"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

21 novembre 2018

Le paradis pour le croyant moderne (higoumène Valerian Golovchenko)

Voilà ce qu'est le "paradis"...
Un moine racontait :

"J'ai vu en rêve que j'étais mort ! Je voyais à côté de moi quelqu'un de radieux. Il se tenait tout près, mais je ne pouvais pas voir son visage. C'était mon Ange Gardien, pensai-je. Et ainsi, il me conduisit à une pièce, en apparence comme une sorte d'entrepôt. J'ai été très surpris par ce que j'ai vu sur les étagères. De grandes bouteilles d'eau et des paquets de bougies. Paniers de pommes et gâteaux de Pâques. Et ensuite des enregistreurs, des télévisions, des  installations stéréos !

- J'ai demandé à mon compagnon "Qu'est-ce que c'est ? Où en sommes-nous ? "

- "Et c'est le paradis," dit-il.

- J'en doutais - "Ah oui, quel est ce "paradis" ? C'est une blague ou quoi ?"

"C'est le paradis de la piété moderne - la foi des consommateurs" - telle est la réponse que j'ai entendue. Et la voix sévère de mon compagnon de continuer :

- Ils écoutent les hymnes de l'église sur des disques et des cassettes, mais ils ne prient pas ! Ils regardent les Offices à la télé, mais ils ne mettent pas un pied  à l'église! Ils vont chercher de l'eau bénite avec des bidons, font bénir des pommes et des œufs, mais ils ne se confessent jamais et ne communient jamais ! Cette attitude de consommateur, c'est la manière dont ils se comportent envers leur foi, et c'est avec ça qu'ils espèrent se justifier au Jugement dernier. Ces objets de piété méritent le paradis !

- Et leurs maîtres ?

"Et leurs maîtres ..." et l'Ange pleura amèrement.

Notes sur les travaux de l'âme, Higoumène Valerian (Golovchenko)
Orthodox Parables and Stories





Such is “paradise” ...
One monk told:

“I somehow saw in a dream that I was dead! I see next to me someone bright. He stands nearby, but I can't see the face . This is my Guardian Angel, I thought. And so, he leads me to some room, in appearance, as if a warehouse. I was very surprised by the things that I saw on the shelves. Large bottles of water and packs of candles. Baskets with apples and Easter cakes. And next them tape recorders, televisions, stereos!

- What is it? Where are we? - I asked my companion.

“And this is paradise,” he said.

- Yes, what is this "paradise"? Is this a joke of some kind! - I doubted.

“This is the“ paradise of modern piety ”—consumer faith — was heard in response. And the stern voice of my companion continued:

- They listen to church hymns on disks and tapes, but they do not pray! Watching the service on TV, and in the church they do not put a foot! They pick up holy water with cans, bless apples and eggs, but they never confess and take communion! This consumer attitude is how they are towards their faith and hope to justify themselves at the Last Judgment. These piety objects deserve paradise!

- And their masters?

“And their masters ...” and the Angel wept bitterly.

Notes on the fields of the soul. Igumen Valerian (Golovchenko)

Aucun commentaire: