"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

26 juin 2020

La véritable liberté, les cultes orientaux et la jeunesse déchristianisée (archim. Jean Krestiankin)

[..]
De nos jours, "le frère este en justice contre son frère, et ça devant des incroyants", comme nous le reproche le Nouveau Testament (1co6,6). Mais qui veut bien entendre le reproche?

Le diable accomplit son outrage maintenant par les mains des fidèles, les mains des Orthodoxes.

Et comment une personne devenue spirituellement mauvaise pourrait-elle résister à l'enseignement encore plus séduisant du "Il y a un seul Dieu, viens à Lui et demain tu deviendras Dieu".

Pour devenir Dieu, les jeunes veulent gouverner et posséder. Ils vont donc chez les Hindous, les Bouddhistes, les Are Krishna pour apprendre la spiritualité, et les cultes orientaux viennent s'emparer de la Russie orthodoxe. L'attirance aveugle pour l'occultisme est une association volontaire avec des démons, au départ par curiosité, qui devient d'abord une tragédie, puis se termine par la destruction de celui qui a été séduit.

Combien sont vivants de corps mais morts dans leur âme, paralysés par la vie, qui franchissent en ce moment les parvis de l'Église ; combien restent sur le seuil de l'Église, n'ayant pas la force d'y entrer avec compréhension ; car beaucoup ont déjà été frappés par la mort spirituelle. Et les démons, apparaissant comme des anges de lumière, chuchotent des pensées, parlent du tribunal, et crient à travers tous les médias : "L'Homme - c'est lui notre dieu", "Soyez comme des dieux ! Soyez plus élevés que Dieu !" Et l'histoire de la Chute recommence. Nos ancêtres sont tombés du paradis sur la Terre ; les dieux modernes sont tombés de la Terre en enfer.

L'avertissement tombe à présent dans l'oreille d'un sourd : Prenez garde qu'aucun homme ne vous séduise par la philosophie et la vaine tromperie, selon la tradition des hommes, selon les maigres connaissances du monde, et non selon le Christ... (Col. 2,8).

C'est dans ce but que le Fils de Dieu S'est manifesté, afin qu'Il détruise les œuvres du diable (1 Jn. 3,8).

Mais qui les détruira maintenant, ces choses terribles, si le Fils de Dieu est chassé et oublié par les gens ? Au lieu de l'adoration et de la reconnaissance pour Son grand sacrifice, l'adoration des idoles est revenue, qui sert la chair et les démons.

Mes bien-aimés, en notre époque, nous ne devons pas vivre sans réfléchir.

Nous tous, même ceux qui sont dans l'Église depuis longtemps, sommes aujourd'hui mis à l'épreuve par la puissance de diverses tentations, y compris la puissance d'une nouvelle conscience religieuse de fausse spiritualité chrétienne. Et dans tout cela apparaît l'image apocalyptique de la "grande apostasie", qui englobera toute la race humaine avant la fin du monde, et que le Seigneur nous rappelle maintenant chaque jour.

Pensez-vous que le Seigneur a permis accidentellement la profanation du grand sanctuaire du Golgotha, dans l'église du Sépulcre du Seigneur ? Cela ne laisse-t-il pas présager que la période finale décisive de la guerre du diable contre Dieu et contre Son Christ est proche ?

Prenez donc garde, mes chers, que personne ne vous séduise ! Tenez-vous en à l'Orthodoxie.
Conservez soigneusement la grâce que Dieu nous a donnée ! Soyez vigilants et priez. Œuvrez tranquillement pour votre Salut selon les Commandements du Seigneur, et sous la direction et avec les enseignements des saints pères. N'oubliez pas, mais méditez et comprenez les paroles du Seigneur : Si donc le Fils vous rend libres, vous serez vraiment libres (Jn. 8,36).

Voilà où se trouve la liberté ! Voilà où se trouve le Salut !

L'esprit est enchaîné par les liens de l'ignorance, de l'erreur, de la superstition et de la perplexité. Il lutte mais ne peut s'en libérer. Attachez-vous à l'Éternel, et Il illuminera vos ténèbres, et brisera tous les liens dans lesquels votre esprit se languit.

Les passions enchaînent la volonté et ne lui donnent pas l'espace nécessaire pour agir ; elle s'agite des mains et pieds liés, mais ne peut s'en libérer. Mais attachez-vous à l'Éternel, et Il vous donnera la force de Samson, et Il brisera toutes les chaînes du mensonge qui vous lient.

Des angoisses constantes assiègent le cœur et ne lui donnent aucun repos. Mais attachez-vous à l'Éternel et Il vous donnera le repos. Alors, en paix avec vous-même et en voyant tout autour de vous avec lucidité, vous marcherez sans entrave avec le Seigneur à travers les ténèbres et l'obscurité de cette vie, vers les espaces bénis et ouverts de l'éternité joyeuse.

Gloire à l'Immortel Dieu le Père, invisible !
Gloire à l'Immortel Dieu le Fils, Qui nous est apparu dans la chair !
Gloire à l'Immortel Dieu l'Esprit, Qui a parlé par les prophètes, les apôtres et les saints pères !
Très Sainte Trinité, gloire à Toi ! Amen.

Archimandrite Jean (Krestiankin), homélie du 7ème dimanche après Pâques





True Freedom. The Holy Fathers of the First Ecumenical Council
Homily on the Seventh Sunday after Pascha
Archimandrite John (Krestiankin)
https://orthochristian.com/131486.html
The devil is performing his outrage now by the hands of the faithful, the hands of the Orthodox.
And how can a person gone spiritually feral resist the even more seductive teaching of “There is one God, come to Him and tomorrow you’ll become God.”
The young people to be God, they want to rule and own. So they go to the Hindus, the Buddhists, the Krishnaites to learn spirituality, and Eastern cults come to take over Orthodox Russia. The mindless attraction to occultism is a voluntary association with demons out of curiosity, which first becomes a tragedy, and then ends in the destruction of the one who was seduced.
How many are alive in body but dead in soul, crippled by life, who now come into the Church’s enclosure; how many lie on the Church’s threshold, having no strength to enter in with understanding; for many have already been stricken by spiritual death. And the demons, appearing as angels of light, whisper thoughts, speak from the tribunal, and shout through all the media: “Man—that is our god”, “Be as gods! Be higher than God!” And the story of the fall starts over again. Our fore-parents fell from paradise to earth; modern gods fall from earth to hell.
On deaf ears does the warning now fall: Beware lest any man spoil you through philosophy and vain deceit, after the tradition of men, after the rudiments of the world, and not after Christ... (Col. 2:8).
For this purpose the Son of God was manifested, that he might destroy the works of the devil (1 Jn. 3:8).
But who will destroy them now, these terrible things, if the Son of God is cast out and forgotten by people? Instead of worship and gratitude for His great sacrifice, idol worship has returned, which serves the flesh and the demons.
My dear ones, we must not live mindlessly in our times.
All of us, even those who have been in the Church for a long time, are being tested today by the power of various temptations, including the power of a new religious consciousness of false Christian spirituality. And in all of this appears the apocalyptic image of the “great apostasy”, which will encompass the entire human race before the end of the world, about which the Lord now reminds us every day.
Do you think that the Lord accidentally allowed the great shrine on Golgotha in the Church of the Lord’s Sepulcher to be desecrated?[1] Doesn’t this foreshadow that the decisive final period of the devil’s war with God and with His Christ is near?
Beware then my dear ones, that no one seduce you! Hold fast to Orthodoxy. Carefully preserve the grace given to us by God! Be vigilant and pray. Work quietly for your salvation according to the Lord’s commandments, and the guidance and knowledge of the holy fathers. Do not forget, but contemplate and understand the Lord’s words: If the Son therefore shall make you free, ye shall be free indeed (Jn. 8:36).
This is where freedom is! This is where salvation is!
The mind is bound with the bonds of ignorance, error, superstition, and perplexity. It wrestles but cannot break free of them. Cleave to the Lord, and He will illumine your darkness, and break all the bonds in which your mind is languishing.
The passions shackle the will and don’t give it the space to act; it flails like one bound hand and foot, but cannot break free. But cleave to the Lord, and He will give you the strength of Samson, and tear asunder all shackles of falsehood that bind you.
Constant anxieties besiege the heart and give it no rest. But cleave to the Lord and He will give you rest. Then, at peace with yourself and seeing all around you brightly, you will walk unhindered with the Lord through the gloom and darkness of this life to the blessed, wide-open spaces of joyful eternity.
Glory to the Immortal God the Father, Invisible!
Glory to the Immortal God the Son, Who appeared to us in the flesh!
Glory to the Immortal God the Spirit, Who spoke through the prophets, apostles, and holy fathers!
Most Holy Trinity, glory to Thee! Amen.
Archimandrite John (Krestiankin)
Translation by Nun Cornelia (Rees)
St. Panteleimon Blagovest

25 juin 2020

Priez de suite pour toute victime, pas besoin de prière liturgique! (p. Tryphon)

La réflexion de base parle des prêtres, mais elle vaut pour chacun d'entre nous. Pas besoin d'avoir un livre religieux pour dire "une bonne prière" si on voit passer une ambulance, pas besoin de gestes spécifiques. Se retirer "dans sa chambre haute", et là "dans le secret", notre Père nous y écoute Lui apporter la prière pour la victime.

===

[..]
Enfin, nous, les prêtres, ne devons jamais oublier le pouvoir de la prière, sachant que Dieu n'attend pas de nous d'adresser prières liturgiques formelles pour quelqu'un, comme si sans elles, celui-ci serait privé de l'aide dont il a besoin. Lorsque nous passons devant un accident de voiture ou que nous voyons une personne en détresse, nous ne devons jamais supposer que nos prières n'ont pas de valeur. Le Seigneur entend nos prières, et nos prières d'intercession pour quelqu'un dans le besoin seront entendues par le Seigneur Jésus-Christ, qui est toujours prompt à venir en aide à ceux qui sont dans le besoin. Si, en tant que prêtre, je reste concentré sur le Christ, je pourrais même devenir un véritable serviteur du Seigneur, et peut-être même un bon prêtre.
Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=2674431172880276&id=1395030584153681&__tn__=K-R




[..]
Finally, we priests must never forget the power of prayer, knowing God does not need us to do formal liturgical prayers over someone, as though they'd be deprived of the help they need without them. When driving past an auto accident, or seeing someone in distress, we must never assume our prayers are not of value. The Lord hears our prayers, and our intercessory prayers for someone in need will be heard by the Lord Jesus Christ, Who is always quick to come to the aid of those in need. If I as a priest keep my focus on Christ, I may even become a true servant of the Lord, and perhaps even become a good priest.
With love in Christ,
Abbot Tryphon

http://www.vashonmonks.com

21 juin 2020

Combien de fois communier par an? (s. Epictète / p. Daniel)

Un officier avec le rang de divisionnaire apporta sa fille paralysée [au vénérable martyr Epictète] qui, "priant Dieu avec ferveur, fit une onction d'huile à la jeune vierge paralysée. La jeune fille recouvra instantanément la santé et se releva. Le saint dit à l'officier : "bien-aimé, si tu veux que personne d'autre de ta maison ne tombe malade, communie avec toute ta maisonnée chaque dimanche aux Divins Mystères du Corps et du Sang du Christ, après vous être auparavant convenablement purifié le coeur."
Cité dans "Combien de fois faut-il communier?", par le hiéromartyr Daniel Sysoev et le diacre Georges Maximov




An officer in the rank of count brought his paralyzed daughter to [the Venerable Martyr Epictetus], who, "praying fervently to God, anointed the paralyzed maiden. The maiden immediately was restored to health, and stood up. The saint said the officer: 'Beloved, If you wish that no one in your house may be ill, commune together with your whole household every Sunday of the Divine Mysteries of the Body and Blood of Christ, having first fittingly purified your heart.'"
 From: "How Often Should One Commune"
 Priest Daniel Sysoev and Deacon George Maximov