"Ô étrange Église Orthodoxe, si pauvre et si faible, qui se maintient comme par miracle à travers tant de vicissitudes et de luttes. Église de contrastes, à la fois si traditionnelle et si libre, si archaïque et si vivante, si ritualiste et si personnellement mystique.
Église où la perle de grand prix de l'Évangile est précieusement conservée, parfois sous une couche de poussière. Église qui souvent n'a pas su agir, mais qui sait chanter comme nulle autre la joie de Pâques."
P. Lev Gillet ("Un moine de l'Eglise d'Orient)

17 mai 2006

Commémoration du génocide des Grecs du Pont ce 19 mai

Depuis 1994, la Grèce commémore tous les 19 mai le génocide des Grecs du Pont Euxin. Après le génocide Arménien de 1915, entre 1916 et 1923, les Turcs ont opéré un véritable nettoyage ethnique sur les rives du Pont-Euxin. Depuis le 11ème siècle avant Jésus-Christ, les Grecs y vivaient. 353.000 d'entre eux ont été massacrés durant ce génocide.
Les populations survivantes ne seront pas protégées par les autres nations européennes, et à Lausanne, les accords de 1923 consacreront la déportation des Grecs du Pont vers la partie libre de la Grèce, en particulier le nord du pays.
De nos jours, à Constantinople, devenue Istanbul, les rares Grecs encore vivants sont toujours plus poussés à l'exil par les discriminations, nottament la persécution religieuse. Dans l'indifférence habituelle de la communauté internationale, comme pour Chypre, etc. Les agences de presse ne cessent d'en parler. En vain. Prions pour celles et ceux qui y vivent.

merci à Christophe pour avoir attiré l'attention sur cet évènement
http://www.orthodoxie.com/2006/05/vendredi_journe.html


Communauté Hellénique locale :
Rue Omer Lefèvre, 40
B-6000, Charleroi
Tél/fax : 071.488.081

ancien site :


http://homeusers.brutele.be/hellas/index.htm



nouveau site :


http://pagesperso.laposte.net/grece/

2 commentaires:

50 Cent a dit…

et te connerie sale con

Jean-Michel a dit…

Bienvenue, monsieur le voisin de l'Europe.

Votre profonde réflexion métaphysique m'a laissé pantois.

Je pensais que "Selim" était la version turque de "Salaam", qui, en arabe classique, signifie "paix", et est la salutation classique de ceux qui croient en un Dieu unique.
J'en discuterai la semaine prochaine avec mes amis qui vont à la mosquée à Charleroi. Après leur avoir souhaité la paix, bien entendu.

Que le Christ vous bénisse