"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

11 mai 2018

L'éternité est horrible

L'éternité est horrible sans l'homme-Dieu, parce que l'homme est terrible sans l'homme-Dieu. Tout ce qui est humain n'a son interprétation finale et logique que dans l'homme-Dieu. Sans le merveilleux Seigneur Jésus-Christ, tout ce qui est humain se transforme inévitablement en chaos, horreur, mort et enfer ; la prudence se transforme en imprudence, le sentiment se transforme en désespoir, le désir se transforme en désintégration, et de l'intérieur surgit l'autodéification ou l'auto-déséquilibre.
Saint Justin Popovic





Eternity is horrific without the Godman, because man is terrible without the Godman. Everything human has its final and logical interpretation in the Godman only. Without the marvelous Lord Jesus Christ, everything human is inevitably transformed into chaos, horror, death and hell; prudence is transformed into imprudence, sensing is transformed into desperation, desire is transformed into self-disintegration, from within self-deification or self-debilitation.
Saint Justin Popovitch

Aucun commentaire: