"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

15 décembre 2018

Ukraine : mgr Kallistos Ware soutient l'Église Orthodoxe locale



"Bien que je sois un métropolite du Patriarcat œcuménique, je ne suis pas du tout satisfait de la position prise par le Patriarche Bartholomée. Avec tout le respect que je dois à mon Patriarche, je dois dire que je suis d'accord avec l'opinion exprimée par le Patriarcat de Moscou selon laquelle l'Ukraine appartient à l'Eglise russe. Après tout, la Métropole de Kiev a été transférée de l'omophorion du Patriarcat œcuménique à celle du Patriarcat de Moscou par un traité [tomos] de 1676[1686-OC]. Ainsi, depuis 330 ans, l'Ukraine fait partie de l'Eglise russe."

Pour l'article en entier en français, voir ici :
https://orthodoxologie.blogspot.com/2018/12/met-kallistos-ware-je-ne-suis-pas-du.html


Voir son interview complète, vidéo en anglais :
http://orthochristian.com/117867.html

1 commentaire:

Laurence Guillon a dit…

L'Eglise orthodoxe locale, cela peut être compris comme celle que veut créer le Tomos