"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

04 février 2018

La pleine justice en ce monde, la grande illusion (hiéromartyr Daniel Sysoev)

Dieu sait fort bien que les gens dans ce monde agissent injustement, que la pleine justice n'est possible qu'au prix du sang du Christ, et qu'elle régnera en maître au jour du Jugement Dernier. La vraie justice est en fait une chose effrayante pour les hommes.
Salomon continue en nous disant qu'il ne faut pas nous croire trop justes, qu'il ne faut pas continuer à réprimander les gens de droite et de gauche, et ainsi nous détruire nous-mêmes. Sois sage, mais ne te fais pas passer pour trop sage. C'est très important, parce que beaucoup croient que c'est une bonne chose et la belle chose de dire la vérité, et que l'on devrait toujours "appeler un chat un chat un chat". Mais il y a un proverbe patristique qui dit:"Sachez toujours ce que vous dites, à qui vous parlez, comment vous parlez, en présence de qui vous parlez, et quelles en sont les conséquences". Ainsi, le Roi Salomon rejette les divers croisés autoproclamés de la justice, les hérauts de la justice, les béliers de la justice. Ce ne sont pas les vertus de l'Évangile, mais plutôt les vertus fictives de ce monde.
+ Hiéromartyr Daniel Sysoev, commentant Ezéchiel 7,15-19





God knows full well that people in this world act unjustly, that full justice is possible only at the price of the blood of Christ, and that it will reign supreme on the day of the Last Judgment. True justice is actually a frightful thing for men.

Solomon goes on to tell us that we ought not to think ourselves overly righteous, to go about rebuking people right and left, and thereby destroy ourselves. Be wise, but do not make yourself out to be too wise. This is very important, because many believe that it is a good thing and the right thing to speak the truth, and that one should always “call a spade a spade.” But there is a patristic saying that states, “Always know what you are saying, to whom you are speaking, how you are speaking, in whose presence you are speaking, and what the consequences may be.” Thus, King Solomon rejects the various self-appointed crusaders for justice, the justice-leaguers, the justice-beleaguers. These are not the virtues of the Gospel, but rather the sham virtues of this world.
+ Hieromartyr Daniel Sysoev, commenting on Ezekiel 7:15-19

3 commentaires:

Philippe Crévieaux a dit…

Je ne vois de rapport entre les propos attribués au Hiéromartyr Daniel Sysoev sur Ezechiel 7, 15-19

15 L'épée au dehors, la peste et la famine au dedans ! Celui qui est aux champs mourra par l'épée, Celui qui est dans la ville sera dévoré par la famine et par la peste.
16 Leurs fuyards s'échappent, Ils sont sur les montagnes, comme les colombes des vallées, Tous gémissant, Chacun sur son iniquité. 17 Toutes les mains sont affaiblies, Tous les genoux se fondent en eau. 18 Ils se ceignent de sacs, Et la terreur les enveloppe ; Tous les visages sont confus, Toutes les têtes sont rasées. 19 Ils jetteront leur argent dans les rues, Et leur or sera pour eux un objet d'horreur ; Leur argent et leur or ne pourront les sauver, Au jour de la fureur de l'Éternel ; Ils ne pourront ni rassasier leur âme, Ni remplir leurs entrailles ; Car c'est ce qui les a fait tomber dans leur iniquité.

Sans doute s'agit-il de commentaires portant sur autre chose. En revanche, le danger de ce séraphisme est la porte ouverte à tous les délires, notamment pastoraux. On voit, par exemple chez les papistes, le résultat à terre le dogme, la Vérité de Dieu qui est l'Amour incorruptible selon Ses Commandements imprescriptibles.

S'écarter de cette voie, ça donne ceci : "Le cardinal Reinhard Marx ouvre la porte à la bénédiction des unions homosexuelles", http://leblogdejeannesmits.blogspot.be/2018/02/cardinal-reinhard-marx-ouvre-porte-benediction-unions-homosexuelles.html

Il faut lire ici tous les atermoiements, les fausses économies/vrais renoncements (apostasie) pour comprendre ce qui signifie "accepter" l'inacceptable.

Anonyme a dit…

Quel rapport avec Ezechiel? Mais n'importe quel lecteur aura compris que c'est un EXTRAIT d'un commentaire du hiéromartyr Sysoev sur Ezechiel. Donc un EXTRAIT d'un développement personnel sur un passage biblique. Pourquoi dès lors ne pas lire comme il faut, et partir dans une inutile diatribe? P. Daniel rappelle que c'est partout que règnera cette injustice, jusqu'à la Parousie. Merci de rester dans le sujet.

Philippe Crévieaux a dit…

Cher Anonyme, le commentaire, ou si vous préférez, l'extrait du commentaire n'a aucun rapport avec le passage d’Ézéchiel. Il n'y a aucune diatribe ici; voulez-vous bien, grand sage, en convenir?

D'autre part, et c'est bien là le sujet, taire ce qui est vrai est souvent la voie toute tracée vers l'apostasie. (Cher grand sage, vous apprécierez que je précise "souvent", donc je conçois que ce ne l'est pas toujours; est-ce, cela aussi, bien compris?)

Enfin, il y a une manie de l'économie qui conduit de l'exceptionnel (économie) à une règle de fait : c'est ce que je préviens, disant, exemple papiste à l'appui, où cela peut conduire.

Il n'y a donc rien, mais absolument rien, ni d'inconvenant (j'anticipe votre réaction) ni d'inutile à énoncer ce que vous avez décréter être une "diatribe inutile".

Pour que les choses soient parfaitement claires et jusqu'au bout, je voue une grande admiration à Daniel Sysoev.

J'en profite d'ailleurs pour demander à toute bonne volonté de se mettre en rapport avec moi pour traduire en français son livret en russe destiné aux musulmans et qui vise à leur expliquer l'inanité de la croyance.

J'espère, cette foi, avoir été lu "comme il faut", d'avoir suffisamment montré par ces lignes être "resté dans le sujet".