"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 mai 2019

La chaussure et la pièce d'or (Orthodox Parables and Stories)

Un jeune élève était aller promener avec son professeur. Au cours d'une promenade de l'autre côté de la rue, un étudiant vit une vieille paire de chaussures, qui appartenait apparemment à un pauvre paysan qui travaille dans les champs et qui terminait déjà son travail.

L'étudiant dit au professeur : "Rions un peu avec ce paysan. Nous cacherons ses chaussures et regarderons secrètement ce qu'il va faire." Le professeur lui répondit : "Jeune homme, ne te moque jamais du chagrin et du malheur d'un autre. Mais puisque tu es riche, tu peux profiter de ce qui suit - mettre une pièce d'or dans chaque chaussure, et puis nous nous cacherons derrière les buissons et regarderons sa réaction." L'élève fit ainsi et ils se cachèrent derrière les buissons les plus proches. Le paysan acheva son travail et arriva bientôt des champs à l'endroit où il avait laissé ses chaussures et son manteau.

Pendant qu'il portait ses chaussures, il sentit qu'il y avait quelque chose dedans. Au début, il pensa que c'était une pierre, mais il se rendit vite compte que c'était une pièce d'or. Il fut étonné de voir la pièce d'or, regarda autour de lui et, pendant un certain temps, il fut songeur. Il regarda autour de lui, mais ne vit personne. Il mit la pièce dans sa poche et commença à secouer l'autre chaussure, et à sa grande surprise, il y trouva une autre pièce d'or.

Profondément ému, il tomba à genoux, leva la tête au ciel et se mit à prier et à rendre grâce.
Dans sa prière, il évoqua une femme gravement malade, des enfants qui n'ont rien à manger, et maintenant, grâce à la main invisible qui lui avait donné ces pièces, ils seraient sauvés.

L'étudiant se trouva profondément secoué, les yeux pleins de larmes. Le professeur lui demanda : "Si tu avais fait la blague comme tu le voulais, serais-tu plus heureux qu'il ne l'est maintenant ?"

Le jeune homme répondit : "Professeur, vous m'avez donné une leçon que je n'oublierai jamais ! Maintenant, je comprends des mots que je ne comprenais pas avant :
"Celui qui donne est plus béni que celui qui reçoit ! Par conséquent, si vous voulez faire le bien, dépêchez-vous et vous ne le regretterez pas. Suivez votre conscience et ne vous détournez pas du chemin des valeurs morales. ”
Paraboles et récits orthodoxes







The young student went for a walk with his teacher. During a walk on the other side of the street, a student saw an old pair of shoes, which apparently belonged to a poor peasant who works nearby in the field and is already finishing his work.

The student said to the professor: “Let's make fun of this peasant. We will hide his shoes and secretly watch what he will do. ” The professor answered him: “Young man, never make fun of someone else's grief and misfortune. But since you are rich, you can enjoy the following - put one gold coin in each shoe, and then we hide behind the bushes and watch his reaction.” The student did so and they both hid behind the nearest bushes. The peasant finished his work and soon came from the field to the place where he left his shoes and coat.

While he was wearing shoes, he felt that there was something in his shoe. At first he thought it was a stone, but soon he realized that it was a gold coin. He was amazed to see the gold coin, looked around and for some time was in thought. He looked around again, but saw no one. He put the coin in his pocket and began to shake the other shoe, and to his surprise he found a gold coin there.
Deeply moved, he fell to his knees, raised his head to the sky and began to pray and give thanks.

In his prayer, he recalled the seriously ill wife, children who have nothing to eat, and now, thanks to the invisible hand that gave him coins, they will eventually be saved.
The student stood deeply shocked, his eyes were full of tears. The professor asked him: "If you made a joke the way you wanted to, would you be happier than he is now?"

The young man replied: "Professor, you gave me a lesson I will never forget! Now I understand words that I did not understand before:
"The one who gives is more blessed than the one who receives! Therefore, if you want to do good, hurry and you will not regret. Follow your conscience and do not turn away from the path of moral values. ”
Orthodox Parables and Stories

Aucun commentaire: