"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

06 février 2019

L'Ange de Lichfield (8ème s.)



Notes archéologiques d'une époque où l'Occident était Orthodoxe :

En février 2003, un panneau en calcaire sculpté de l'archange Gabriel (aujourd'hui appelé "l'ange de Lichfield") a été découvert sous la nef de la cathédrale de Lichfield en Angleterre, et daté du 8ème siècle.

La plaque sculptée de 600 mm de haut faisait partie à l'origine d'un sarcophage en pierre, qui contenait les reliques de saint Chad, un évêque du royaume anglo-saxon de Mercie, mort le 2 mars 672.

Le panneau était brisé en trois parties, mais il était par ailleurs intact. Il contenait des traces de pigments de l'époque et ses pigments correspondent étroitement à ceux des Évangiles de Lichfield, qui datent d'environ 730 après JC.

L'Ange a été dévoilé pour la première fois au public en 2006, lorsque le nombre de visiteurs de la cathédrale a triplé. Après avoir été emmené à Birmingham pendant dix-huit mois pour examen, il est maintenant exposé dans la cathédrale.
Holy Cross Orthodox Monastery





Archaeological notes from a time when the West was Orthodox:

In February 2003, an eighth-century sculpted limestone panel of the Archangel Gabriel (now called the "Lichfield Angel") was discovered under the nave of Lichfield Cathedral in England.

The 600mm-tall panel was originally carved as part of a stone chest, which is thought to have contained the relics of St Chad, a bishop of the Anglo-Saxon Kingdom of Mercia who died March 2, 672.

The panel was broken into three parts but was otherwise intact. It had traces of pigment from the period and its pigments correspond closely to those of the Lichfield Gospels, which have been dated to around 730 AD.

The Angel was first unveiled to the public in 2006, when visitor numbers to the cathedral tripled. After being taken to Birmingham for eighteen months for examination, it is now exhibited in the cathedral.
Holy Cross Orthodox Monastery


 

Aucun commentaire: