"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

13 mai 2006

Alexy II appelle l'Europe à dresser une barrière face au culte de la consommation et à revenir à la Tradition Chrétienne

Moscou, 10 Mai, Interfax – Le Patriarche de Moscou, Alexy II, a exprimé sa préoccupation au sujet des Européens, devenant une "société de consommation".
"La civilisation Européenne moderne se tourne de plus en plus vers références non-Chrétiennes, et c'est alarmant", a dit le patriarche dans son entrevue à l'agence de presse Italienne Ansa, publiée sur le site internet officiel du Patriarcat de Moscou.
Alexy II a dit aussi que la reconnaissance de la valeur de la personne humaine basée sur le concept de l'image de Dieu dans la tradition Chrétienne, "est à présent dégradée, n'étant plus que justification de volonté égoïste, de libertinisme moral et de nihilisme."
"Ce n'est pas par hasard que la civilisation Européenne moderne est parfois appelée post-Chrétienne. Les athées détruisent de leurs propres mains les fondations de la maison pan-Européenne," a rajouté le Primat Russe Orthodoxe.
D'après lui, la perte des aspirations spirituelles est le principal défi de l'Europe d'aujourd'hui. "Les grandes entreprises cherchant à étendre leurs marchés tirent profit de cette notion de "société de consommation". Cependant, une société dépourvue de spiritualité n'a pas d'avenir, car le culte auto-suffisant de la consommation ne mène nulle part," a souligné le patriarche.
Commentant la situation en Russie, Alexis II a noté que le niveau de connaissance religieuse du pays était encore plus bas qu'en Europe Occidentale, et que "les extrémistes de toute sorte en profitent."
"Pour éviter les conflits religieux, notre Eglise se prononce pour l'introduction des "Fondations de la culture Orthodoxe" dans le cursus scolaire, et soutien des initiatives équivalentes pour les Musulmans et les autres religions traditionnelles," a dit le patriarche.

Aucun commentaire: