"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

24 décembre 2018

Les pharisiens et les bons samaritains des temps modernes (It's later than you think)

(scène vécue)
Devant une cathédrale orthodoxe, un mendiant de rue (non orthodoxe) hurlait à pleins poumons, appelant à l'aide et criant de l'aider "pour l'amour de Dieu", aidez-moi.
Alors qu'il avait de la mousse blanche coulant de sa bouche, un début de crise d'épilepsie, un prêtre orthodoxe passa, agacé par lui, secoua la tête, le contourna et arriva à l'heure pour les grandes vêpres.

Des témoins disent qu'un homme aux cheveux blonds de très grande taille, tout de blanc vêtu, ramassa le mendiant, qui devait bien peser une centaine de kilos et l'a emporté avec amour et tristesse aussi loin que l'on pouvait voir.

Qui choisissons-nous d'être ?

Ce prêtre orthodoxe "canoniquement correct" qui n'aime pas se précipiter pour célébrer les Grandes Vêpres ou l'inconnu inconnu d'en haut qui montre son amour ?

Merci Père Paul pour cette trouvaille.
Aboona Paul Baba





A true story...
A non-orthodox street beggar was screaming at the top of his lungs calling for help and yelling for the love of God help me, in front of an orthodox cathedral.
While foaming at the mouth now and having an epileptic fit, an orthodox priest was annoyed by him, shook his head, walked around him and made it on time for Great Vespers.

Witnesses say a 7 foot tall golden haired man all in white picked up the beggar weighing about three hundred pounds and carried him away with love and sadness as far as the one could see.

Who do we choose to be?

That orthodox 'canonically correct' priest who lacks love rushing to make Great Vespers or the unknown stranger from above showing love?

-thank you Father Paul for this find
Aboona Paul Baba

Aucun commentaire: