"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 décembre 2018

Les persécutions actuelles et à venir dans ce monde (staretz Aristocleus l'athonite)

Les temps sont en effet tumultueux et de grandes choses se passent, des choses inquiétantes, ici, en France, dans le reste de l'Europe, dans le pseudo christianisme que nous avons, mais est-ce l'époque de l'antéchrist ?

Voyons le moine du grand schème Aristocleus, staretz au Mont Athos et et à la métochion du Mont Athos à Moscou. Le 6 mars 1917, juste après le déclenchement de la Révolution, le Père Aristocleus dit que maintenant avait commencé le Jugement de Dieu sur les vivants, et qu'il ne resterait pas un endroit sur la Terre ni une seule personne que cela ne toucherait pas. Le début serait en Russie, mais il se poursuivrait à partir de là. "Mais ne craignez rien, ne craignez rien. Le Seigneur révélera Sa miséricorde miraculeuse."
Plus tard, dit-il, quand on lui a dit que l'Armée blanche avait été formée et qu'il y avait de l'espoir : "Non, il n'y a pas d'espoir, parce que l'esprit [qui la porte] n'est pas juste". Il a dit que tout le monde devrait souffrir beaucoup et se repentir profondément, et que seule la repentance par la souffrance sauverait la Russie. Quand on lui a dit que la guerre n'était pas encore finie, il a dit : "Et il y en aura un autre. Mais ne vous réjouissez pas encore de cela. Beaucoup de Russes penseront que les Allemands délivreront la Russie de la puissance bolchévique, mais ce n'est pas ainsi sera le moment de la délivrance. Ce sera plus tard, beaucoup plus tard."
Maintenant, nous vivons les temps qui précèdent l'Antichrist, mais la Russie doit encore être délivrée. Il y aura beaucoup de souffrance, beaucoup de torture. Toute la Russie deviendra une prison, a-t-il dit, et il faut beaucoup implorer le Seigneur pour le pardon. Il faut se repentir de ses péchés et craindre de faire même le moindre péché, mais s'efforcer de faire le bien, même le plus petit. Car même l'aile d'une mouche a du poids, et les balances de Dieu sont exactes. Et quand même le plus petit des bienfaits pèsera plus lourd dans la balance, alors Dieu révélera Sa miséricorde sur la Russie, et il a ajouté que la fin viendrait par la Chine. Il y aurait une explosion extraordinaire et un miracle de Dieu se manifesterait. Et il y aura une vie complètement différente, mais tout cela ne durera pas longtemps.
Hiéromoine Michael (Wood), EORHF, Écosse






The times are indeed tumultuous and great things are happening, worrying things, here, in France, in the rest of Europe, in the pseudo Christianity that we have, but are these the times of antichrist?

Hiero-Schemamonk Aristocleus, elder of Mt. Athos and the Mt. Athos metochion in Moscow
On the 6th of March, 1917, just after the outbreak of the Revolution, Father Aristocleus said that now there had begun the judgment of God upon the living, and there would not remain one land on the earth nor a single person whom this would not touch. The beginning would be in Russia, but it would continue from there. “But do not fear anything, do not fear. The Lord will reveal His miraculous mercy.”
Later, he said, when he was told that the White Army had been formed and there was hope: “No, there is no hope, because the spirit is not right.” He said that everyone had to suffer very much and deeply repent, and only repentance through suffering would save Russia. When he was told that the war was not over yet, he said: “And there will be another one. Only do not rejoice over this yet. Many Russians will think that the Germans will deliver Russia from the Bolshevik power, but this is not so the time of deliverance will not yet be. That will be later, later.”
Now we are undergoing the times before Antichrist, but Russia will yet be delivered. There will be much suffering, much· torture. The whole of Russia will become a prison, he said, and one must greatly entreat the Lord for forgiveness. One must repent of one’s sins and fear to do even the least sin, but strive to do good, even the smallest. For even the wing of a fly has weight, and God’s scales are exact. And when even the smallest of good in the cup over­ weighs, then will God reveal His mercy upon Russia, he said that the end would come through China. There would be an extra­ ordinary outburst and a miracle of God would be manifested. And there will be an entirely different life, but all this will not be for long.
Hieromonk Michael (Wood), ROCOR, Scotland

Aucun commentaire: