas envie de prier? (staretz Serge)

Si, lorsque c'est le moment pour notre prière, nous ne voulons pas car nous sommes abattus et fatigués, sachez que ça aussi, ça vient des démons.
Staretz Serge de Vanves

18 novembre 2018

Marché de Noël caritatif à Bruxelles (décembre 2018)


Chers en Christ,

Ce sont les soeurs du Monastère Sainte Elisabeth de Biélorussie, qui vous écrivent. Nous espérons que ce message vous trouve en bonne santé.

Chez nous le temps est devenu froid et pluvieux, l'approche de l'hiver est déjà tellement sensible, mais nous rendons grâce au Seigneur: chaque temps a ces avantages, maintenant, lorsque les travaux sur la terre aboutissent à leur fin, nous pouvons nous occuper plus de la prière, et des travaux manuels des ateliers.

Cette année est jubilaire pour la Communauté, car nous avons feté avec beaucoup de solennité les 100 ans depuis la mort martyre de notre Protectrice céleste, sainte Elisabeth, elle vit maintenant 100 ans dans le Royaume de Notre Seigneur et de la Haut, elle a encore bien plus de moyens de nous aider par sa douce présence dans notre  vie de tous les jours, dans notre apostolat auprès des malades. Afin de nous approcher en peu plus de son héritage spirituel, nous lisons et relisons ses lettres ou nous trouvons une vraie source  de courage, de reconnaissance à Dieu, surtout en temps d'épreuves, de l'amour et de la charité envers notre prochain.

Comme chaque année, en cette période de l'automne profond nous nous occupons à préparer notre voyage à Bruxelles, et nous nous rejouissons déjà bien à l'avance à l'idée de notre rencontre, tellement proche, avec nos Amis de Bruxelles. Cet événement annuel si cher à notre âme et notre coeur, nous l'attendons déjà avec beaucoup d'impatience.

Dieu nous a lié de liens d'amitié, et il y a des raisons pour cela, que Lui tout Seul sait. Et nous Lui en rendons grâce!

Le Salon de Noël à l’UOPC ouvre ses portes le 1er décembre 2018 et va durer jusqu'au samedi 29 décembre, plus court que les autres années, mais espérons aussi bien riche en belles rencontres et échanges.

Nous voudrions bien inviter à notre Salon tous сeux qui veulent partager avec nous la joie de la Fête. Pouvons-nous vous demander à diffuser cette information, comme c'est possible pour vous?

En attendant de vos nouvelles, nous restons unies en prière

Avec affection fraternelle
Vos soeurs biélorusses

17 novembre 2018

Lutter contre les pensées qui vous affligent (st Porphyrios)


Lorsqu'une mauvaise pensée ou des idées noires, de la peur ou une tentation menace de vous affliger, ne la combattez pas pour essayer de vous en débarrasser. Ouvrez vos bras à l'amour du Christ, et Il vous embrassera, puis le problème disparaîtra de lui-même.
Saint Porphyrios de Kavsokalivia

16 novembre 2018

Travailler en toute hâte (st Silouane)

En travaillant à la hâte, nous gagnons en nervosité, et le travail effectué dans la nervosité n'est pas sanctifié. Il n'est pas nécessaire de se fixer un objectif afin d'avoir du temps pour faire beaucoup, mais en même temps être conscient de ce qui se réalise. C'est un état démoniaque. Ce qui s'accomplit dans la paix et la prière est sanctifié par lui-même et sanctifie les personnes qui y oeuvrent.
Saint Païssios l'Athonite





By doing work with haste, we gain nervousness, and work with nervousness is not sanctified. It is not necessary to set a goal to have time for a lot, but at the same time be aware of the experiences. This is a demonic state. What is accomplished with peace and prayer is sanctified by itself and sanctifies the people who create.
St. Paisios the Athonite

15 novembre 2018

Comment préparer Noël?

"Entamons le périple vers la Fête de la Nativité d'un coeur joyeux! Ne jeûnons pas seulement de nourriture, mais aussi de haine et de peur. Apportons bonté et gentillesse à tous. Pardonnons. Soyons généreux. En toutes choses, rendons grâce à Dieu."

Rappel des recommandations pour le Jeûne du Carême de la Nativité, voir chez Maxime :
https://vie-orthodoxe.blogspot.com/2011/11/le-jeune-de-noel-quand-pourquoi-et.html

bon et saint Carême de la Nativité de notre Seigneur, Dieu et Sauveur Jésus-Christ!

Jean-Michel

12 novembre 2018

La bonne respiration (st Ignace)

Afin de vivre spirituellement et de respirer la grâce, nous devons continuellement exhaler les cendres du péché.
Saint Ignace Brianchaninov





In order to live spiritually and draw breath from grace, we must continually exhale the ashes of sin.
St. Ignatius Brianchaninov

09 novembre 2018

Ici bas, la vie passe plus vite qu'on ne le croit (st Tikhon)

Nous voyons l'eau d'une rivière couler sans interruption, et s'en aller, et tout ce qui flotte à sa surface, les déchets ou les branches d'arbres, tout cela suit aussi son cours. Chrétien ! Il en est de même pour notre vie. J'ai été un enfant en bas âge, et ce temps est passé. J'ai été un adolescent, et ça aussi, c'est fini. J'ai été un jeune homme, et cela aussi est loin derrière moi. L'homme fort et mature que j'étais n'est plus. Mes cheveux deviennent blancs, je ploie sous le nombre des années, mais cela aussi passe;  j'approche de la fin et je prendrai le chemin que prend toute chair. Je suis né pour mourir. Je meurs pour vivre. Souviens-Toi de moi, Seigneur, dans Ton Royaume !
Saint Tikhon de Voronezh





Life Is Passing Away
"We see the water of a river flowing uninterruptedly and passing away, and all that floats on its surface, rubbish or beams of trees, all pass by. Christian! So does our life. . .I was an infant, and that time has gone. I was an adolescent, and that too has passed. I was a young man, and that too is far behind me. The strong and mature man that I was is no more. My hair turns white, I succumb to age, but that too passes; I approach the end and will go the way of all flesh. I was born in order to die. I die that I may live. Remember me, O Lord, in Thy Kingdom!"
St. Tikhon of Voronezh

08 novembre 2018

Prière complémentaire en français pour les Liturgies (suite au schisme du patriarcat d'Istanbul)

http://www.patriarchia.ru/db/text/5268260.html
Oukaze 70:
"Dans toutes les églises relevant de l'Église orthodoxe de Russie, lors de chaque Divine Liturgie, il est décidé d’inclure les demandes suivantes dans l’ecténie double :

    Nous prions encore notre Seigneur et Sauveur de garder l’Église Orthodoxe dans le monde entier dans l'unité et dans la vraie Foi et de lui accorder la paix et la sérénité, l'amour et la concorde, disons tous, ô Seigneur, exauce-nous et et aie pitié de nous.
    Nous Te prions encore de jeter les yeux, avec bienveillance et miséricorde, sur notre sainte Église Orthodoxe et de la préserver des divisions et des schismes, de l'inimitié et des désordres, de ne pas amoindrir et de ne pas ébranler son unité, mais qu’en elle soit glorifié Ton Nom trois fois saint, disons tous, ô Seigneur, exauce-nous et aie pitié de nous
."


06 novembre 2018

La contemplation de Dieu (st Nicéthas)

"Ouvrez votre œil spirituel à la contemplation de Dieu et reconnaissez les merveilles du Seigneur dans la beauté de la Création."
Saint Nicétas Stéthatos




"Open your spiritual eye to the contemplation of God and recognize the delightfulness of the Lord from the beauty of creation"
St Nikitas Stithatos

05 novembre 2018

Montrez-moi comment vous priez! (st Gabriel)

Daredzhan Gurchiani:

“J'ai vécu à Saint-Pétersbourg pendant 35 ans et je voulais vraiment retourner en Géorgie, mais je n'arrivais pas à avoir mes documents en ordre. J'ai souvent prié l'Ancien et lui ai demandé de l'aide. Une fois,  j'ai rêvé que j'allais dans une église géorgienne et que quelqu'un m'attrapait par derrière. Je me suis retourné et j'ai reconnu l'Ancien Gabriel ! Ma joie n'avait pas de limites. J'ai osé demander à l'Ancien pourquoi il ne m'aidait pas, parce que nous sommes tous les deux nés le 26 août, et je le prie souvent.

- Où priez-vous, allez, montrez-moi !

"Ici, à l'église," répondis-je.

"Allons-y, allons-y, montrez-moi où vous priez, me dit l'Ancien, qui me poussa et me fit entrer dans l'église.

- Montrez-moi où est l'icône du père Gabriel ! - me dit-il.

Nous avons fait le tour de l'église et n'avons pas trouvé son icône.

- Allez, l'acathiste, montrez-la moi, et le livre de prières !

Et il n'y avait pas d'Acathiste !

"C'est ainsi que nous prions", dit-il et il disparut.

Je me suis réveillé à trois heures du matin et j'ai appelé mon frère l'archimandrite Georgy (Gurchiani) pour lui demander de peindre d'urgence une icône de l'Ancien et de prier autant que possible des acathistes avec lui.

En 20 jours, l'icône a été peinte et envoyée à Saint-Pétersbourg. Un mois plus tard, j'avais tout mes documents et j'ai pu rentrer chez moi ! Tout cela est dû à la grande miséricorde de Dieu et, bien sûr, aux prières de l'ancien Gabriel.!






“Well, show me how you pray!”

Daredzhan Gurchiani:

“I lived in St. Petersburg for 35 years and really wanted to return to Georgia, but I could not put the documents in order. I often prayed to the elder and asked for help. Once I had a dream that I was going to a Georgian temple, and someone was catching up behind me. I turned and recognized the elder Gabriel! My joy knew no bounds. Daring, I asked a question to the elder why he does not help me, because we both were born on August 26, and I pray to him often.

- Where are you praying, come on, show me!

“Like where, in church,” I replied.

“Let's go, let's go, show me where you pray,” the elder said to me, pushed me and started me to the temple.

- Show me where is the icon of father Gabriel! - he said to me.

We went around the whole temple and did not find the icon.

- Come on, akathist show me, prayer book!

And there was no Akathist!

“This is how we pray,” he said and disappeared.

I woke up at three in the morning and called my brother Archimandrite Georgy (Gurchiani) with a request to urgently write an icon of an old man and pray as much as possible akathists with the priest.

For 20 days the icon was written and sent to St. Petersburg. A month later, I did everything with the documents, and I was able to return to my homeland! All this is due to the great mercy of God and, of course, the prayers of the elder Gabriel!
Orthodox Parables and Stories

04 novembre 2018

Le Salut en temps périlleux (st Seraphim)


Même durant les époques les plus difficiles, celui qui s'appliquera avec soin à la Prière de Jésus sera à même d'être facilement sauvé.
Saint Seraphim de Vyritsa

03 novembre 2018

Efforçons-nous de ne pas juger (st Païssios)


Ne jugeons jamais. Lorsque nous voyons quelqu'un commettre un péché, prions, et demandons à Dieu de lui pardonner. Si nous jugeons les fautes des autres, cela signifie que notre vision spirituelle n'est pas encore purifiée.
Saint Païssios l'Athonite

02 novembre 2018

Priez partout (st Ambroise)


Priez pour vous-même, et ne cherchez que la miséricorde et la volonté de Dieu. Que vous soyez à l'église, hors de l'église, marchant, assis ou couché, priez "Seigneur, prends pitié, qu'advienne ce que Tu considères de meilleur, que tout se passe selon Ta volonté."
Saint Ambroise d'Optina

01 novembre 2018

Saint martyr Varus et la prière pour le repos des non-chrétiens (et non-orthodoxes)

Source : p. Seraphim Holland, Eorhf
http://www.orthodox.net/trebnic/to-martyr-varus-for-the-reposed-outside-the-church.pdf

Ô Saint, merveilleux martyr Varus, qui, brûlant de zèle pour le Roi céleste, L'a confessé devant tes bourreaux et a beaucoup souffert pour Lui !
A présent, l'Église te vénère comme un homme glorifié de la gloire du Ciel par le Christ Seigneur, qui t'a accordé la grâce abondante de t'approcher de Lui avec assurance.
Et maintenant, debout devant Lui avec les Anges, dans la joie d'en haut, contemplant clairement la Très Sainte Trinité et jouissant de la Lumière Incréée, souviens-toi de la souffrance de nos proches qui sont morts hors de la Foi, et accepte nos supplications, et comme tu as intercédé pour les ancêtres incroyants de Cléopâtre et les as libérés de la souffrance éternelle, souviens-toi de ceux qui sont morts non baptisés, ceux qui ont été enterrés d'une manière impie, et prie avec ferveur pour qu'ils soient délivrés des ténèbres éternelles, afin que nous puissions tous, d’une seule bouche et d’un seul cœur, louer le Créateur Très Miséricordieux pour les siècles des siècles. Amen





O Holy, wondrous Martyr Varus, who, burning with zeal for the Heavenly King, didst confess Him before thy torturers and didst greatly suffer for Him!
Now the Church doth venerate thee, as one glorified with the glory of heaven by Christ the Lord, Who granted thee the abundant grace to approach Him boldly.
And now, standing before Him together with the Angels, rejoicing on high, beholding the Most Holy Trinity clearly, and enjoying the Uncreated Light,  remember the suffering of our relatives who have died outside the Faith, and accept our pleas, and as thou didst intercede for the unbelieving ancestors of Cleopatra and didst free them from eternal suffering, remember those who have died unbaptized and have been buried in an ungodly manner, and pray earnestly that they may be delivered from eternal darkness, that we may all, with one mouth and one heart, praise the Most Merciful Creator unto the ages of ages. Amen

Avant tout, aime! (st Porphyrios)

J'ai dit à plusieurs reprises à l'Ancien Porphyre : "Geronda, bénis-moi pour t'imiter. Pour que je puisse le faire encore mieux. "
Et il n'a pas été vexé, mais il a tracé le signe de Croix sur moi et m'a répondu :

"Prie et aime. Aime Dieu et les gens. Vois-tu ce que l'amour du Christ fait ici ? Ne te pose pas la question : "Est-ce que les autres m'aiment ?" Si tu les aimes le premier, sache qu'eux aussi t'aimeront finalement."

Une fois, une femme a commencé à se plaindre auprès de l'Ancien que personne ne l'aimait. Son mari ne l'aimait pas, personne ne sympathisait avec elle au travail, ses amis l'évitaient, les enfants ne la considéraient pas du tout.... Les plaintes n'avaient pas de fin.

Le père Porphyrios lui conseilla d'évacuer toutes ces pensées de son esprit. "Ce n'est pas à toi", lui a-t-il dit.

Un jour l'Ancien, se promenant dans un bosquet près de Hesychastirion, se lia d'amitié avec des écoliers qui étaient là en excursion. Ils avaient un magnétophone et écoutaient des chansons. Dans l'une des chansons, il y avait ces paroles :
"Ne me demande pas de t'aimer.
Ne demande pas l'amour, ne demande pas.
L'amour naît lui-même
Dans la profondeur du cœur toujours."

Ayant de nouveau rencontré la malheureuse, le père Porphyrios lui rapporta les paroles de la chanson et ajouta : "Nous ne devons pas exiger l'amour des autres. Nous devrions nous-mêmes être les premiers à les aimer, et ne pas chercher l'amour auprès d'eux. C'est seulement dans ce cas qu'ils nous répondront parfois par un amour mutuel. ”

Pour que les autres t'aiment, tu dois d'abord les aimer toi-même.

Une fois l'Ancien, remarquant comment tout le monde essaie de lui exprimer son amour, s'exclama : "Voyez ce que fait l'amour du Christ ! Un tel amour, que vous me montrez, provoque en moi de l'affection, indique que je suis, m'humilie devant Dieu. ”








First you love

Repeatedly I said to the Elder Porphyrios: “Geronda, bless me to imitate you. So that I could do it even better. ” And he was not offended, but he made the sign of the cross on me and answered:

“Pray and love. Love God and people. Do you see what the love of Christ is doing here? Do not ask yourself the question: “Do others love me?” If you love them first, then know that they, too, will love you. ”

Once, a woman began to complain to the Elder that no one loved her. Her husband did not like her, no one sympathized with her at work, her friends avoided her, the children didn’t consider her at all ... There was no end to the complaints.

Father Porphyrios advised her to get all these thoughts out of her mind. “They are not yours,” he told her.

Once the Elder, walking in a grove near Hesychastirion, made friends with schoolchildren who were there on excursions. They had a tape recorder, and they listened to songs. In one of the songs were these words:

Don't ask me to love you.

Do not ask for love, do not ask.

Love is born itself

In the depth of the heart always.

Having again met the unfortunate woman, Father Porphyrios told her the words of the song and added: “We should not demand love from others. We ourselves should be the first to love them, and not seek love from them. Only in this case sometime they will answer us with mutual love. ”

In order for others to love you, you must first love them yourself.

Once the Elder, noticing how everyone is trying to express his love to him, exclaimed: “Just see what the love of Christ does! Such love, which you show me, causes in me affection and humbles me, so unworthy, before God. ”
Orthodox Parables and Stories

31 octobre 2018

les ailes de la prière de la vie

La compassion envers votre prochain et l'humilité à son égard, exprimés par des actions externes, stimulées dans le cœur et avec la pureté du cœur, en particulier par les pensées et les sentiments charnels - ce sont les fondements et la puissance de la prière. Ce sont les ailes de la prière de la vie, avec lesquelles elle vole vers le Ciel.
Saint Ignace Brianchaninov, Le Pré





Compassion for your neighbors and humility before them, expressed through external deeds, fostered in the heart and together with purity of heart, especially from carnal thoughts and feelings - these are the foundations and power of prayer. They are life prayer's wings, with which it flies to heaven.
St Ignatius Brianchaninov, The Field

29 octobre 2018

La Bible légalement interdite en Californie? Ca se précise...


Les chrétiens de tout le pays sont outrés par un projet de loi californien qui menace de restreindre la liberté religieuse et la liberté d'expression concernant les questions LGBT.

Le projet de loi 2943 de l'Assemblée nationale interdit la publicité ou la vente de ce qui encourage à ne pas commettre de changement changement d'orientation sexuelle.

Le projet de loi déclare que les livres et les conférences traitant des points de vue bibliques sur l'homosexualité ou le transgendrisme sont interdits en vertu de la loi de l'État sur la fraude à la consommation. En fin de compte, elle pourra pénaliser ceux qui encouragent et promeuvent les conceptions bibliques du mariage et de la sexualité.





NB (de la traduction) : Ce qui est éloquent dans ce projet de décret 2943 du parlement californien, c'est que la question des relations contre-nature, des transformations physiologiques pour s'adonner à des choses pareilles, etc, tout ça relève du droit commercial. Bref on en revient à ce qui se passe chez nous : tout est question de pognon. Par contre, les familles, nos législations s'acharnent à les détruire. Ca ne rapporte pas assez au Système.





Will California Ban the Bible? Christians Say 'Not Without a Fight'
http://www1.cbn.com/cbnnews/us/2018/april/will-california-ban-the-bible-christians-say-not-without-a-fight
04-27-2018
Emily Jones
Christians around the country are outraged at a California bill that threatens to restrict religious freedom and free speech regarding LGBTQ issues.

Assembly Bill 2943  prohibits the advertising or selling of "sexual orientation change efforts."

The bill declares books and conferences dealing with biblical views on homosexuality or transgenderism as fraudulent under the state's consumer fraud statute. Ultimately, it could penalize those who encourage and promote biblical views of marriage and sex.



28 octobre 2018

Votre coeur et votre esprit (st Païssios)

Le Christ frappe à la porte du cœur, et le diable à celle de l'esprit.
Saint Paissios l'Athonite




Christ is knocking at the heart, and the devil is at the brains.
St. Paisius of Mt. Athos.

25 octobre 2018

Considérons tout le monde comme supérieur (st Amphilochios)

Considérons tout le monde comme nos supérieurs, aussi faibles qu'ils puissent paraître. Ne soyons pas durs, mais gardons toujours à l'esprit que l'autre personne a aussi la même destinée que nous.
Saint Amphilochios Makris




Let us look upon everyone as your superiors, however weak they may appear. Let us not be harsh, but always bear in mind that the other person also has the same destination as us.
Saint Amphilochios Makris

23 octobre 2018

Épreuves et souvenir de Dieu (st Marc)

Si vous voulez vous souvenir sans cesse de Dieu, ne rejetez pas comme immérité ce qui vous arrive. Mais acceptez-le patiemment comme étant votre dû. Car l'acceptation patiente de tout ce qui arrive rallume le souvenir de Dieu, alors que le refus d'accepter affaiblit le dessein spirituel du cœur, et le rend ainsi oublieux.
Saint Marc l'ascète






If you wish to remember God unceasingly, do not reject as undeserved what happens to you. But patiently accept it as your due. For patient acceptance of whatever happens kindles the remembrance of God, whereas refusal to accept weakens the spiritual purpose of the heart, and so makes it forgetful.
Saint Mark the Ascetic

21 octobre 2018

Mon confort ou le soulagement de mon frère? (saint Ambroise)

Voilà ton frère, nu, en pleurs, et tu te tiens là, perturbé avec le choix d'un beau revêtement de sol !
Saint Ambroise de Milan




There is your brother, naked, crying, and you stand there confused over the choice of an attractive floor covering!
Saint Ambrose of Milan

16 octobre 2018

Trop fatigué pour prier en rentrant du travail? (st. Païssios)

- Père, quand je rentre de mon retour du travail,  je me sens très fatigué et je n'ai aucune envie de faire quoi que ce soit, même pas de lire l'Office des Complies. Que dois-je faire ?

- Les soldats, lorsqu'ils sont fatigués, tirent quelques coups de feu en l'air avant d'aller se coucher, histoire d'avertir l'ennemi de leur présence; puis, ils s'endorment. Vous pouvez faire la même chose : lisez quelques pages d'un livre spirituel, dites pendant un court moment la Prière de Jésus et ensuite allez au lit.
Saint Païssios l'Athonite





- Geronda, when I return home from work, I feel very sleepy and have no desire to do anything, not even read the Compline Service. What shall I do?

- The soldiers, when they are tired, throw a few shots in the air before going to bed to make the enemy aware of their presence; then, they fall asleep. You can do the same thing; read a couple of pages from a spiritual book, say for very little while the Jesus prayer and then go to bed.
from Elder Paisios of the Holy Mountain

12 octobre 2018

Le Royaume des Cieux est un chemin d'épreuves, pas de confort (st Antoine)

"Bien sûr, il serait plus facile d'aller au Paradis l'estomac bien nourri, tout blotti dans un lit douillet, mais il faut porter sa croix en chemin, car le Royaume de Dieu n'est pas atteint en endurant une ou deux peines, mais plusieurs !
Saint Antoine d'Optina





"Of course, it would be easier to get to paradise with a full stomach, all snuggled up in a soft feather-bed, but what is required is to carry one’s cross along the way, for the kingdom of God is not attained by enduring one or two troubles, but many!"
+ St. Anthony of Optina

11 octobre 2018

Déclaration de Schisme au sein de l'Église - sed "portae inferi non praevalebunt adversus eam"

L'article de ce matin parlait d'un serpent à retirer du feu. Il est des serpents qui préfèrent s'y jeter, dirait-on..

==========
On peut bien prendre le deuil : déclaration ce jour du Phanar, qui décide de rétablir dans le clergé un clerc défroqué pour s'être marié en secret et avoir eu 3 enfants (pour en faire un patriarche). Et déclarer autocéphale un groupe religieux en schisme sur une partie du territoire canonique de l'Église de Russie, à savoir en Ukraine. Malheur à qui déchire la "Tunique sans coûtures"!


==============
https://www.patriarchate.org/announcements/-/asset_publisher/MF6geT6kmaDE/content/communiq-1?_101_INSTANCE_MF6geT6kmaDE_languageId=en_US
Announcement (11/10/2018).

Presided by His All-Holiness, the Ecumenical Patriarch, the Holy and Sacred Synod convened for its regular session from October 9 to 11, 2018, in order to examine and discuss items on its agenda.

The Holy Synod discussed in particular and at length the ecclesiastical matter of Ukraine, in the presence of His Excellency Archbishop Daniel of Pamphilon and His Grace Bishop Hilarion of Edmonton, Patriarchal Exarchs to Ukraine, and following extensive deliberations decreed:

1) To renew the decision already made that the Ecumenical Patriarchate proceed to the granting of Autocephaly to the Church of Ukraine.

2) To reestablish, at this moment, the Stavropegion of the Ecumenical Patriarch in Kyiv, one of its many Stavropegia in Ukraine that existed there always.

3) To accept and review the petitions of appeal of Filaret Denisenko, Makariy Maletych and their followers, who found themselves in schism not for dogmatic reasons, in accordance with the canonical prerogatives of the Patriarch of Constantinople to receive such petitions by hierarchs and other clergy from all of the Autocephalous Churches. Thus, the above-mentioned have been canonically reinstated to their hierarchical or priestly rank, and their faithful have been restored to communion with the Church.

4) To revoke the legal binding of the Synodal Letter of the year 1686, issued for the circumstances of that time, which granted the right through oikonomia to the Patriarch of Moscow to ordain the Metropolitan of Kyiv, elected by the Clergy-Laity Assembly of his eparchy, who would commemorate the Ecumenical Patriarch as the First hierarch at any celebration, proclaiming and affirming his canonical dependence to the Mother Church of Constantinople.

5) To appeal to all sides involved that they avoid appropriation of Churches, Monasteries and other properties, as well as every other act of violence and retaliation, so that the peace and love of Christ may prevail.

At the Ecumenical Patriarchate, the 11th of October, 2018

From the Chief Secretariat of the Holy and Sacred Synod


https://www.patriarchate.org/announcements/-/asset_publisher/MF6geT6kmaDE/content/communiq-1?_101_INSTANCE_MF6geT6kmaDE_languageId=el_GR






Quel contraste entre la photo où l'on voit ces gens occupés à signer l'arrêt de mort de tant de Chrétiens d'Ukraine, sûrs d'agir en "bonne conscience", et ce que l'Évangile du jour nous donnait à méditer...
Évangile selon Saint Luc (du jour) (Lc VII,17-30)
http://servicesliturgiques.free.fr/orthodoxe/calendriers/cible_pericope.php
"Lorsque les envoyés de Jean furent partis, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean : Qu'êtes-vous allés voir au désert ? un roseau agité par le vent ?
Mais, qu'êtes-vous allés voir ? un homme vêtu d'habits précieux ? Voici, ceux qui portent des habits magnifiques, et qui vivent dans les délices, sont dans les maisons des rois.
"

Être Chrétien, c'est pas une question de mitre ou de titre, c'est vivre en Christ. Voyez les "fruits" de l'arbre en question..

à lire aussi :

Évêque "oecuménique"? Titre profane & orgueilleux, danger pour l'Église! (saint Grégoire le Grand)

 

Évangélisez d'abord votre pays avant de vous occuper des autres! (Ukraine / V. Anisimov)

 

Le pouvoir dans l'Église et le schisme actuel (Grande Duchesse Marie de Russie + articles)

 

Déchirer la "Tunique sans coûture" et prétendre prier pour l'unité (Schisme / Ukraine / metr. Hilarion)

 

 

Le serpent et le feu (Orthodox Parables and Stories)

L'homme vit un serpent se mourrant dans un incendie, et décida de l'arracher des flammes. Ceci fait, le serpent le mordit, causant une douleur insupportable. L'homme rejeta le serpent, et ce dernier retomba dans le feu.

L'homme saisi un piquet de métal, arracha le serpent de la flamme et lui sauva la vie.

Certains des observateurs s'approchèrent de l'homme et lui dirent : "Ce serpent t'a mordu, pourquoi essaies-tu encore de la sauver ?"

L'homme répondit : "La nature des reptiles, c'est de mordre, mais cela ne devrait pas changer ma nature - qui est d'aider."

Ne changez pas votre âme simplement parce que quelqu'un vous a fait du mal.
Ne perdez pas votre bon cœur, mais apprenez à prendre des précautions....
Paraboles et récits Orthodoxes





A man saw a snake dying in the fire, and decided to pull it out of the flame. When he did this, the snake bit him, causing unbearable pain. The man threw the snake, and she fell into the fire again.

The man grabbed a metal pole, pulled the snake out of the flame and saved her life.

Some of the watchers approached the man and said: "This snake bit you, why are you still trying to save her?"

The man replied: "The nature of reptiles - to bite, but this should not change my nature - to help."

Do not change your essence just because someone hurt you.
Do not lose your good heart, but learn to take precautions ...
Orthodox Parables and Stories

10 octobre 2018

Synaxe des saints d'Optina (11 oct)

Tropaire de la synaxe des saints d'Optina, plagial du premier ton
Pour votre grandeur dans la prière, l'humilité et l'amour, pour votre fermeté ascétique et votre orthodoxie de Foi, Dieu vous a donné Ses dons les plus merveilleux comme aux prophètes nés de Sa volonté, comme à des Anges sur la terre, et aux coopérateurs au Salut de l'homme. Aussi donc, illuminez-nous, ô lumières universelles d'Optina.
src

Voir aussi (en anglais) : http://orthochristian.com/49439.html

09 octobre 2018

Déchirer la "Tunique sans coûture" et prétendre prier pour l'unité (Schisme / Ukraine / metr. Hilarion)


"Le patriarcat de Constantinople s’est donc maintenant ouvertement engagé sur le sentier de la guerre. Et ce n’est pas seulement une guerre contre l’Église russe, ni contre le peuple orthodoxe ukrainien. En définitive c’est une guerre contre l’unité de l’Orthodoxie mondiale. […] L’Église orthodoxe russe n’acceptera pas cette décision. Nous serons forcés de rompre la communion avec Constantinople et Constantinople n’aura plus aucun droit à prétendre à la primauté dans le monde orthodoxe."
métropolite Hilarion de Volokolamsk, interview du 8 septembre 2018 à la télévision Rossia24
https://www.youtube.com/user/Russia24TV

Texte complet en français :
métropolite Hilarion : Le patriarche Bartholomée répondra personnellement de cet acte au tribunal de Dieu et au tribunal de l’histoire
https://mospat.ru/fr/2018/09/08/news163543/





métropolite Hilarion : La situation actuelle menace de provoquer un schisme dans l’orthodoxie
10 septembre 2018
https://orthodoxie.com/le-metropolite-hilarion-la-situation-actuelle-menace-de-provoquer-un-schisme-dans-lorthodoxie/







Le sang sur les mains des commanditaires, comme dit mgr Hilarion, ils auront à en rendre compte au Jugement. Car la guerre physique contre l'Église en Ukraine, guerre qui sera meurtrière, a déjà commencé:



à lire aussi :

Évêque "oecuménique"? Titre profane & orgueilleux, danger pour l'Église! (saint Grégoire le Grand)

 

Évangélisez d'abord votre pays avant de vous occuper des autres! (Ukraine / V. Anisimov)

 

Le pouvoir dans l'Église et le schisme actuel (Grande Duchesse Marie de Russie + articles)

 

 





Un bébé vaut-il moins qu'une chèvre? (Belgique, bioéthique)

Mercredi 3 octobre 2018 : le parlement wallon vote le code du bien-être animal. 
Jeudi 4 octobre 2018 : la Chambre légalise le meurtre des bébés à naître.
 Deux poids, deux mesures ?
src

07 octobre 2018

Le mariage n'est pas une affaire de sentiments et d'hormones! (st Jean)

L'une des découvertes dans le mariage, c'est la prise de conscience que notre conjoint n'est pas la personne parfaite que nous pensions avant le mariage, ou si nous savions qu'il n'était pas parfait, nous avons découvert par la suite d'autres limites. Eh bien, bien sûr, parce qu'on s'attend à ce qu'ils s'améliorent et deviennent moins imparfaits par les sacrifices d'amour qu'un mariage réussi implique. L'orgueil, l'entêtement et l'égoïsme sont des tendances qui empêchent, oui, et même paralysent l'amour véritable. Apprendre à aimer est le défi de toute une vie.

Ainsi, lorsque l'ardeur originelle ne nous emporte plus avec son intensité originelle, nous devons nous rappeler que l'amour authentique est un acte de la volonté, et non un bouillonnement de sentiments et d'hormones. Ainsi, Jésus "offrit des prières et des supplications à Celui qui aurait pu le sauver de la mort, dans les larmes et la peur" (He 5,7). Jésus établit la norme de la fidélité conjugale dans des circonstances difficiles. C'est ainsi que saint Paul nous l'a rappelé : "On ne mourra pas pour un homme juste, mais pour un homme bon, on osera peut-être mourir. Mais Dieu montre Son amour pour nous en cela, alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous " (Rm 5, 7-8).

Les Pères de l'Église aimaient opposer Adam et le nouvel Adam, Jésus-Christ. Ainsi Jean Chrysostome écrivait : "Du côté d'Adam est venu le porteur de la corruption, mais du côté du Christ est venu la vie. La mort s'est épanouie au paradis, mais elle fut couchée sur la croix. Le Fils de Dieu partage notre nature pour que nous puissions partager la Sienne ; comme Il nous a en Lui, ainsi nous L'avons en nous."

Saint Jean Chrysostome rappelle aux maris d'aimer comme Jésus. "Cherchez la beauté de l'âme, et imitez l'Époux de l'Église.. L'amour qui a commencé sur des bases honnêtes continue toujours ardemment, puisque son objet est la beauté de l'âme, et non du corps.. Cherchez l'affection, la douceur et l'humilité chez une femme; ce sont les signes de la beauté. Mais ne cherchons pas de beaux traits physiques, ni ne lui reprochons de manquer de choses sur lesquelles elle n'a aucun contrôle." Je connais un homme qui aime davantage sa femme quand il voit ses vergetures et les cicatrices de sa césarienne, parce qu'elles représentent des insignes d'honneur qui illustrent sa volonté de se sacrifier pour leurs enfants. Ils représentent son amour dévoué.

L'appel lancé, "maris, aimez vos femmes", est une obligation sérieuse, pas une faveur ni une suggestion. Les hommes doivent reconnaître que nous avons hérité d'Adam, qui avait peur de risquer sa vie pour Ève lorsque le serpent adultère l'a séduite en Éden, une blessure dans notre capacité d'aimer. Dieu l'a dit à Eve après la chute : "Mais ton désir te poussera vers ton mari, et il dominera sur toi " (Gn 3, 16). D'innombrables femmes ont depuis désiré ardemment le cœur de leur mari, mais ont subit un tyran à la place. Pour un mari chrétien, c'est plus que scandaleux !

Comment parler à sa femme
"Commencez toujours par lui dire combien vous l'aimez... Dites-lui que vous l'aimez plus que votre propre vie, parce que cette vie présente n'est rien, et que votre seul espoir est que vous deux passiez à travers cette vie de telle sorte que dans le monde à venir vous soyez unis dans un amour parfait. Dites-lui : Notre séjour ici est bref et fuyant, mais si nous plaisons à Dieu, nous pouvons échanger cette vie pour le Royaume à venir. Alors nous ne ferons plus qu'un avec le Christ et l'un avec l'autre, et notre joie ne connaîtra plus de limites. J'attache plus d'importance à ton amour qu'à toute autre chose, et rien ne me serait aussi amer ou douloureux que d'être en désaccord l'un avec l'autre. Même si je perds tout, toute affliction est tolérable si tu m'es fidèle." Il a ajouté : "Préférez-la avant toutes les autres personnes."

La vie spirituelle ensemble
Priez ensemble à la maison et allez à l'église; quand vous reviendrez à la maison, que chacun demande à l'autre le sens des lectures et des prières... Rappelez-vous les uns les autres que rien dans cette vie n'est à craindre, sauf offenser Dieu. Si votre mariage est ainsi, votre perfection rivalisera avec le plus saint des moines.... Assurez-vous que vous vous fassiez humble et que vos paroles soient pleines de grâce et de bonté.... Si nous ordonnons nos vies de cette façon et étudions diligemment les Écritures, nous trouverons des leçons pour nous guider dans tout ce dont nous avons besoin !"
Saint Jean Chrysostome






One of the discoveries in marriage is the realization that our spouse is not the perfect person we thought before the marriage or if we knew they were not perfect, we subsequently discovered more limitations. Well, of course, because are expected to grow and become less flawed through the sacrifices of love that a successful marriage entails. Pride, stubbornness and selfishness are tendencies that impede, yes, even cripple genuine love. Learning to love is the challenging task of a lifetime.

So when the original ardor no longer strikes us with its original intensity, we need to recall that authentic love is an act of the will, not a bubbling over of feelings and hormones. Thus, Jesus “offered up prayers and supplications, with loud cries and fears, to him who was able to save him from death” (Heb 5:7). Jesus sets the standard of marital fidelity in difficult circumstances. Thus, St. Paul reminded us: “Why, one will hardly die for a righteous man though perhaps for a good man one will dare even to die. But God shows his love for us in that while we were yet sinners Christ died for us” (Rom 5:7-8).


The Church Fathers loved to contrast Adam and the new Adam, Jesus Christ. Thus, Chrysostom wrote, “From Adam’s side came the bearer of corruption, but from Christ’s side came life. Death blossomed in paradise but was lain on the cross. The Son of God shares our nature so we can share His; as He has us in Him, so we have Him in us.”


Saint John Chrysostom reminds husbands to love like Jesus. “Seek beauty of soul, and imitate the Bridegroom of the church. . . The love that began on honest grounds still continues ardently, since its object is beauty of the soul, not of the body. . . Look for affection, gentleness, and humility in a wife; these are the tokens of beauty. But let us not seek lovely physical features, nor reproach her for lacking things over which she has no control.” I know a man who loves his wife more when he sees her stretch marks and the scars of her Caesarian, because they represent badges of honor exemplifying her willingness to expend herself for their children. They represent her self-sacrificing love.


The charge, “husbands, love your wives,” is a serious obligation, not a favor nor a suggestion. Men must recognize that we inherited a woundedness in our ability to love that came from Adam, who was afraid to put his life on the line for Eve when the adulterous serpent seduced her in Eden. God told this to Eve after the Fall: “Yet your desire shall be for your husband, and he shall rule over you” (Gen 3:16). Countless women since have longed for their husband’s heart, but endured a tyrant instead. For a Christian husband this is beyond disgraceful!
 

How to talk to ones wife
“Always begin by telling her now much you love her... Tell her that you love her more than your own life, because this present life is nothing, and that your only hope is that the two of you pass through this life in such a way that in the world to come you will be united in perfect love. Say to her, ‘Our time here is brief and fleeing, but if we are pleasing to God, we can exchange this life for the Kingdom to come. Then we will be perfectly one both with Christ and each other, and our pleasure will know no bounds. I value your love above all things, and nothing would be so bitter or painful to me as our being at odds with each other. Even if I lose everything, any affliction is tolerable if you will be true to me.” He added, “Prefer her before all others.”


Spiritual life together
Pray together at home and go to church; when you come back home, let each ask the other the meaning of the readings and the prayers... Remind one another that nothing in this life is to be feared, except offending God. If your marriage is like this, your perfection will rival the holiest of monks... Be sure that you humble yourself and that your words are full of grace and kindness... If we order our lives in this way and diligently study the Scriptures, we will find lessons to guide us in everything we need!”
Saint John Chrysostomos

06 octobre 2018

l'amour divin est plus fort que les pires épreuves (moine Joseph)

Si les martyrs - et tous ceux qui ont été rendus dignes de la grâce du martyre - éprouvent une joie indicible de se voir couper les pieds et les mains, chaque partie de leur corps et même la tête, alors que chacun considère combien l'amour divin est plus fort que les tortures les plus douloureuses.
Moine Joseph Dionysiatis
L'ancien Arsenios des grottes (1886-1983) p.169





If the martyrs—and all who were made worthy of the grace of martyrdom—ran with inexpressible joy to have their feet and hands cut off and every part of their body even their head, then let each one consider how much stronger divine eros is than all the most painful tortures.
Monk Joseph Dionysiatis
Elder Arsenios the Cave-dweller (1886-1983) p.169

04 octobre 2018

Évêque "oecuménique"? Titre profane & orgueilleux, danger pour l'Église! (saint Grégoire le Grand)

1. Grégoire à Euloge, évêque d'Alexandrie, et à Anastase, évêque d'Antioche.

2.  Lorsque le Prédicateur par excellence disait : "Je suis bien l’apôtre des nations et j’honore mon ministère" [Rom 11,13] ; lorsqu'il disait ailleurs : "Au contraire, nous nous sommes faits tout aimables au milieu de vous" [I Thess 2,7]; il nous donnait, à nous qui sommes venus après lui, l'exemple d'être en même temps humbles en esprit et fidèles à conserver en honneur la dignité de notre Ordre, de manière que notre humilité ne soit pas de la timidité, que notre élévation ne soit pas de l'orgueil.

3. Il y a huit ans, lorsque vivait encore notre prédécesseur Pélage, de sainte mémoire, notre confrère et coévêque Jean, prenant occasion d'une autre affaire, assembla un synode dans la ville de Constantinople, et s'efforça de prendre le titre d'oecuménique ["universel" ndt]; dès que mon prédécesseur en eut connaissance, il envoya des lettres par lesquelles, en vertu de l'autorité de l'apôtre saint Pierre, il cassa les actes de ce synode.

4. J'ai eu soin d'adresser à votre sainteté des copies de ces lettres. Quant au diacre qui, selon l'usage, est attaché à la suite des très pieux Empereurs pour les affaires ecclésiastiques, Pélage lui défendit de communiquer, à la Liturgie, avec notre susdit coévêque. Suivant les traces de mon prédécesseur, j'ai écrit à notre coévêque des lettres dont j'ai cru devoir envoyer des copies à votre béatitude. Notre principale intention était, dans une affaire qui, à cause de son orgueil, trouble l'Eglise jusqu'en ses entrailles, de rappeler l'esprit de notre frère à la modestie, afin que, s'il ne voulait rien céder à la rigueur de son orgueil, nous pussions plus facilement, avec le secours de Dieu tout-puissant, traiter des moyens de le réprimer.

5. Comme votre sainteté, que je vénère d'une manière particulière, le sait, ce titre d'oecuménique a été offert par le saint Concile de Chalcédoine à l'évêque du siège apostolique dont je suis le serviteur, par la grâce de Dieu. Mais aucun de mes prédécesseurs n'a voulu se servir de ce mot profane ; parce que, en effet, si un patriarche est appelé "oecuménique", on ôte aux autres le titre de patriarche. Loin, bien loin de toute âme chrétienne la volonté d'usurper quoi que se soit qui puisse, tant soit peu, diminuer l'honneur des ses frères ! Lorsque nous, nous refusons un honneur qui nous a été offert, réfléchissez combien il est ignominieux de le voir usurper violemment par un autre.

6. C'est pourquoi, que votre sainteté ne donne à personne, dans ses lettres, le titre d'oecuménique, afin de ne pas se priver de ce qui lui est dû, en offrant à un autre un honneur qu'elle ne lui doit pas. En cela ne concevez aucune crainte des sérénissimes seigneurs; car l'empereur craint le Dieu Tout-Puissant, et il ne consent point à ce qu'on viole les Commandements évangéliques et les très saints Canons. Pour moi, quoique je sois séparé de vous par de longs espaces de terre et de mer, je vous suis cependant étroitement lié de cour. J'ai confiance que tels sont aussi les sentiments de votre béatitude à mon égard; dès que vous m'aimez comme je vous aime, l'espace ne nous sépare plus. Grâces donc à ce grain de sénevé, à cette graine qui en apparence était petite et méprisable et qui, en étendant de toutes parts ses rameaux sortant de la même racine, a formé un asile à tous les oiseaux du ciel! Grâces aussi à ce levain qui, composé avec trois mesures de farine, a formé en unité la masse du genre humain tout entier; grâces encore à cette petite pierre qui, détachée sans efforts de la montagne, a occupé toute la surface de la terre; qui s'est étendue au point de faire, du genre humain amené à l'unité, le corps de l'Église universelle; qui a fait même que la distinction des différentes parties servît à resserrer les liens de l'unité!

7. Il suit de là que nous ne sommes pas éloignés de vous, puisque nous sommes un en Celui qui est partout. Rendons-lui donc grâces d'avoir détruit les inimitiés au point que, dans son humanité, il n'y eût plus dans tout l'univers qu'un seul troupeau et une seule bergerie sous un seul Pasteur qui est Lui-même. Souvenons-nous toujours de ces avertissements du Prédicateur de la vérité : "appliquez-vous à conserver l’unité de l’Esprit par ce lien qu’est la paix" [Eph 4,3]; "Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur" [Héb 12,14]. Le même disait à ses disciples : "en paix avec tous si possible, autant qu’il dépend de vous" [Rom 12,18]. Il savait que les bons ne pouvaient avoir la paix avec les méchants; c'est pourquoi il dit d'abord, comme vous le savez : Si cela est possible.

8. Mais parce que la paix ne peut exister entre deux partis opposés, dès que les mauvais la fuient, les bons doivent y tenir du fond de leurs entrailles. Aussi saint Paul dit-il admirablement : "Autant qu'il dépend de vous"; pour nous faire comprendre qu'elle doit se maintenir en nous, même lorsque les hommes pervers la repoussent de leur coeur. Nous conservons véritablement la paix lorsque nous poursuivons les fautes des orgueilleux sous l'impulsion de la charité et de la justice; lorsque nous aimons leurs personnes et que nous haïssons leurs vices, car l'homme est l'oeuvre de Dieu, mais le vice est l'oeuvre de l'homme. Distinguons, par conséquent, ce que Dieu a fait et ce que fait l'homme; ne haïssons pas l'homme à cause de son erreur, et n'aimons pas l'erreur à cause de l'homme.

9. Poursuivons donc, dans l'homme, le mal de son orgueil, en lui restant uni en esprit, afin que cet homme soit délivré de son ennemi, c'est-à-dire de son erreur. Notre Rédempteur Tout-Puissant donnera des forces à notre charité et à notre justice; Il nous donnera l'unité de Son Esprit, à nous qui sommes séparés de vous par une grande étendue de terre, car c'est Lui qui a construit Son Église comme une arche, en lui donnant pour ses quatre côtés les quatre parties du monde; Il l'a faite d'un bois incorruptible; Il l'a enduite du bitume de la charité, de manière qu'elle n'ait rien à craindre ni du côté des vents, ni du côté des flots. Nous devons Le prier de tout notre coeur, très chers frères, afin que, sous le gouvernement de la grâce, l'eau du dehors ne la trouble pas, et que la droite de la Providence tienne en bon état le fond du vaisseau; car le Diable, notre ennemi, en sévissant contre les humbles et en tournant autour d'eux, comme un lion rugissant qui cherche à les dévorer, ne se contente pas, comme nous le voyons, de tourner autour, mais il a planté si profondément ses dents dans certains membres nécessaires de l'Église que, sans aucun doute (ce qu'à Dieu ne plaise !) le troupeau sera bientôt ravagé si les autres pasteurs ne s'entendent entre eux pour le secourir, sous les auspices du Seigneur. Songez, très chers frères, à ce que fera bientôt celui qui, de prime abord, a soulevé de si détestables projets contre le sacerdoce. Il est près de nous celui dont il a été écrit : "Celui-là est roi sur tous les enfants d'orgueil". Je ne puis le dire sans être accablé de douleur, notre frère et coévêque Jean cherche à s'élever jusqu'à ce titre, en méprisant les Commandements du Seigneur, les préceptes apostoliques et les règlements des Pères.

10. Que le Dieu tout-puissant fasse connaître à votre béatitude combien je gémis profondément en pensant que celui qui me semblait autrefois le plus modeste des hommes, celui que j'aimais le mieux, qui ne semblait occupé que d'aumônes, de prières, de jeûnes, a tiré sa jactance de cette cendre sur laquelle il était assis, de cette humilité dont il se faisait gloire, au point de chercher à tout s'attribuer, et par l'orgueil d'un titre pompeux, à subjuguer tous ceux qui sont attachés au Chef unique qui est le Christ, c'est-à-dire les membres de ce même Christ. Il n'est pas étonnant que le tentateur, qui sait que l'orgueil est le commencement de tout péché, qui s'en est servi tout d'abord contre le premier homme, cherche, par ce vice, à détruire les vertus de certaines personnes, qu'il tende un piège et qu'il mette un obstacle à toute bonne ouvre, dans les vertus mêmes de ceux qui sembleraient avoir échappé à ses mains cruelles.

11. C'est pourquoi il faut prier beaucoup; nous devons adresser au Dieu tout-puissant de continuelles prières pour qu'Il détourne l'erreur de l'esprit de notre frère, qu'il écarte de l'unité et de l'humilité de Son Église ce mal d'orgueil et de trouble. Avec la grâce de Dieu, il faut recourir à toutes ses forces pour empêcher que, par le poison contenu dans un seul titre, les membres qui vivent dans le Corps du Christ ne soient frappés de mort; car permettre ce titre, c'est détruire la dignité de tous les patriarches; et s'il arrive que celui qui se dit oecuménique tombe dans l'erreur, il n'y a plus aucun évêque qui soit resté ferme dans la vérité.

12. Il faut donc que vous conserviez dans leur intégrité les Églises, telles que vous les avez reçues, et que cette tentation d'usurpation diabolique ne trouve chez vous aucun appui. Tenez bon, et soyez tranquilles; ne donnez et ne recevez jamais d'écrits qui porteraient ce faux titre d'oecuménique; empêchez tous les évêques qui vous sont soumis de se souiller en adhérant à cet orgueil, et que toute l'Église sache que vous êtes patriarches non seulement par vos bonnes ouvres, mais encore par une autorité véritable. S'il nous en arrive quelque malheur, nous le supporterons ensemble; et notre devoir sera de montrer, même par notre mort, que nous n'avons rien qui nous soit cher dès qu'il en résulte du dommage pour l'universalité. Disons avec Paul : "Pour moi, certes, la Vie c’est le Christ et mourir représente un gain" [Phil 1,21]. Ecoutons ce que le premier de tous les pasteurs a dit : "Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux" [Mt 5,10].

13. Croyez bien que la dignité que j'ai reçue pour prêcher la vérité, nous l'abandonnerons tranquillement pour cette même vérité, si cela est nécessaire. Priez pour moi, comme il convient à votre très chère béatitude, afin que mes oeuvres soient en rapport avec les paroles que j'ai osé vous adresser
.

+ Saint Grégoire le Grand, pape de Rome
lettre 43, livre V des Lettres
https://www.editionsducerf.fr/librairie/auteurs/livres/63/gregoire-le-grand






A lire aussi, Grégoire à Jean de Constantinople, Euloge d'Alexandrie, Grégoire d'Antioche, Jean de Jérusalem, et Anastase ex-patriarche d'Antioche, à tous également (Lettre synodale sur les devoirs de l'évêque, février 591),  lettre 24, livre 1 des Lettres
https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/1432/sc-370-registre-des-lettres-i-1

+ Cfr Introduction pages 24,25

"Réfléchissez donc, que par cette présomption téméraire, la paix de l’Église entière est troublée, et que vous êtes ennemi de la grâce qui a été donnée à tous en commun. [...] Donc, très cher frère, aimez l’humilité de tout votre cœur; c’est elle qui maintient la concorde entre les frères, et qui conserve l’unité dans la sainte Église universelle. [...] Que direz-vous au Christ, qui est la Tête de l’Église universelle, que Lui direz-vous au dernier Jugement, vous qui, par votre titre d’oecuménique, voulez vous soumettre tous Ses membres ? [...] Pierre, le premier des Apôtres, et membre de l’Église sainte et universelle; Paul, André, Jean, ne sont-ils pas les chefs de certains peuples? et cependant tous sont membres sous un seul chef. [...] Ne sont-ils pas membres de l’Église? et il n’en est aucun parmi eux qui ait voulu être oecuménique  [...]."

Saint Grégoire le Grand à l’empereur Maurice à Constantinople, son ex-ami :

"..Est-ce ma cause, très-pieux seigneur, que je défends en cette circonstance? Est-ce d’une injure particulière que je veux me venger ? Non, il s’agit de la cause de Dieu tout-puissant, de la cause de l’Église universelle. [...] Si quelqu’un usurpe dans l’Église un titre qui résume en lui tous les fidèles, l’Eglise universelle – ô blasphème ! – tombera donc avec lui, puisqu’il se fait appeler l’universel ! Que tous les Chrétiens rejettent donc ce titre blasphématoire, ce titre qui enlève l’honneur sacerdotal à tous les prêtres dès qu’il est follement usurpé par un seul!"
lettre 20, livre 5 des Lettres
https://www.editionsducerf.fr/librairie/auteurs/livres/63/gregoire-le-grand

src1
src2

 

A lire aussi, toujours avec précaution quant à la vieille traduction (hétérodoxe), cette ancienne édition des "Dialogues" du pape de Rome alors encore siège de la Foi Orthodoxe:
http://remacle.org/bloodwolf/eglise/gregoiregrand/table.htm