"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

25 décembre 2019

All I want for you is Christmas! (Maria N.)

"All I want for you, is Christmas" (un tube apocryphe d'une certaine "Maria de Nazareth", dont le refrain est "Do whatever He'll says!")

On dirait qu'il n'y a plus que ça pour que le mot "Noël" puisse encore entrer dans les maisons sans être accolé à un personnage d'une limonade américaine nocive pour la santé..





Décembre 1944. Les bombes pleuvent sur Bastogne et sa région. Les nazis tentent de foncer vers Antwerpen pour s'emparer de l'unique port de mer en état et par lequel les Alliés commencent à faire transiter leurs renforts et leurs approvisionnements pour l'assaut sur l'Allemagne.
Grelotant dans le froid et la neige, les aumôniers catholiques-romains et protestants des G.I. de la 101ème Airborne et de la 82ème font pourtant leur devoir, comme tout le monde là-bas : ils célèbrent leurs Offices. Et le jour de Noël, le grand ravitaillement d'urgence par pont aérien sera interrompu, Noël oblige.
Et les G.I. déboucheront leurs derniers bidons de carburant pour les rares véhicules restants, et ouvriront les dernières caisses de munitions, et mangeront parcimonieusement de leurs rares rations de combat restantes..

Décembre 2019. Il pleut autre chose que des bombes sur notre pays. De la pluie bien banale, même pas froide. On entend chanter les oiseaux, pas siffler les balles. Les foules sont massivement au chaud, attablées ou vautrées devant des téléviseurs abrusissants, mais avant tout avec masse de victuailles. Elles débouchent bouteille sur bouteille. Avec bien souvent des remerciements de convenance, elles ouvrent des cadeaux fabriqués dans les usines d'esclaves en Asie (cadeaux que nombreux s'empresseront de revendre sur internet le lendemain). Et elle s'empiffrent de boustifailles produites par l'agro-alimentaire industriel - "la malbouffe" - à grands renforts d'intrants, d'hormones et d'antibiotiques, pour arriver à produire autant hors saison naturelle, "afin que les fêtes soient belles et inoubliables"...
Dans les églises encore ouvertes, le clergé voit dans la plupart des cas une assemblée encore plus clairsemée qu'à l'accoutumée.. pour ceux de ces clercs qui "osent" encore ouvrir leur église pour Noël, que ça soit pour la traditionnelle célébration en Vigile (ou "messe de Noël" chez nos amis KTO), ou pour la Liturgie du jour de Noël..

Ainsi par exemple, n'ayant devant lui que ce "petit reste" d'habitués, père P. N. n'en n'a pas fait une homélie, puisque les rares fidèles "savent déjà".. Mais il n'a pu se retenir d'un message final.. "Si c'était le roi qui était venu ici à l'église, ils seraient tous présents. Mais quand c'est le Roi des rois, ils ne viennent pas..."





Certes oui, ce sondage vaut ce qu'il vaut, mais ce quotidien autrefois orienté "catholique-romain" a son lectorat très éclairant sur le sujet...




"Ne crains pas, petit troupeau, car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume" (Lc 12,32)

Aucun commentaire: