"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

23 mars 2019

Comment voir ses propres péchés? (p. Nikon)

Ne pensez pas qu'il est facile de voir vos péchés. Ce n'est pas pour rien que la Sainte Église, avec ses métanies, nous enseigne à prier : "accorde-moi de voir mes transgressions." Elle l'enseigne ainsi parce que le péché et le diable aveuglent l'homme, l'endorment, afin qu'il n'ait pas recours à la repentance et qu'il meure.
Higoumène Nikon Vorobyov





Do not think that it is easy to see your sins. It is not for nothing that the Holy Church, with its bows, teaches us to pray: “grant me to see my transgressions.” This is how it teaches because sin and the devil blind the man, put him to sleep, so that he would not resort to repentance and die.
Hegumen Nikon Vorobyov

22 mars 2019

Les salutations à la Theotokos pendant le Grand Carême



Tropaire à la Mère de Dieu, en ton 4
Accourons en hâte vers la Mère de Dieu, pécheurs et humiliés que nous sommes ; avec repentir, prosternons-nous devant elle et crions du fond de l’âme : « ô Souveraine, viens à notre secours, dans ta compassion ; hâte-toi, car nous périssons à cause de la multitude de nos fautes. Ne rejette pas tes serviteurs sans les exaucer, car nous n’avons pas d’autre espérance que toi ! »

Gloire au Père et au Fils et au saint Esprit et maintenant et toujours et dans les siècles des siècles : Amen!

Nous ne cesserons jamais de proclamer tes grandes oeuvres, malgré notre indignité, ô Mère de Dieu. Car si tu n’étais pas là pour intercéder, qui nous délivrerait de tant de périls ? Qui nous aurait gardés libres jusqu’à présent ? Nous ne nous éloignerons pas de toi, Souveraine, car tu sauves toujours tes serviteurs de tout danger
.


https://fr.orthodoxwiki.org/Acathiste

21 mars 2019

Que se passerait-il si Dieu réalisait complètement tous nos désirs? (s. Leonid)

Un disciple demanda un jour à saint Léonid d'Optina pourquoi, après tant d'années de lutte, il s'est trouvé pire que meilleur, c'est-à-dire plus inconsidéré, plus froid au cœur, etc. La réponse de Saint Léonid est très éclairante :

"Très peu se sont envolés en peu de temps sur les ailes de la Foi et de la vertu vers le Ciel spirituel, ou ont senti en eux-mêmes le gage éternel de l'espérance et les fiançailles de la gloire future..

Il y en a d'autres qui ne le sentiront jamais de toute leur vie sur terre; ils ne le sentiront pas selon la providence de notre Protecteur céleste, Dieu, qui fournit toujours ce qui est le mieux pour nous.

Car nous, enfants en bas âge, dans notre compréhension des jugements de Celui qui dirige le monde, nous Lui demandons souvent ces outils qui, de par leur destination et leur puissance, sont pour notre Salut, mais nous les utiliserions contre nous à cause de notre inexpérience.

Par conséquent, l'aimant Père des lumières cache à certaines personnes pieuses les dons qui sont pour le Salut des uns, mais qui apportent la perdition aux autres.

Que se passerait-il si Dieu, Qui sait toutes choses, réalisait complètement tous nos désirs ?
Je pense, mais je ne dis pas avec certitude, que tout le monde périrait.

Bien qu'Il ne rejette pas les prières de Ses élus, Dieu n'accomplit pas toujours leurs désirs.
Et ceci uniquement pour mieux tout arranger, en accord avec Son intention divine...

Ce n'est pas parce que vous vous voyez ne faire aucun progrès que vous ne faites aucun progrès du tout.
De tels sentiments peuvent implanter une humilité sincère dans votre cœur. Et quand vous aurez la conscience authentique que vous êtes privés de fruits spirituels, alors faites un plus grand effort pour forcer votre recherche de Dieu...

Quand nous n'avons pas eu de succès dans les vertus, il n'y a pas de moyen de Salut plus proche de nous que l'humilité d'esprit.
La méchanceté, même lorsqu'elle est liée aux vertus, est offensante pour Dieu; mais une pensée douce ne sera pas oubliée devant Dieu."
Conseils de Saint Léonid d'Optina






A disciple once asked St. Leonid of Optina why after years of struggle he found himself worse instead of better, ie., more inconsiderate, colder of heart, etc. St. Leonid's response is very enlightening:

"Very few have flown up in a short time on the wings of faith and virtue into the spiritual heaven or have sensed in themselves the undying pledge of hope and the betrothal of future glory....

There are others who will never sense this during their whole life on earth; they will not sense it according to the dispensation of our heavenly Protector, God, who always provides what is best for us.

For we, infants in our understanding of the judgments of Him that directs the world, often ask of Him such tools which in their own right and power are for our salvation, but we would put them to entirely detrimental use because of our inexperience.

Therefore, the loving Father of lights hides from certain pious people the gifts which are for the salvation of some, but to others bring perdition.

What would happen if God, Who knows all things, completely fulfilled our every wish?
I think, but I'm not saying for certain, that everyone in the world would perish.

Even though He does not reject the prayers of His chosen ones, God still does not at all times fulfill their desires.
And this only in order to arrange everything in a better way, in keeping with His divine intent....

Just because you see yourself making no progress does not mean that you are not making any progress at all.
Such feelings can plant sincere humility in your heart. And when you have the genuine awareness that you are deprived of spiritual fruit, then make an unfailing effort to force your striving for God....

When we have had no success in the virtues, there is no closer means for salvation than humbleness of mind.
Haughtiness even when joined to the virtues is offensive to God; but a meek thought will not be forgotten before God."

Counsels of St. Leonid of Optina

20 mars 2019

Le vrai jeûne du Grand Carême (Triode)


Jeûnons, un jeûne que le Seigneur accepte
et qui lui soit agréable.
Le véritable jeûne est le rejet du mal,
la tempérance de la langue,
l'abstention de la colère,
l'éloignement des désirs,
de la médisance, du mensonge, du parjure.
Rompre avec ces choses est un jeûne vrai
et agréablement accueilli
.


Apostiches ton 3 idiomèle, Vêpres du lundi soir de la 1ère semaine du Grand Carême, chanté avant le Martyrikon

19 mars 2019

Nos fardeaux dans la vie (s. Ambroise)

Nous devrions plutôt recourir à la Foi qui allège nos lourds fardeaux.
Saint Ambroise




We should rather resort to faith that lightens our heavy burdens.
+St. Ambrose

18 mars 2019

D'abord progresser dans l'étude spirituelle (s. Pierre)

Jusqu'à ce que notre intellect soit mort aux passions, il ne doit pas essayer de se lancer dans la contemplation des réalités sensibles.

Car s'il est encore sujet à la distraction et incapable de se consacrer à la méditation des Écritures divines dans le calme et la connaissance spirituelle, alors, en nous tournant prématurément vers cette contemplation, nous aurons tendance à sombrer plus profondément dans l'oubli et à approcher progressivement un état d'ignorance, même si notre intellect a déjà atteint un certain niveau de connaissance spirituelle.

Cela se produit surtout si, ne nous connaissant pas nous-mêmes, nos connaissances ne nous sont pas parvenues par la grâce de Dieu, mais que nous en apprenons encore sur ces mystères par la lecture et par des personnes qui les ont vécus.

Saint Pierre de Damas
24 Discours, Livre II, ch.12 Contemplation du monde sensible






Until our intellect has died to the passions, it should not attempt to embark on the contemplation of sensible realities.

For if it is still subject to distraction and is unable to devote itself to meditation on the divine Scriptures in stillness and spiritual knowledge, then by turning prematurely to such contemplation we tend to sink more deeply into forgetfulness and gradually to approach a state of ignorance, even though our intellect may have already attained some degree of spiritual knowledge.

This happens especially if, unknown to ourselves, our knowledge has not come to us through God’s grace, but we are still learning about such mysteries through reading and from people who have experienced them.

St Peter of Damaskos
Book ll Twenty-Four Discourses:
XII Contemplation of the Sensible World