"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

19 décembre 2020

L'enfer et les bonnes intentions (saint Ignace)

 L'homme est plus enclin à faire le mal lorsqu'il pense qu'il fait le bien, car il ne voit pas le mal lorsqu'il est recouvert par le masque du bien. La raison et la conscience de l'homme s'assombrissent. Les esprits déchus, cependant, font le mal pour le mal, et trouvent un plaisir et une gloire à faire le mal.
Saint Ignace Brianchaninov, "Eternal mysteries beyond the grave", p.39


 

18 décembre 2020

La conscience (Danilo B. Stojkovic)


 Un jour, quand j'étais enfant, je me souviens qu'un homme plus âgé m'a reproché : "Ne sens-tu pas ta conscience te mordre ?
Je ne me souviens plus de ce que j'avais commis comme péché. Je ne me souviens que de la question dont je n'ai pas bien compris le sens. Je ne savais pas ce qu'était la conscience. Mais le fait de savoir que la conscience peut "mordre" est resté dans ma mémoire.
Danilo Bata Stojkovic

 

17 décembre 2020

Parvenir au Royaume des Cieux (St. Théophane)


 De même qu'il n'est pas possible de marcher sans pieds, ou de voler sans ailes, ainsi il est impossible de parvenir au Royaume des Cieux sans accomplir les Commandements.
Saint Théophane le Reclus

 

16 décembre 2020

Voir la beauté en tout être humain (metr. Antoine Bloom)

Si nous regardons une personne sans voir la beauté qu'il y a dans cette personne, nous ne pouvons rien lui apporter. On n'aide pas une personne en discernant ce qui est mauvais, ce qui est laid, ce qui est déformé. Le Christ a regardé tous ceux qu'Il a rencontrés, la prostituée, le voleur, et a vu la beauté qui s'y cachait. Peut-être était-elle déformée, peut-être abîmée, mais c'était quand même de la beauté, et ce qu'Il a fait, c'est d'appeler cette beauté.
Métropolite Antoine Bloom, diocèse de Sourozh
 


 Unless we look at a person and see the beauty there is in this person, we can contribute nothing to him. One does not help a person by discerning what is wrong, what is ugly, what is distorted. Christ looked at everyone He met, at the prostitute, at the thief, and saw the beauty hidden there. Perhaps it was distorded, perhaps damaged, but it was beauty none the less, and what He did was to call out this beauty.
Metropolitan Anthony Bloom, Diocese of Sourozh

 

 

15 décembre 2020

Est-ce la fin des Temps? Peu importe si oui ou non, vivons préparés (p. Tryphon)

Nous devons toujours vivre notre vie en préparation

De plus en plus, nombre d'entre nous Chrétiens Orthodoxes, se demandent si nous n'entrons pas dans l'ère de l'anti-Christ. Les événements qui se sont produits dans le monde entier ont créé un sentiment de malheur chez de nombreux croyants, qu'il s'agisse de la pandémie de Covid-19, de l'effondrement économique dû à la fermeture d'innombrables entreprises dans le monde entier, de la montée de l'Islam militant, du changement climatique extrême ou de l'effondrement des normes sociétales. Tous ces événements pourraient-ils servir de précurseurs à la venue de la fin des temps ?

Il est important que nous nous souvenions que les Chrétiens du premier siècle étaient préparés à la fin des temps et à la seconde venue du Christ. Les Chrétiens ont toujours été préparés, comme nous devrions l'être. Nous luttons contre les principautés des ténèbres, tout comme le peuple de Dieu lutte depuis la chute de l'Humanité. Cette vie est pleine de combats spirituels. L'heure du retour du Christ n'a pas à nous être révélée, car seul le Père connaît le temps et l'heure, comme le Christ Lui-même nous l'a dit.

Ce qui est important, c'est que nous soyons préparés à notre propre fin. Aucun d'entre nous ne sait quand notre propre fin arrivera. À 75 ans, je suis plus conscient que jamais de ma propre fin. J'ai vu un nombre croissant d'amis quitter cette vie, certains après une maladie, d'autres sans prévenir. Nous devons tous être prêts à rendre compte de notre vie devant le Seigneur à un moment donné, et nous n'osons pas espérer que le temps nous permette de nous repentir, car la plupart d'entre nous connaîtrons notre fin sans avertissement.

Que ce soit la fin des temps ou non, nous devons vivre notre vie en nous préparant à ce dernier moment de responsabilité. À la fin, le Christ triomphera du mal, et c'est un fait. Pour l'instant, nous devons mener le combat, pour que nous triomphions nous aussi du mal.

Le moment est venu pour nous, Chrétiens Orthodoxes, de nous soumettre à l'amour et à la miséricorde de Dieu, et de nous repentir de nos péchés devant le Seigneur. C'est le moment où nous devons nous immerger dans une vie de prière et de repentir, en sachant que ce n'est pas ici, en fin de compte, notre véritable foyer. En cette période de pandémie, et avec l'accompagnement d'une chrétienté muette qui a perdu le respect de nos dirigeants gouvernementaux, le moment est venu de faire remonter à la surface la même audace et le même engagement que ceux qui étaient communs aux Chrétiens du premier siècle.

L'Orthodoxie est une Foi incroyablement terre-à-terre. Certaines personnes réagissent à l'idée que nous pourrions entrer dans la fin des temps de manière déséquilibrée et agitée, en se livrant par exemple à des crises émotionnelles ou à des peurs paniques, tout comme nous l'avons vu parmi les nombreuses réactions à ce verrouillage de la pandémie. Cependant, notre Foi Orthodoxe nous appelle à une modestie humble et aimante. Le Salut de l'âme par l'amour de Dieu et du prochain devrait toujours être d'une importance capitale - le fait que nous puissions être à la fin des temps, ou être manipulés par certains "complots secrets", ne devrait jamais être une fin en soi. Dieu passe avant tout.

En ces temps qui semblent préparer les Chrétiens Orthodoxes à une sorte de relecture de l'"ère des Catacombes" de l'Église primitive, nous devons repousser toute crainte que le monde ne s'acharne sur nous et nous accrocher au trésor que les martyrs ont découvert, celui d'un Sauveur co-souffrant qui ne nous abandonnera pas au malin, mais nous élèvera à une vie de Béatitude
éternelle, où nous adorerons tous devant le Trône de Dieu pour l'éternité.

Dans l'amour du Christ,
Hiéromoine Tryphon, Église Russe Hors Frontières, Vashon Islands, USA

All-Merciful Saviour Monastery
A monastery of the Russian Orthodox Church Outside of Russia
 


 

End Times?
We must always live our lives in preparation

Increasingly, many of us Orthodox Christians have been wondering if we are perhaps coming into the age of the Anti-Christ. Events around the world have created a sense of doom among many believers, what with the Covid-19 pandemic, the economic collapse due to the closing of countless businesses world-wide, the rise of militant Islam, extreme climate change, and the breakdown of societal norms. Could all these events be serving as precursors to the coming of the End Times?

It is important that we remember Christians in the first century were prepared for the end of times and the second coming of Christ. Christians have always been prepared, as we should. We are struggling against the principalities of darkness, just as God's people have been struggling since the fall of humankind. This life is full of spiritual warfare. The hour for the return of Christ is not to be revealed, for only the Father knows the time and the hour, as Christ Himself told us.

What is important is that we be prepared for our own end. None of us knows when our own end will come. At seventy-five I am more aware of my own ultimate end than ever before. I've had increasing numbers of friends depart this life, some after illnesses, some without warning. All of us must be prepared to give account for our lives before the Lord at any given moment, and we dare not expect time to repent, for most of us will meet our end without warning.

Whether these are the End Times or not, we must live our lives in preparation for that final moment of accountability. In the end, Christ will triumph over evil, and that is a fact. For now, we must fight the battle, that we, too, will triumph over evil.

Now is the time we Orthodox Christians need to submit ourselves to the love and mercy of God, and repent of our sins before the Lord. Now is the time when we must immerse ourselves in a life of prayer and repentance, knowing that this, ultimately, is not our true home. This age of pandemic, and the accompanying of a dumbed down Christianity that has lost the respect of our governmental leaders, is the time we must bring to the surface the same boldness and commitment that was common among the first century Christians.

Orthodoxy is an incredibly down-to-earth faith. Some people are responding to the idea that we may be entering into the end times in unbalanced, unsober ways, such as indulging in emotional highs or panicky fears, much like we have seen among many responses to this pandemic lock-down. However, our Orthodox faith calls us to humble, loving sobriety. The salvation of one's soul through love of God and neighbour, should always be of main importance - the fact that we may be in the end times, or may be being manipulated by some "secret plots", should never be an end in itself. God comes first.

During these times that seem to be preparing Orthodox Christians for a kind of replay of the "Catacomb Era" of the Early Church, we must put off all fear that the world would foist on us, and cling to the treasure that the martyrs discovered, that of a Co-Suffering Saviour that will not abandon us to the evil one, but will lift us up to a life of Eternal Bliss, where we will all worship before the Throne of God for all eternity.

With love in Christ,
Abbot Tryphon

14 décembre 2020

Pandémie et clergé Orthodoxe: l'épreuve de vérité! (p. Michael)

La pandémie va être un véritable test de gouvernance chrétienne pour nos évêques orthodoxes. Ce sont les questions qui traversent l'esprit de beaucoup d'entre nous :

1. Face à cette grande crise, vont-ils mettre de côté leurs nationalismes, leurs comportements phylétistes, leur volonté d'agir unilatéralement et non de concert avec leurs frères et sœurs d'autres juridictions ?

2. Seront-ils audacieux et courageux et exerceront-ils une autorité qui ne craindra pas de prendre des décisions et qui entraînera inévitablement des réactions très diverses ? Cesseront-ils de dire des choses différentes à des personnes différentes pour quelque raison que ce soit ?

3. Donneront-ils la priorité à la sécurité de leur troupeau et ne les autoriseront-ils pas à entrer, sans permission et dangereusement, dans des pâturages inconnus ?

4. Auront-ils l'audace de collaborer et de prendre l'initiative de concevoir et de promouvoir des solutions créatives à de nouveaux problèmes ?

5. Respecteront-ils les Écritures et les Pères plutôt que de simplement adopter "la façon habituelle de faire les choses", c'est-à-dire la Tradition et non le traditionalisme ?

6. Craindront-ils le Jugement de Dieu infiniment plus que les jugements des hommes ?

Nous verrons lesquels nous émergeront comme de véritables pasteurs et gardiens des fidèles.
Cfr Ezéchiel 34 !

Hiéromoine Michael (Wood), EORHF RO, Écosse

[ndt : nous aurons vu, HÉLAS, que depuis le début de cette pandémie Covid-19, la quasi totalité du clergé se sera soumise aux autorités athées, et n'aura pas cherché le moins du monde à apporter au peuple de Dieu ce dont il a grand besoin. Mais les moutons culturels, qui ne vont à l'église que pour entendre "la langue du pays", n'auront même pas remarqué et la chute continuera. L'Heure est si proche..]


 

The pandemic is going to be a real test of Christian leadership for our Orthodox bishops. These are the questions that are going through the minds of a lot of us :

1. Will they lay aside in the face of this great crisis their nationalisms, their phyletistic behaviours, their willingness to act unilaterally and not in concert with their brothers and sisters of other jurisdictions?

2. Will they be bold and courageous and exercise a leadership which is unafraid of making decisions and that will inevitably lead to many diverse reactions? Will they stop saying different things to different people for whatever reason?

3. Will they prioritise the safety of their flockx and not allow them to enter, reclessly and dangerously, uncharted pastures?

4. Will they be bold enough both to collaborate and to lead in devising and promoting creative solutions to new problems?

5. Will they attend the Scriptures and the Fathers rather that simply endorsing "the usual way we do things.." i.e., Tradition NOT traditionalism?

6. Will they fear the Judgement of God infinitely more than the judgements of men?


We shall see which emerge us as true pastors and shepperds of the faithful.

Cfr Ezekiel 34!



Fr. hieromonk Michael (Wood), Rocor WR, Scotland



13 décembre 2020

Guerre des médias sociaux ou guerre spirituelle? (p. Seraphim)

 Beaucoup de gens voient les mensonges et les manigances dans notre société et sur Facebook ou Twitter, ils sont des "guerriers" du "côté de la vérité". 

Les chrétiens ne sont pas du côté de la vérité. La Vérité, c'est Jésus-Christ. Les chrétiens ont la vérité à l'intérieur de leur "camp".  Trop de gens ne comprennent tout simplement pas cela. 

Bien sûr, ils ont des opinions sur l'avortement et sur l'élection, et sur le covid 19, sur le vaccin, sur la censure, et sur tel ou tel politicien. Mais rien de tout cela ne vous sauvera.

Et que ferez-vous lorsque vous découvrirez que la vérité n'est pas acceptée? Elle ne l'est presque jamais. Pourquoi êtes-vous surpris? Combien d'images légendée ("memes") savez-vous vraiment réaliser pour soutenir la vérité, alors que la Vérité devrait se trouver en vous?

Si vous ne priez pas, si vous ne vous prosternez pas, si vous ne dites pas la prière de Jésus, si vous ne lisez pas une Acathiste tous les jours ou si vous ne faites pas tout cela, alors ce que vous faites sur Facebook et Twitter n'a pratiquement aucun sens pour votre âme.

Nous prions l'Acathiste la plupart des soirs à l'église, et certains d'entre nous le font tous les soirs, que ce soit à l'église ou à la maison. Je vous invite à vous joindre à nous. Cela aidera la société à avoir plus de vérité qu'un millier d'images légendées publiées sur Facebook.

P. Seraphim Holland



Many people see lies and schemes in our society and they are  Facebook or Twitter "Warriors" on the "side of the truth". 

Christians do not stand on the side of the truth. The truth is Jesus Christ. Christians have the truth stand inside their "sides".  Too many people just don't understand this. 

Sure, have opinions about abortion and about the election, and about covid 19, in about the vaccine, and censorship, and about this politician and that politician. But none of that stuff is going to save you.

And what are you going to do when you find the truth is not supported? It almost never is. Why are you surprised? How many memes can you really make to stand by the truth when the truth should be standing inside of you?

If you're not praying, and prostrating, and saying the Jesus prayer, or saying an akathist everyday, or doing all of it, then what you doing on Facebook and Twitter is basically meaningless for your soul.

We are praying the Akathist most evenings in the church, and some of us are praying it every evening whether in the church or at home. I invite you to join us in this. this will help Society have more truth than a thousand Facebook memes.

Fr. Seraphim Holland

Saint Nicholas Orthodox Church, Texas