"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

20 janvier 2019

Vous cherchez le bonheur? (père Thomas)


Chers frères et sœurs, c'est la réalité la plus profonde que tout être humain, et en particulier nous les Chrétiens, devons apprendre à vivre : Jésus Christ nous connaît tous par notre nom, chacun très personnellement et individuellement. Pour chacun d’entre nous, Il a une place spéciale dans Son Coeur Divin, où Il nous chérit éternellement et essaie encore et encore de nous attirer à Lui. Après tout, Il est la seule, réelle et ultime Réalité. Pour l’amour de Dieu, arrêtons de chercher notre bonheur dans ce monde d'apparences, d'illusions et de folie. Réveillons-nous de l'ivresse et dessaoulons. Nous savons et pouvons trouver le Bonheur Véritable et Intemporel, dans le seul endroit où il se trouve : avec Jésus-Christ, l'Homme-Dieu, Qui nous connaît par notre noms et nous appelle. 
Homélie du Père Thomas en la fête de sainte Marie Madeleine, Den Haag 2012



et in pulverem reverteris...





Geliefde broeders en zusters, dit is de diepste werkelijkheid die elke mens en wij, Christenen, in het bijzonder, moeten leren ervaren : Jezus Christus kent ons allen bij name, eenieder heel persoonlijk en apart. Voor elk van ons heeft Hij een bijzondere plaats in Zijn Goddelijke Hart, waar Hij ons blijvend koestert en waar Hij ons steeds weer poogt tot Hem te trekken. Hij is immers de Enige, Echte en Ultieme werkelijkheid. Laten we, in Gods Naam, ophouden ons geluk te zoeken in deze wereld van schijn, van waan en waanzin. Laten we ontwaken uit de roes en ontnuchteren. Wij kunnen en mogen het Ware en Tijdeloze Geluk vinden, op die ene plaats, waar het gevonden kan worden : bij Jezus Christus, de God-mens, Die ons bij name kent en roept.
Homilië van Vader Thomas op het feest van de Heilige Maria Magdalena, Den Haag 2012

Aucun commentaire: