"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 novembre 2018

La sainte Communion promise par la Mère de Dieu (Athos / P. Savaty)

Dans les années 70', un groupe de prêtres Russes arriva sur le Mont Athos. En se promenant dans les environs, ils sont parvenus à un monastère abandonné. Le lendemain, ils décidèrent d'y servir la Liturgie. L'un d'eux interrogea les frères de l'Athos sur cette ruine et reçut la réponse que personne n'avait vécu là et personne n'y avait servi.

C'est ainsi qu'ils commencèrent la Liturgie et, pendant le service, ils virent un très vieux moine entrer dans l'église en rampant. Si vieux qu'il ne peut même plus marcher très longtemps, seulement ramper.
Même les moines les plus âgés du monastère de Saint Panteleimon ne savaient pas qui il était. Apparemment, c'était un de ces moines de l'époque pré-révolutionnaire. Il rampa et a dit à peine audible :

"La Mère de Dieu ne m'a pas trompée : Elle a promis que je recevrais la communion avant ma mort."

Ils lui ont donné la Communion.. et il est mort dans l'église.






In the seventies, a group of Russian priests arrived on Mt. Athos. Going for a walk around the neighborhood, they came across an abandoned monastery. The next day they decided to serve the Liturgy there. One of them asked the Athos brethren about this skete and received the answer that no one has been living there and not serving.

And so they began the Liturgy, and during the service they see an ancient old monk crawling into the temple. So old that he cannot even walk very long, only crawl.
Even the oldest monks of the St. Panteleimon Monastery did not know who he was. Apparently, he was one of those still pre-revolutionary monks. He crawled and said barely audible:

“The Mother of God did not deceive me: She promised that I would receive communion before my death.”

They communed him and he died right in the temple.
Orthodox Parables and Stories

Aucun commentaire: